Véronique Hamayon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Véronique Hamayon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directrice de cabinet
Président de l'Assemblée nationale française (d)
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Véronique Hamayon
Nationalité
Formation


Véronique Hamayon, née le à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), magistrat à la Cour des comptes, est une haute fonctionnaire française, qui fut notamment directrice de cabinet de Frédéric Cuvillier puis d'Alain Vidalies au ministère des Transports, puis de François de Rugy, alors président de l'Assemblée nationale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Née le 13 juillet 1960 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)[1], elle est la fille de Claude Hamayon, architecte, concepteur de la rénovation de la salle Pleyel en 1981[2], et de Geneviève Perpillou (fille et petite-fille des géographes Aimé Perpillou et Albert Demangeon) . Par sa mère, elle est aussi l’arrière petite nièce de Henri Wallon, neuropsychiatre et psychologue, député de la Seine (45-46) et professeur au collège de France.

Après des études secondaires au lycée Janson de Sailly (Paris), Véronique Hamayon poursuit ses études supérieures à l'Institut d'études politiques de Paris (SciencesPo) ainsi qu'à l’Université de Paris I dont elle est diplômée en économie. Ancienne élève de l’École nationale d'administration, elle est issue de la promotion Marc-Bloch [3], la même que celle du Premier ministre Édouard Philippe).

Mariée, elle est mère de trois enfants[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Elle débute sa carrière comme responsable des abonnements de la presse pour enfants au sein du groupe Bayard Presse puis directrice du marketing des Editions Harlequin au sein du groupe Hachette.

A sa sortie de l’ENA, elle rejoint les juridictions financières. Elle est parallèlement nommée rapporteur devant la commission de déontologie de la fonction publique, membre de la commission des marchés du Centre national de génotypage et membre de nombreuses missions de commissariat aux comptes de l’ONU.

En 2002, elle est nommée directrice financière de la Commission de régulation de l’énergie[4], à ce titre chargée de la tarification des réseaux de gaz et d’électricité.

Elle rejoint à nouveau la Cour des comptes en 2005, comme chargée de mission auprès de Philippe Seguin.

En 2007, elle devient Secrétaire générale du STIF, autorité organisatrice des transports publics en Ile-de-France, présidée par Jean-Paul Huchon.

Elle est ensuite appelée, en 2014, en tant que directrice de cabinet du Secrétaire d’Etat chargé des transports, Frédéric Cuvillier[5],[6] (Gouvernement Valls I), puis Alain Vidalies[7],[8] (Gouvernement Valls II).

Nommée en 2015 conseillère maître à la Cour des comptes[9],[10], elle rejoint ensuite l’Assemblée nationale[11] comme directrice de cabinet du président de mai à septembre 2018[12].

Elle a été membre de la commission financière de l’AFP et membre de la commission de protection des droits de l’HADOPI[13].

Décoration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Véronique Hamayon - Who's Who », sur www.whoswho.fr (consulté le 5 septembre 2019)
  2. Batiactu, « La salle Pleyel en pleine rénovation », sur Batiactu, (consulté le 5 septembre 2019)
  3. Arrêté du 8 février 1995 portant nomination des élèves de la promotion 1995-1997 de l'Ecole nationale d'administration (lire en ligne)
  4. Arrêté du 24 avril 2003 portant détachement (chambres régionales des comptes) (lire en ligne)
  5. Arrêté du 10 avril 2014 portant nomination au cabinet du secrétaire d'Etat chargé des transports, de la mer et de la pêche (lire en ligne)
  6. « La secrétaire générale du Stif va diriger le cabinet de Frédéric Cuvillier », sur Mobilicités (consulté le 5 septembre 2019)
  7. Arrêté du 26 août 2014 portant nomination au cabinet du secrétaire d'Etat chargé des transports, de la mer et de la pêche (lire en ligne)
  8. « Les ministres changent, Véronique Hamayon reste », sur Ville, Rail et Transports, (consulté le 5 septembre 2019)
  9. « Conseil des ministres du 27 mai 2015. Mesures d'ordre individuel. », sur www.vie-publique.fr, (consulté le 6 septembre 2019)
  10. La Tribune, Jeu de chaises musicales à la DGAC et au secrétariat d’Etat aux Transports, 02/06/2015
  11. Avis administratifs (lire en ligne)
  12. « Nouvelle dircab' pour Rugy à l'Assemblée », sur La Lettre A, (consulté le 5 septembre 2019)
  13. Décret du 27 février 2018 portant nomination à la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet (lire en ligne)
  14. Décret du 26 mars 2016 portant nomination et promotion dans l'Ordre national de la Légion d'honneur