Véhicule porte-conteneurs maritimes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Véhicule porte-conteneurs maritimes
Véhicule porte-conteneurs maritimes
VPCM type BT120 en réception à l'ETAS d'Angers.

Marque Drapeau : France MPI
Années de production 2002-2008
Production 12 exemplaire(s)
Classe Camion militaire porte-conteneur
Usine(s) d’assemblage Matériels Portuaires et Industriels (Le Havre)
Moteur et transmission
Énergie Gazole
Moteur(s) Moteur diesel Cummins
Puissance maximale 420 ch
Poids et performances
Poids à vide PTAC  :43,20 t
à vide : 19 200 kg
Vitesse maximale sur route : 65 km/H
sur sable : 27 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Cabine avancée
Dimensions
Longueur 10 250 mm
Largeur 2 990 mm
Hauteur 3 050
Avec le conteneur : 4 020 mm

Le Véhicule Porte-Conteneurs Maritimes (VPCM) est un camion porte-conteneur de l’armée française spécialisé en transbordement maritime. Il peut embarquer sur un chaland de transport de matériel, recevoir et transporter un conteneur 20 pieds et évoluer sur tous types de terrain, en particulier en zone sablonneuse en faisant le vecteur logistique privilégié pour une opération amphibie ou pour le transbordement maritime, en particulier, lors d’un chargement ou déchargement de navire en rade.

Le transporteur est basé sur un camion tout-terrain britannique Alvis Unipower séries M à 8 roues motrices et 4 roues directrices[1]; Unipower ayant été acquis par Alvis en 1994 et la production de la série M est stoppée depuis la fin des années 1990 et sa commercialisation en 2000[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Ce véhicule a été réalisé à la demande du 519e régiment du train et fabriqué par la société Matériels Portuaires et Industriels au Havre. Il existait deux prototypes, l'un permettant le transport de conteneurs de 20 pieds, l'autre de 40 pieds. L'armée de terre a retenu le premier.

Le 519e régiment du train de la Rochelle[3] (devenu en 2011 le 519e groupe de transit maritime transféré à Toulon) s'est doté à partir du 7 mars 2006 du VPCM. 12 exemplaires étaient en service en 2008.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

VPCM type BT120 en essais sur l’ile de Ré à bord d'un chaland de transport de matériel.

Les évolutions de l'équipement du véhicule par rapport au porteur de base Unipower inclurent :

  • Une nouvelle carrosserie porte-conteneur maritime 20 pieds (faux-châssis de fabrication spéciale G et C Pécot - Montoir-de-Bretagne[4])
  • Une complète tropicalisation pour utilisation en eau de mer jusqu'à une hauteur d'1,20 m incluant un nouveau système de protection contre la corrosion PPG Coatings
  • Une nouvelle motorisation Cummins EURO 3 ISMe - 420 ch, et l'évolution des équipements associés (réservoir de carburant aluminium)
  • La mise aux normes du système de freinage pour utilisation sur réseau routier français
  • L'intégration d'un treuil d'auto-halage Rotzler HZ 090
  • L'ajout d'un système de gonflage des pneumatiques

Ce véhicule est le premier équipement de l'Armée de terre à être réceptionné pour un usage routier par les nouveaux services de l'établissement technique d’Angers (ETAS) de la direction générale de l'Armement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'armée de terre reverse ses derniers navires à la marine nationale », sur Le Point, (consulté le 17 décembre 2013)
  2. (en)« Unipower M-series », sur Military Today (consulté le 15 avril 2012)
  3. « 519e régiment du train », page archivé du 3 juin 2007 (consulté le 17 décembre 2013)
  4. « G et C Pécot » (consulté le 17 décembre 2013)

Article connexe[modifier | modifier le code]