Vélo trial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trial (homonymie).
Pratique du Trial sur des modules.

Le vélo trial est un sport de franchissement d'obstacles (trial) en milieu naturel ou artificiel sur un vélo.

Le matériel[modifier | modifier le code]

Bien que toutes les figures puissent être réalisées sur n'importe quel modèle de VTT, la discipline trial se réalise avec un vélo aux caractéristiques bien spécifiques qui se distinguent des caractéristiques des VTT de montagnes ou des VTT dirt :

  • Diamètre des roues de 24" à 26"
  • Selle basse voire absente
  • Fourche avant rigide : permet de gagner en précision et réactivité lors des déplacements
  • Empattement long (distance séparant les 2 axes des roues)
  • Nombre de vitesses sur les plateaux/pignons : une seule vitesse. D'anciens vélos peuvent avoir 6 vitesses du fait de l'ancienne législation en compétition.
  • La chaîne de la transmission 1 vitesse est souvent très tendue afin de réagir de suite au pédalage.
  • La roue libre : elle permet aux roues de continuer à tourner après pédalage. Elle peut être située dans le moyeu de la roue arrière (très courant sur les vélos classiques non trial), ou dans le pédalier à l'avant. A l'avant la chaîne ne tourne pas lorsqu'on pédale en arrière évitant ainsi que la chaîne saute. Une bonne roue libre adaptée au trial se désactive immédiatement dès le coup de pédale, car sur les roues libres de vélos classiques il faut parfois une rotation du pédalier de 5° avant que la transmission s'enclenche pour faire avancer le vélo.
  • Les pneus : la largeur des pneus varie entre 2,10" et 2,50". Les tringles, les parois sur le côté du pneu qui touchent les jantes, sont flexibles. Il est commun de sous-gonfler le pneu à chambre à air d'environ 900g, afin d'améliorer le contrôle et les rebonds. Quant aux gommes, elles sont tendres pour une meilleure adhérence.
  • Dimension courte du braquet (nombre de dents sur le plateau et le pignon) : réduit la prise de vitesse, mais facilite les mouvements de transferts et les franchissements
  • Le freinage doit pouvoir être précis et rapide autant à l'avant qu'à l'arrière, il est important de pouvoir bloquer les roues et de les débloquer graduellement. Nul besoin de freins puissants car le but en vélo trial n'est pas la vitesse, toutes les technologies de freins sont donc possibles : freins à disque, freins classiques sur jantes (V-brake...), transmission mécanique par câbles ou hydraulique...
  • Boîtier de pédalier légèrement plus haut que sur un VTT Dirt, causant moins de gênes lors des franchissements. Le boîtier peut être protégé contre les chocs par un sabot.
  • Guidon plus large pour un meilleur maintien. Dans l'ensemble le poste de pilotage (guidon et commandes leviers de freins) est rehaussé.
  • Vélo léger pour faciliter les sauts en hauteur

Comparaison Biketrial et VTT Trial[modifier | modifier le code]

On parle de biketrial ou de VTT trial en fonction de la taille des pneus et de la taille du cadre. Les dimensions des roues sont de 20” de diamètre pour les Bike trials et 26” pour les VTT Trials. En termes de franchissement, le 26” est le plus adapté car il permet une plus grande compression et donc des sauts plus hauts que les 20”. En revanche les 20” sont plus maniables et plus « nerveux » que les 26”. Les 20” ont un centre de masse situé plus bas et plus en arrière que celui des 26”.

Modèle de biketrial (Koxx XTP Short 126)

Compétition[modifier | modifier le code]

Le gagnant d'une épreuve est celui qui aura franchi la zone en mettant pied à terre moins souvent que les autres concurrents et ceci dans un temps limité.

Un club français organise depuis 2001 des manches de championnat du monde sous l'égide de la Biketrial International Union (BIU), il s'agit du Biketrial franc-comtois

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :