Véron (Yonne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Véron.

Véron
Véron (Yonne)
Vue de la place principale avec l'église.
Blason de Véron
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Sens
Canton Villeneuve-sur-Yonne
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Grand Sénonais
Maire
Mandat
Pascale Moureaux
2014-2020
Code postal 89510
Code commune 89443
Démographie
Gentilé Véronais
Population
municipale
1 970 hab. (2015 en augmentation de 0,82 % par rapport à 2010)
Densité 124 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 07′ 45″ nord, 3° 18′ 29″ est
Altitude Min. 67 m
Max. 207 m
Superficie 15,91 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Véron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Véron

Véron est une commune française située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants sont appelés les Véronais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Rosoy Malay-le-Grand Rose des vents
Étigny
Marsangy
N Les Bordes
O    Véron    E
S
Passy Villeneuve-sur-Yonne

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Dès la période du Mésolithique, la présence d'êtres humains est attestée sur le site[1].

Plusieurs campagnes de fouilles archéologiques se sont déroulés sur le territoire de la commune :

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

En 858, Girart de Roussillon fait don de son domaine à l'abbaye de Pothières[4].

Au XIVe siècle, le roi Jean le Bon cède la terre au Chapitre cathédral de Sens et au seigneur de Passy. Un château aurait existé jusqu'au XVe siècle. Le bourg a été entouré de murailles au XVIe siècle.

Économie[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie et ses annexes.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1953 1971 Maurice Carrier    
1971 1995 Christian Briand    
1995 1999 Joëlle Nique    
mars 2001 mars 2008 Isidore Perin UMP  
mars 2008   Pascale Moureaux[5]    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2015, la commune comptait 1 970 habitants[Note 1], en augmentation de 0,82 % par rapport à 2010 (Yonne : -0,47 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8939351 0771 0911 3271 2181 1821 2731 367
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2761 2541 2841 2371 1901 1941 1811 1111 097
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0481 029929772744750746742803
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
8859391 0251 1611 5201 6471 8621 9541 970
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Statue équestre du soldat saint Dorothée.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Athanase Garnier-Audiger (1767-1837), littérateur, travailla aussi pour le garde-meuble de la cour de Hollande, auteur (sous le nom de G. Audiger) de Souvenirs et anecdotes sur les comités révolutionnaires, mort à Paris le . Audiger était le nom de son épouse.
  • Pierre Giguet (1794- ) Né à Véron (Yonne) est un littérateur et traducteur. Il est, entre autres, l'auteur d'une excellente traduction d'Homère
  • Félix Brissot de Warville (1818-1892), peintre paysager, petit-fils du conventionnel régicide Jacques Pierre Brissot (1754-1793) ;
  • Germain Bedeau, résistant véronais, fusillé le 20 août 1944, par les nazis. L'ancienne "rue de la poste" porte désormais son nom.
  • Setsuko Migishi, (1905-1999) artiste peintre japonais, résident véronais entre 1974-1998.
  • Kotaro Migishi, (1930-2009) artiste peintre japonais, fils de Setsuko Migishi, résident véronais entre 1974-1998.
  • Jacques Mairesse, (1905-1940), est footballeur international français et joueur du Red Star. Prisonnier des allemands, il fut abattu lors d'une tentative d'évasion le 15 juin 1940 à Véron.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (Bataille 1992, p. 20)
  2. Inrap rapport d'activité 2006 page 14
  3. « ICAUNA L'Archéologie dans l'Yonne »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), n°1, avril-mai-juin 2000, Conseil Général de l'Yonne
  4. Michel de la Torre, Yonne : histoire, géographie, nature, arts, Deslogis-Lacoste, Paris, 1990 ( (ISBN 2739950896)).
  5. Conseil général de l’Yonne, Ma Commune, consulté le 3 janvier 2014.
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Bataille, Pascal Dibie, Jean-Pierre Fontaine, Jean-Charles Guillaume, Jean-Paul Moreau, Ferdinand Pavy, Line Skorka, Gérard Taverdet et Marcel Vigreux (préf. Henri de Raincourt), Yonne., Paris, Editions Bonneton, (ISBN 2-86253-124-3)

Liens externes[modifier | modifier le code]