Vélo de route

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un vélo Scott.

Un vélo de route, également appelé vélo de course, est un type de bicyclette destiné à la compétition de cyclisme sur route.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un ancien vélo Wanderer.

Description[modifier | modifier le code]

Cadre[modifier | modifier le code]

Les matériaux les plus utilisés pour le cadre sont le carbone, l'aluminium, l'acier, et le titane.

Composants[modifier | modifier le code]

Spécifications UCI[modifier | modifier le code]

L'UCI règlemente les spécifications des vélos de route pour la compétition[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Signalisation et protection des parcours des épreuves cyclistes sur route[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Tout organisateur  d’une épreuve cycliste sur la voie publique doit la priorité à la sécurité que ce soit pour les compétiteurs, les spectateurs et l’environnement.

On appelle épreuve cycliste, une course avec classement et / ou prise de temps, en ligne, en boucle ou circuit, de ville en ville, ou par étapes utilisant en toute ou partie des voies ouvertes à la circulation publique.

Toute épreuve cycliste doit être soumise à autorisation par la préfecture. Les demandes devront être déposées au moins 6 semaines avant la date d’organisation si l’épreuve se déroule sur un seul département et 3 mois avant si l’épreuve traverse plusieurs départements. Un coordinateur sécurité doit être désigné.

Les organisateurs veilleront à joindre un plan détaillé des sites de départ et d’arrivée, ainsi que l’itinéraire précis du parcours emprunté. L’organisateur doit souscrire une assurance responsabilité civile.

Le nombre maximum de participants sur une épreuve est fixé à 200 sauf pour les cyclosportives.

Chaque participant à une épreuve cycliste doit être titulaire d’une licence (FFC, UFOLEP) ou d’un certificat médical (cyclotouristes, non licenciés)  en cours de validité. Le port du casque est obligatoire.

La signalisation du parcours doit être efficace et très lisible pour tous les participants. La direction du circuit sera désignée par fléchage et marquage au sol ou aérien.

Les différents points stratégiques, les endroits où il faut rendre la course prioritaire seront sécurisés par la présence de signaleurs.

Les obstacles seront signalés avant le départ de la course en amont sur le circuit à une distance suffisante.

La zone d’arrivée sera protégée par des barrières de part et d’autre de la chaussée.

Un dispositif de secours doit être mis en place. Les moyens humains et matériels seront adaptés à l’importance de la manifestation (nombre et âge des compétiteurs, nombre de spectateurs, nature du parcours).