Véhicule connecté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une voiture connectée est une voiture disposant d'un système de communication embarqué qui offre un accès à Internet. Cette connexion s'effectue via les réseaux de téléphonie mobile grâce à un équipement intégré au véhicule, ou en utilisant le smartphone du conducteur ou d'un passager. Très souvent, la voiture connectée est dotée d'un réseau local sans fil permettant de partager cet accès entre divers équipements à bord du véhicule. Elle peut également se connecter à l'infrastructure du réseau routier ou aux autres véhicules circulant à proximité. Ainsi, les utilisateurs d'une voiture connectée bénéficient d'une gamme étendue de services et d'applications destinés en priorité au conducteur, mais également aux passagers.

Ces innovations impliquent une multiplicité d'acteurs : constructeurs et équipementiers automobiles, souvent en partenariat avec des fabricants d'équipement électronique et des entreprises de développement de logiciels et d'applications, mais aussi multinationales de l'Internet ou de l'industrie informatique et opérateurs de téléphonie mobile.

Comme pour tout objet connecté, l'aspect sécurité est essentiel. Il s'agit de protéger la voiture connectée contre la cybercriminalité et les accidents. Ce point est d'autant plus critique que les automobiles évoluent en intégrant des systèmes robotiques qui visent à les transformer en voiture autonome.

Technologies de communication[modifier | modifier le code]

Les technologies de communication mises en œuvre dans les voitures connectées empruntent les réseaux de téléphonie mobile pour établir une connexion à Internet. On distingue trois modes de connectivité[1],[2] :

  • connectivité embarquée (embedded) : le véhicule est équipé d'une carte SIM spéciale[3] ;
  • connectivité intégrée : utilisation de la connexion du smartphone du conducteur ou d'un passager, en intégrant les applications grâce à un écran tactile ou des commandes vocales ;
  • connectivité partagée (tethered) : la connexion du smartphone est partagée entre l'utilisateur et l'automobile[4].

La connexion Internet est souvent partagée au sein du véhicule[5],[6] par l'intermédiaire d'un réseau local sans fil (Bluetooth ou WiFi), avec des fonctions d'optimisation de cette connexion[7],[8]. Enfin, des technologies récentes visent à partager les liaisons de données entre grappes de véhicule[9],[10] pour diminuer les coûts de communication.

Applications et services[modifier | modifier le code]

Les utilisateurs d'une automobile connectée bénéficient d'une gamme étendue de services et d'applications destinés en priorité au conducteur, mais également aux passagers.

En exploitant les données produites par le véhicule, des applications et des services, introduits à partir de 2013[11], permettent de planifier son entretien, d'améliorer les performances du conducteur ou de lui proposer des assurances personnalisées. D'autres applications, encore au stade expérimental en 2015, exploitent la connexion de la voiture à l'infrastructure du réseau routier ou aux autres véhicules pour mieux gérer les flux de circulation, informer les conducteurs ou éviter les accidents.

Utilisateurs du véhicule[modifier | modifier le code]

Conducteur[modifier | modifier le code]

Les applications et services destinées au conducteur sont variés. Par exemple :

  • planification de la maintenance et dépannage du véhicule[14],[3] ;
  • détection d'accident et appel automatique[15],[16] ;
  • détection des piétons (par leur smartphone ou par wifi)[17],[18] ;
  • clé électronique sur smartphone pour ouvrir et démarrer la voiture[19],[20].

L'exploitation des données collectées sur le véhicule[21],[22] permet de proposer des assurances personnalisées[23],[24],[25] et des services d'évaluation des performances écologiques du conducteur[26],[27].

Passagers[modifier | modifier le code]

Pour les passagers, les applications et services de la voiture connectée sont désignées par le néologisme info-divertissement (infotainment en anglais). Il s'agit principalement d'applications de communication, d'information et de divertissement regroupées sur un écran central[28] ou disponibles sur des écrans destinées aux passagers arrières du véhicule[29].

Véhicule à Infrastructure du réseau routier (V2I - I2V)[modifier | modifier le code]

Grâce aux communications entre le véhicule et l'infrastructure du réseau routier, aux États-Unis, une application informe le conducteur du temps restant avant le passage du feu au vert[30]. Le projet européen Drive C2X[31] a pour objectif le développement d'une conduite plus sûre, plus confortable et plus écologique sur les routes européennes. Une expérimentation en situation réelle[32] a été conduite en 2015 en France, impliquant 3 000 voitures communicantes sur 2 000 km de routes ; les véhicules sont susceptibles de signaler les incidents éventuels, de recevoir des alertes et d'être suivis par les gestionnaires du réseau routier.

Véhicule à Véhicule (V2V)[modifier | modifier le code]

Les communications de véhicule à véhicule permettent d'étudier des projets de trains de véhicules, comme le projet européen SARTRE[33], de développer des systèmes coopératifs routiers (projet SCORE@F (Système coopératif routier expérimental français)[34] et dans un futur proche, elles peuvent contribuer à réduire les taux d'accidents routiers[35].

Écosystème[modifier | modifier le code]

L'importance économique et technologique du marché de l'automobile[36] connectée est illustrée par la multiplicité des acteurs industriels qui participent à son développement. Constructeurs et équipementiers automobiles, constructeurs de composants électroniques, opérateurs de télécommunication, multinationales de l'Internet et de l'industrie informatique développent des produits, des applications et des services. Ils constituent également des groupements et des alliances industrielles pour définir des normes et développer des plates-formes logicielles ouvertes.

Les systèmes exve et nevada doivent permettre aux marques de centraliser les données de leurs clients, et de sélectionner les sociétés qui y auront accès[37].

Constructeurs automobiles[modifier | modifier le code]

En 2015, presque tous les constructeurs proposent des modèles connectés et développent des applications et des services, en particulier PSA[38],[39], BMW)[40], Ford[41], Honda[42], Renault[43], General Motors[43], Toyota[44], Audi[45], Volkswagen[46], etc.

Autres acteurs[modifier | modifier le code]

Parmi les équipementiers automobiles, Valeo poursuit une stratégie d'acquisitions[47] et Bosch[48] présente son concept de voiture connectée au Consumer Electronic Show 2016 (CES). Lors du CES 2017, de nouvelles start-ups dédiées aux véhicules existants mettent en valeur l'usage des véhicules connectés : Cariboo ou Xee.

Intel multiplie les partenariats avec les constructeurs[49] et propose un ensemble de matériels et de logiciels consacrés à l'automobile, In-Vehicle Solutions[50]. Au CES 2016, Qualcomm dévoile une gamme de processeurs pour l'automobile[51]. En 2014, Nokia a créé un fonds d'investissement de cent millions de dollars dans le secteur stratégique de la voiture connectée[52].

Microsoft[53], Google (Open Automotive Alliance (Android)[54] et Apple (CarPlay) sont présents sur le marché de la voiture connectée avec leur plate-forme logicielle respective, version embarquée pour véhicule de leur système d'exploitation[55]

Les opérateurs téléphoniques réunis au sein de GSMA[56] – directement intéressés par les revenus que génèrent les télécommunications mobiles des voitures connectées – se sont associés à de grands constructeurs automobiles pour accélérer le développement de services télématiques et d'info-divertissement[57].

Alliances et groupements[modifier | modifier le code]

Les enjeux industriels mondiaux autour de la voiture connectée ont conduit les acteurs impliqués à se regrouper au sein de plusieurs associations et partenariats inter-industriels pour développer des plates-formes logicielles ouvertes :

  • Depuis septembre 2003, le partenariat AUTOSAR (Automotive Open System Architecture)[58] a pour objectif le développement d'une architecture électrique/électronique ouverte pour l'automobile.
  • Fondé en 2009, Car Connectivity Consortium[59] est une organisation pour le développement de solutions de connectivité pour l'automobile autour du smartphone. Elle a développé MirrorLink[60], un standard ouvert pour la connectivité smartphone - automobile.
  • En 2012, la Fondation Linux constitue un groupe de travail Automotive Grade Linux[62] pour faire de Tizen une plate-forme logicielle de référence pour l'automobile et en 2015, elle y intègre Tizen IVI[63], plate-forme de développement open source de solutions d'info-divertissement.
  • À la demande de la Commission Européenne, en 2014, l’Institut européen des normes de télécommunications (ETSI) et le Comité européen de normalisation (CEN) approuvent des standards pour le développement de voitures connectées en Europe[64].

Sécurité[modifier | modifier le code]

L'aspect sécurité est un facteur critique pour les voitures connectées[65]. L'interconnexion des réseaux, la vulnérabilité informatique des systèmes et la multiplicité des points d'entrée (WiFi, Bluetooth, clé USB ou puces GSM embarquées) accroissent les risques de piratage et d'accès aux divers calculateurs de bord du véhicule[66]. Un rapport du sénateur américain, Ed Markey, publié en février 2015 après une enquête auprès de 16 constructeurs automobiles majeurs, met en évidence ces failles de sécurité[67]. Un intrus peut ainsi prendre le contrôle de certains dispositifs ou équipements (par exemple, freins ou système de verrouillage) ou encore, suivre à distance les déplacements de la voiture sur de grandes distances[68] et collecter des informations sur la vie privée du conducteur[69]. Pour pallier ces risques de cybercriminalité, les constructeurs et des acteurs de l'industrie informatique développent un modèle et des solutions de sécurité (virtualisation embarquée et hyperviseurs)[68]. Par exemple, en septembre 2015, Intel a annoncé la création d'un comité destiné à la lutte contre les risques de sécurité des véhicules connectés[70].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Quelles connexions pour les automobiles connectées ? | Proxima Mobile : applications et services gratuits sur mobile pour les citoyens », sur www.proximamobile.fr (consulté le 20 mars 2016)
  2. (en) SBD, « 2025 Every Car Connected: Forecasting the Growth and Opportunity », GSMA White Paper,‎ , p. 4 (lire en ligne)
  3. a et b « Peugeot Connect Assistance », sur services.peugeot.fr (consulté le 20 mars 2016)
  4. « Une solution universelle pour connecter smartphone et voiture - CNET France », sur CNET France (consulté le 20 mars 2016)
  5. « Nouvelles formes de connexion entre mobiles et… automobiles | Proxima Mobile : applications et services gratuits sur mobile pour les citoyens », sur www.proximamobile.fr (consulté le 20 mars 2016)
  6. « Toyota adopte le système de connexion de Ford - CNET France », sur CNET France (consulté le 20 mars 2016)
  7. « BMW présente une technologie pour améliorer la réception mobile en voiture - CNET France », sur CNET France (consulté le 20 mars 2016)
  8. « Automotive | Pravala Networks », sur pravala.com (consulté le 20 mars 2016)
  9. « Sharing data links in networks of cars », sur MIT News (consulté le 20 mars 2016)
  10. « Voiture connectée : partager le Wifi pour faire des économies - CNET France », sur CNET France (consulté le 20 mars 2016)
  11. « Connected Car Guide - home », sur Connected Car Guide (consulté le 24 mars 2016)
  12. « TomTom utilise la météo pour affiner son guidage - CNET France », sur CNET France (consulté le 20 mars 2016)
  13. « Guide d'achat - GPS - Le Parisien », sur pratique.leparisien.fr (consulté le 20 mars 2016)
  14. « Chez Audi, c'est la voiture qui prend rendez-vous pour la révision - CNET France », sur CNET France (consulté le 20 mars 2016)
  15. « General Motors arrive à prédire la gravité d'un accident - CNET France », sur CNET France (consulté le 20 mars 2016)
  16. La Voix du Nord, « L'UE impose aux voitures un appel au secours automatique en cas d'accident », sur La Voix du Nord (consulté le 20 mars 2016)
  17. « GM To Develop Wireless Pedestrian Detection System Using WiFi Direct | CrazyEngineers », sur www.crazyengineers.com (consulté le 20 mars 2016)
  18. « Automobile : un système pour détecter les piétons en faible visibilité », sur Sciences et avenir (consulté le 21 mars 2016)
  19. « Clé de voiture dans le smartphone : la solution intéressante de Valeo - CNET France », sur CNET France (consulté le 20 mars 2016)
  20. « InBlue : une clé de voiture échangeable sur smartphone - CNET France », sur CNET France (consulté le 20 mars 2016)
  21. (en-US) « Toyota to Build Data Center for Connected-Car Data | Data Center Knowledge », sur Data Center Knowledge (consulté le 20 mars 2016)
  22. (en-GB) « Consumer groups expose manufacturers for collecting data from connected cars », sur EurActiv.com (consulté le 21 mars 2016)
  23. « L'assurance avec mouchard arrive en France - CNET France », sur CNET France (consulté le 20 mars 2016)
  24. « Voiture connectée, un outil pour calmer les jeunes conducteurs ? - CNET France », sur CNET France (consulté le 20 mars 2016)
  25. (en) Reni Parameshwaran, Tata Consulting Services, « e-Imagining Insurance with connected cars », TCS White Papers,‎ (lire en ligne)
  26. « eco:Drive », sur ecodrive.driveuconnect.eu (consulté le 20 mars 2016)
  27. « Adoptez une conduite « eco » avec l'application de l'IFPEN », sur www.automobile-entreprise.com (consulté le 21 mars 2016)
  28. « Comodo console brings internet to Israeli autos, dares you to keep your eyes on the road », sur Engadget (consulté le 20 mars 2016)
  29. 01net, « Parrot va fournir un système de divertissement pour les passagers de voitures allemandes », sur 01net (consulté le 29 mars 2016)
  30. « Enlighten, l'application qui indique quand le feu passe au vert - CNET France », sur CNET France (consulté le 20 mars 2016)
  31. « driving - DRIVE C2X », sur www.drive-c2x.eu (consulté le 21 mars 2016)
  32. « France : Expérimentation des transports intelligents et des voitures connectées en 2015 | Proxima Mobile : applications et services gratuits sur mobile pour les citoyens », sur www.proximamobile.fr (consulté le 21 mars 2016)
  33. « The SARTRE project », sur www.sartre-project.eu (consulté le 29 mars 2016)
  34. « SCORE@F - Système COopératif Routier Expérimental Français », sur project.inria.fr (consulté le 21 mars 2016)
  35. (en-US) « NHTSA says ‘V2V’ technology could prevent 500,000 crashes per year », sur Digital Trends (consulté le 29 mars 2016)
  36. (en) SBD, « 2025 Every Car Connected: Forecasting the Growth and Opportunity », GSMA White Paper,‎ , p. 10 (lire en ligne)
  37. http://pro.largus.fr/actualites/les-reparateurs-se-mobilisent-pour-un-acces-aux-donnees-des-vehicules-9121395.html
  38. « PSA : partenariats et innovation ouverte autour de la voiture connectée | Proxima Mobile : applications et services gratuits sur mobile pour les citoyens », sur www.proximamobile.fr (consulté le 21 mars 2016)
  39. « PSA Peugeot Citroën prépare la voiture connectée de demain », sur PSA PEUGEOT CITROËN (consulté le 30 mars 2016)
  40. « BMW ConnectedDrive: Aperçu », sur www.bmw.fr (consulté le 20 mars 2016)
  41. (en) Steven Norton, « How Ford Is Building the Connected Car », Wall Street Journal,‎ (ISSN 0099-9660, lire en ligne)
  42. « Honda », sur hondacarindia.com (consulté le 20 mars 2016)
  43. a et b « Quelles technologies pour les voitures connectées et les véhicules autonomes en France ? | Proxima Mobile : applications et services gratuits sur mobile pour les citoyens », sur www.proximamobile.fr (consulté le 20 mars 2016)
  44. (en-US) « Toyota - Entune », sur www.toyota.com (consulté le 20 mars 2016)
  45. « Audi connect > Audi Innovation > Audi France », sur www.audi.fr (consulté le 21 mars 2016)
  46. « Customer-Link : HTC fait son entrée dans la voiture connectée avec Volkswagen - FrAndroid », sur FrAndroid (consulté le 30 mars 2016)
  47. « Valeo multiplie les acquisitions stratégiques », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  48. « Bosch connected car concept makes driving and living easy (pictures) », sur CNET (consulté le 21 mars 2016)
  49. « Automotive Technology: Intel Partnerships Enable Intelligent Car », sur Intel (consulté le 20 mars 2016)
  50. « Intel Moves To Make A Mark In The Automotive Industry, As Processing Grows In Cars », sur Forbes (consulté le 30 mars 2016)
  51. (en-US) « CES 2016: Qualcomm unveils processor for connected cars », sur GPS World (consulté le 21 mars 2016)
  52. Adario Strange2014-05-05 19:42:33 UTC, « Nokia's $100 Million Connected Car Fund May Be Its Best Chance for Reinvention », sur Mashable (consulté le 21 mars 2016)
  53. lefigaro.fr, « Microsoft s'invite dans la bataille de la voiture connectée », sur Le Figaro (consulté le 21 mars 2016)
  54. « Open Automotive Alliance », sur www.openautoalliance.net (consulté le 20 mars 2016)
  55. (en-US) « Consumers Are in the Connected Car’s Driver Seat in 2015 », sur WIRED (consulté le 21 mars 2016)
  56. « GSMA », sur www.gsma.com (consulté le 30 mars 2016)
  57. (en-US) « GSMA Connected Car Forum - Connected Living », sur Connected Living (consulté le 21 mars 2016)
  58. « AUTOSAR: Home », sur www.autosar.org (consulté le 20 mars 2016)
  59. « Car Connectivity consortium », sur www.carconnectivity.org. (consulté le 20 mars 2016)
  60. « MirrorLink », sur mirrorlink.com (consulté le 31 mars 2016)
  61. « GENIVI Members | GENIVI Alliance », sur www.genivi.org (consulté le 20 mars 2016)
  62. (en) « start », sur Automotive Linux Wiki
  63. (en) « TIZEN IVI HAS BEEN INTEGRATED INTO AUTOMOTIVE GRADE LINUX »
  64. « Un standard européen pour la voiture connectée | Proxima Mobile : applications et services gratuits sur mobile pour les citoyens », sur www.proximamobile.fr (consulté le 21 mars 2016)
  65. « Voiture connectée et cybercriminalité : attention aux lignes "Maginot" », sur usine-digitale.fr (consulté le 21 mars 2016)
  66. L'Usine Nouvelle, « Quand la gendarmerie lance l'alerte sur la voiture connectée », sur usinenouvelle.com, (consulté le 20 mars 2016)
  67. (en-US) « Markey Report Reveals Automobile Security and Privacy Vulnerabilities », sur Senator Ed Markey (consulté le 1er avril 2016)
  68. a et b Les Echos, « La sécurité à bord de la voiture connectée », sur lesechos.fr (consulté le 20 mars 2016)
  69. lefigaro.fr, « Presque 100 % des véhicules connectés présentent un risque », sur Le Figaro (consulté le 21 mars 2016)
  70. Charlie Osborne, « Intel launches automotive security board to tackle connected car security risks | ZDNet », sur ZDNet (consulté le 20 mars 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]