Véhicule à propulsion humaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ballon dirigeable à propulsion humaine

Un véhicule à propulsion humaine (VPH) désigne un véhicule mû par la force humaine. C'est un des premiers mode de transport de l'humanité. Les véhicules à propulsion humaine peuvent être terrestres, nautiques, aériens, ou même sub-aquatiques. Le terme VPH est communément utilisé dans le milieu du vélo couché, par traduction (approximative) de HPV ((en) Human Powered Vehicule). L'utilisation de la propulsion humaine combinée à un véhicule a permis de développer un mode de transport en plein essor au niveau international.

Sommaire

Historique[modifier | modifier le code]

Les premières formes de véhicules à propulsion humaine peuvent être reliées à l'apparition de la roue plusieurs millénaires avant notre ère[1]. Les chariots de transport sont encore utilisés aujourd'hui, plus répandus sous forme de diables. Les galères Phocéennes comme le pentécontère ont démontré leur efficacité dans le transport maritime et militaire. Les véhicules aéronautiques apparaissent fin 19ème et sont essentiellement des programmes de recherches scientifiques permettant un travail de réflexion et d'utilisation des faibles puissances.

Créés dans les années 1930 en France, autour de Charles Mochet et de ses vélocars et vélo-vélocar, les vélos couchés réapparaissent dans les années 1970 aux États-Unis à la suite des crises pétrolières. Les recherches effectuées à cette période par les universités américaines montrent que les vélos couchés munis d'un carénage aérodynamique permettent d'atteindre des vitesses comparables aux automobiles (130,6 km/h sur le plat en 2002) et supérieures aux bicyclettes traditionnelles. Cependant, à cause d'un règlement technique très rigide qui interdit les modifications radicales apportées au vélo, l'Union cycliste internationale ne valide pas ces nouveaux records. L'Association internationale des véhicules à propulsion humaine (en) (IHPVA, International Human Powered Vehicle Association) est créée en 1976 pour répondre à ce besoin. Le terme de « véhicule à propulsion humaine » est alors employé pour permettre à toutes les formes de vélo de s'exprimer. Ainsi, les VPH regroupent aussi bien les vélos couchés, les tricycles, les vélos rameur, les tandems, etc.

À partir des années 1980 aux Pays-Bas et au Danemark, les VPH apparaissent en Europe sous la forme du vélo couché et de la vélomobile comme moyen d'alternative écologique à la voiture.

En France, il faut attendre 1991 et la création de l'association France-HPV, affiliée à l'IHPVA, dont les manifestations commencent tout juste à sortir de la confidentialité (organisation des championnats du monde en 2006 en Haute-Loire).

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Aménagement cyclable.

Le réseau français de Véloroutes et voies vertes et pistes cyclables totalise en 2005 plus de 21 000 km[2].

En 2018 un rapport de Monsieur Cochard, Secrétaire Général de la Chambre Syndicale nationale du Cycle et du Motocyle montre la progression des infrastructures en Europe et les besoins encore nécessaires au développement du mode de transport le plus utilisé : le Vélo ! [3].

Dans le domaine maritime et fluvial, le développement économique du VHP s'est adapté aux plans d'eau.

De nombreuses voies de chemin de fer désaffectées sont progressivement transformées en voies vertes pour les cycles[4].

Intérêts économiques[modifier | modifier le code]

En 2018, Les villes de France investissent de plus en plus dans les aménagements cyclables et s'encouragent dans cette voie[5].

Au niveau européen, les études font état de la rentabilité, pour les municipalités, des investissements dans les infrastructures cyclables[6].

La ville de Nice annonce le 12 oct 2018 un plan vélo pour 2020 avec pour objectif de supprimer 800 bus, mettre à disposition les voies de bus pour les VHP, et investir 500 000 euros par an sur de nouvelles voies de circulations réservées aux VHP[7].

les études en 2018 montrent un réel intérêt économique pour les villes ayant investi dans les infrastructures et accueil des touristes pratiquant le VPh. L'économie locale autour des voies vertes se développe comme l'artisanat, la gastronomie, les excursions, la nature[8].

La Caisse des Depôts estime une retombée de 30 000 euros par Km par an[9].

Intérêts écologiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : écomobilité.

Les grandes villes européennes montrent en 2018 l'efficacité des investissements réalisés dans le domaine de l'écomobilité. Copenhague et Amsterdam affichent des records avec 41 % de la population se déplaçant quotidiennement en vélo[10].

Types de propulsion[modifier | modifier le code]

  • Engins où la force humaine est appliquée directement, sans utiliser un propulseur : patinette, draisienne, chaise à porteurs.
  • Engins où la force humaine utilise directement un propulseur, sans passer par une transmission : le grand-bi, toute embarcation à pagaie ou aviron comme le canoë-kayak. Le mouvement du rameur exploite la force des bras (éventuellement aussi celle des jambes et du reste du corps).
  • Engins disposant d'un propulseur mécanique (roue, hélice) entraîné par une transmission (pédalier, chaîne) : vélo et tous engins à pédales. Ces engins utilisent en général la force musculaire des membres inférieurs humains convertie en mouvement par un pédalier.

Festivités[modifier | modifier le code]

Le monde rend hommage régulièrement à ce mode de transport sous diverses formes lors de festivités, qu'elles soient généralistes comme le célèbre Burning Man où la ville éphémère n'accepte que la présence de VPH, ou lors de courses folles comme les courses de caisses à savon[11]. En France Gérard Feldzer met en avant les VPH lors des Fêtes des transports, notamment au Grand Palais de Paris en 2005, avec la présence de trois ballons à propulsion musculaire[12].

Tendance et avenir des VPH[modifier | modifier le code]

La bicyclette, comme les vélomobiles et autres VPH, voit sa technologie de propulsion gagnée par l'hybride[13], qui couple à la propulsion musculaire une assistance électrique. Le marché de l'hybride montre ainsi un dynamisme important, avec en 2017 plus de 255 000 modèles électriques vendus pour 2 782 000 vélos[14].

Alimentation,Energie, Puissance, Rendement, Dimensionnement, Biomimétique.[modifier | modifier le code]

L'alimentation de l'être humain permet de produire de l'énergie qui sera transformée en puissance par l'intermédiaire des muscles pour obtenir l'énergie musculaire. Une partie de cette énergie musculaire va être utilisée pour la propulsion. Cela donne le premier rendement à tenir compte en fonction de l'énergie disponible et celle restante pour les muscles propulseurs.

Plusieurs pertes d'énergies sont à prendre en compte comme les paramètres extérieurs (température, humidité, ensoleillement, altitude) mais aussi la réflexion (travail du cerveau), la parole (parler consomme beaucoup d'énergie), l'état psychologique et l'ergonomie de position[15]. En parallèle de ces éléments que va devoir gérer le reste du corps, Il reste une énergie maximale disponible pour le muscle propulseur. La consommation en oxygène est un outil pour dimensionner cette énergie disponible. La PAM ( Puissance Aérobie maximale ,VO2max ) obtenue en pédalant lors d'un test d' effort. ( à noter qu'elle ne prends pas en compte les paramètres extérieurs, la parole ou l'état psychologique (le dépassement de soi).

Pour les propulsions par pédalage, les scientifiques semblent s'accorder sur une puissance moyenne pour un cycliste entrainé de 200 watt en endurance[16].

Cette base permet d'être une référence de dimensionnement pour le véhicule à construire. En compétition le véhicule peut-être construit aussi autour de la puissance maximale que peut fournir le pilote.

En matière de rendement des mécanismes propulseurs, par exemple, pour établir des références le nouveau sous-marin Omer 11 dispose de trois systèmes de propulsions différents interchangeables permettant de juger de l'efficacité de la propulsion en conservant le même pilote (sa puissance propre) et même forme hydrodynamique. Cela permet d'établir des comparatifs, pour estimer et décider des axes de recherches à poursuivre sur les systèmes propulsifs[17].

La biomimétique et bioinspiration sont de plus en plus utilisés par la recherche sur les VPH afin d'optimiser le rendement puissance disponible / utilité du système.

Les VPH et la culture, chansons, cinema, art[modifier | modifier le code]

La chanson internationale mettra à l'honneur la bicyclette avec en 1978 Freddie Mercury qui pour illustrer la pochette du single Bicycle Race, proposera une course de vélo avec 65 femmes nues [18].

Yves Montand amènera sa chanson A bicyclette à l'Olympia.

Le vélo d 'Elliott s'élevant dans les airs avec à son bord le plus célèbre des extra-terrestre, La scène culte de E.T. l'extra-terrestre reste à ce jour comme un des plus grands succès du cinema international. Le Jour de Fête un road movie à vélo par Jacques Tati acteur réalisateur. La vie est belle ou Roberto Benigni utilise le Vélo comme mode de transport pour toute la famille..

Le petit baigneur illustre le plaisir des hommes à innover avec trois scènes amusantes, celle de Louis de Funès et sa combinaison kayak, Monsieur le Curé à bord de son hydrocycle et la barque à roue à aubes actionnées manuellement.

Pablo Picasso, Fernand léger, Bernard Buffet, Marc Chagall, Leonard de Vinci,... nombreux sont les artistes a avoir composé leurs tableaux mettant en avant le vélo, les rameurs, galères. Au xxéme siècle des oeuvres monumentales apparaissent sur les routes, Comme la sculpture du Tour de France de Jean-bernard Métais dans les Pyrénées[19].

Art de vivre[modifier | modifier le code]

Le Véhicule à propulsion humaine semble au vues des diverses études être un vecteur de bonheur, de bonne humeur, de bonne santé[20]. Seul l'image des galères à rames grave encore dans la mémoire collective la douleur du rameur. L'image que communique les VPH est associée au plaisir, à l'écologie, au bonheur, au respect de la societé, l'entraide, au temps qui passe[21].

Stephane Rousson aime à donner en réponse à la presse aux questions sur la vitesse des vols musculaires « Je navigue à la vitesse de contemplation; de quoi donner du fil à retordre à tous les mathématiciens »

Claude Marthaler aime à faire partager ses aventures autour du monde dans ses récits, films et conférences.

Nota bene : Engins dont la propulsion est nécessaire pour s'élancer[modifier | modifier le code]

Les caisses à savon, le ski ou le delta plane, le raft, sont des pratiques qui nécessitent un effort musculaire au départ pour élancer le véhicule. Par la suite le véhicule utilise soit la force de la gravité pour descendre, les courants d'air , les courants d'eau.

Engins terrestres[modifier | modifier le code]

Sur Route[modifier | modifier le code]

Par pédalage[modifier | modifier le code]

Usage loisirs, déplacement et sport[modifier | modifier le code]
Usage transport de marchandises[modifier | modifier le code]

Les grandes enseignes du transport de marchandises s'orientent de plus en plus vers l'écomobilité dans le transport urbain de proximité[22].

Usage transport de personnes[modifier | modifier le code]

Le transport de personnes se développe progressivement en Europe[23]. En 2017 les premières manifestations publique de la profession apparaissent en France pour demander à légiférer sur la pratique commerciale des Vélo taxi[24].

Par poussage[modifier | modifier le code]

Utilisation de vie courante[modifier | modifier le code]
Utilisation de loisir[modifier | modifier le code]

Par portage[modifier | modifier le code]

Ce mode de transport ayant plus de 2000 ans était essentiellement réservée à la noblesse, comme le Palanquin ou la chaise à porteurs que l'on retrouve dans de nombreux pays. Il semble que cette pratique disparaisse après le XIX siècle. L'usage du portage c'est adapté pour se rendre utile au transport d'urgence. Les civières et brancards sont un outil indispensable au milieu hospitalier. L'urgence de montage mis au point les civières de relevage à lames ou plan dur pour permettre un transport en toute circonstance de la victime.


Par action manuelle[modifier | modifier le code]

Sur rail[modifier | modifier le code]

L'aventure de la propulsion sur rail connue son heure de gloire avec les draisines pour le chemin de fer et berlines dans les mines, des projets sportifs comme le Velotrain existent pour donner une dimension sportive à la draisine[25] .De nombreuses voies désaffectées sont utilisées par les amateurs de draisine, en 2018 le besoin de fournir plus de voies vertes incite à transformer ces voies de chemin de fer désaffectées pour le besoin du transport par cycles nettement plus performant et répandu. En 2018, il existe de nombreux projets de parc de loisirs utilisant les luges sur rails ou glissières qui existent notamment en station de ski. Les nacelles suspendues sur monorail proposent une alternative au transport urbain comme le projet Shweeb[26].

Sur Neige[modifier | modifier le code]

  • Ski
  • Ski de fond
  • Télémark
  • Pulka
  • Traineau
  • Luge
  • le Fat bike ,vélo équipé de pneus épais permettant la pratique sur la neige.
  • Vélos équipés d'une chenille à la place de la roue arrière et d'un ski à l'avant, quelques rares fabriquant proposent des kits.
  • Ski de fond

  • Ski

  • Télémark

  • Pulka

  • Fat bike

Manèges[modifier | modifier le code]

Pour le bonheur des enfants certains manèges sont directement actionnés par les enfants eux-mêmes en pédalant ou par un pédaleur externe[27], la Ville de Brive lance un projet de manège[28].

Engins aquatiques[modifier | modifier le code]

L'exploration maritime a de tout temps utilisé la propulsion humaine dans ses déplacements, avant l'invention de la voile puis des motorisations. Autour du monde et selon les climats, les embarcations se sont adaptées aux plans d'eau, à la houle, au besoin (chasse, pêche, transport). De nos jours, les embarcations utilisant la propulsion humaine sont principalement destinées au loisir, bien que les rames restent présentes à bord des navires, dans les annexes de secours.

Dans le domaine sportif, la tendance est d'aller de plus en plus vite sur l'eau, les études sur les foils permettant de développer des embarcations de plus en plus rapides, tels les hydroptères.

Navires[modifier | modifier le code]

Les navires à rames sont probablement un des modes de transports les plus efficaces que connut la propulsion humaine avec les galères.

Navires historiques[modifier | modifier le code]

Bateaux océaniques[modifier | modifier le code]

Il existe de nombreuses embarcations océaniques de sport, utilisant comme mode de propulsion aussi bien les rames, pédales, avirons. Le britannique John Fairfax sera le premier homme a traverser un océan avec un bateau à rame en 1969 ( Traversée Atlantique et 1972 ( Pacifique ), par la suite en France, Gérard d'Aboville sera à l'origine de ces grands défis océaniques.

  • Pedal Ocean Project du Canadien Greg Kolodziejzyk[30].
  • Pedal for the planet de Jason Lewis[31].
  • Bateau océanique à avirons

Petites Embarcations[modifier | modifier le code]

Équipés de flotteurs, transmission par pédalage à roue à aubes, ou roues flottantes.[modifier | modifier le code]

Le Pedalo connu un succès commercial à partir des années 1960 et l'on dénombre aujourd'hui un très grand nombre de fabricants avec des modèles essentiellement biplace et plus.

Équipés de flotteurs, transmission par pédalage et hélices sous-marines[modifier | modifier le code]

Après les années 2000, nombreux projets commerciaux voient le jour, dont certains s'orientent dans le domaine du luxe comme le Schiller ou Ceclo[33]. Monaco organise la seconde course de Water bike en 2018[34]. Il existe des Kits pour modifier son vélo de route et l'adapter sur flotteurs tel que le propose l'Italien Roberto Siviero avec son Shuttle Bike Kit, succès commercial avec de belles traversées maritimes comme la Manche, le Detroit de messine, ou Harbour Bridge[35]. Les vélos aquatiques sont plus propices à une utilisation personnelle rares sont les modèles bi-places.

  • Waterbike, Vélo aquatiques ou Hydrocycle[36].

Équipé de flotteurs, transmission par pédalage et hélices aériennes[modifier | modifier le code]

  • Hydrocycle à hélice aérienne[37].

Équipés d' une propulsion manuelle (Avirons, rames, pagaies, godille.. )[modifier | modifier le code]

Article détaillé :.

En 1988, Rémy Bricka traversera l'atlantique à bord de ses ski flottants tirant derriere lui une embarcation de survie[38].

Coque équipée d'une propulsion par nageoires ou ailettes, par battements ou oscillations flexible ou non .[modifier | modifier le code]

  • Le Treddlecat, catamaran crée par le designer New zealandais Ken Kingsbury introduit la propulsion par battement d'hydrofoil verticaux[40]. La marque Hobie cat reprendra le concept pour developper avec succès son kayak équipe du système mirage drive permettant la pratique du kayak main libre[41].Le système est depuis utilisé par le Paddle et certains sous-marin de course.
  • Barque équipée d'une propulsion par dérive à oscillations, le Flapping foil propulsion de Leopold Schoeller.
  • Le Thistle de Harry Bryan bateau à ailettes[42].

Hydroptères[modifier | modifier le code]

Les hydroptères sont des véhicules utilisant des hydrofoils pour se sustenter sur l'eau une fois la vitesse nécessaire au décollage atteinte. Ces véhicules sont souvent équipés de flotteurs pour assurer une flottabilité à vitesse nulle ou lente[43]. Ces véhicules atteignent de grandes vitesses. Le championnat européen de 2006 à Wakersdorf en Allemagne rassembla les participants sur une course de 10 km[réf. nécessaire].

Déplacement par implusions[modifier | modifier le code]

  • Aquaskipper
  • Pumpabike

Propulsion par hélices[modifier | modifier le code]

Liste exhaustive des véhicules caractéristiques par leur innovation :

  • Decavitator
  • Pogofoil
  • Mutiny on the Boundry Layer
  • Detglider
  • Flyak
  • Voa Brazil
  • Waterbike
  • Wetwing
  • Scafou
  • Aqua power
  • Silver Swan
  • Trampofoil
  • Flying Magic
  • Hydroped
  • Af Chapam
  • Air america
  • AvaAva
  • Iron Butterfly
  • Atukara
  • Super Pheonix
  • Flying Fish
  • New Fisics

par nageoires, battements ou oscillations.[modifier | modifier le code]

  • Wasserläufer, premier véhicule à sustentation et propulsion par hydrofoils à battement[44], conçu par l'ingénieur précurseur bavarois Julius Schuck en 1953. C'est probablement la première forme historique de sustentation-propulsion par foils. Les études menées par la recherche dans le domaine des sous-marins à propulsion humaine montrent l'efficacité du rendement de la propulsion par battement de foil[réf. nécessaire].

Engins sous-marins[modifier | modifier le code]

Article détaillé : sous-marin à propulsion humaine.

Historiquement les premiers sous-marins ont été à propulsion musculaire ayant une vocation militaire, avec un système de propulsion par pédalage ou manivelle comme le Nautilus de Robert Fulton[45] ou le submersible à rame de Cornelis Drebbel et la célèbre Tortue de David Bushnell.

Les engins sous-marins ont pour vocation de faire travailler la recherche universitaire sur les programmes de résistance des matériaux, études hydrodynamiques, rendement mécanique, étude physiologique, études en biomécanique. En 2018 de plus en plus d'équipes se tournent vers les systèmes de propulsion à nageoires ou foils montrant leur efficacité en matière de rendement par rapport aux hélices traditionnelles.

Il existe un grand nombre de sous-marin à propulsion humaine utilisés lors des courses universitaires[46].

2 course biennales ont lieu aux USA et en Angleterre. Quelques vaisseaux de la course se sont illustrés dans des films documentaires comme le Scubster[47],[48],[49] et Omer. (Diffusé dans l'émission Thalassa sur France 3 ).

Les objectifs de la recherche sont d'aboutir au travers de la propulsion musculaire, volontairement contraignante au niveau puissance, à des véhicules hybrides ou électriques performants. Ainsi il existe de rares programme civils ayant pour objectif de fournir un véhicule adapté à la recherche sous-marine (archéologie, défense, sécurité civile) tel que le Scubster[50], ou militaire comme les sous-marins humides.

Le Subo, Kayak sous-marin d' Olivier Feuillette à la particularité d'être étanche et d'utiliser une propulsion par une ailette à oscillation directionnelle[51].

Engins aériens[modifier | modifier le code]

Les engins aériens ont pour vocation de travailler sur la recherche des matériaux, la résistance des matériaux, les études aérodynamiques, le rendement mécanique.

Article détaillé en anglais : History of human-powered aircraft

Ornithoptères[modifier | modifier le code]

Les ornithoptères font partie des premiers travaux que l'homme a pu réaliser pour tenter de s'envoler, la légende d'Icare commence à devenir réalité avec les premiers dessin de Leonard de Vinci et la célèbre Vis aérienne. La bio-mimètique amena la recherche scientifique à se pencher sur le travail des ailes de grandes envergures à battements; la force musculaire des bras s'avérera pas assez suffisante par rapport à la masse des ailes, les matériaux du xix siècle étant encore trop lourd pour optimiser le rendement. Certains aviateurs eurent l'idée d'utiliser la force des jambes pour donner plus de puissance. En 1891 Otto Lilienthal effectue les premiers vols planés en s'elancant d'une butte, George R.White of Stoney Brook réalisera un vol d'essai le 21 septembre 1927 à Long Island New York USA. En 2012 Floris Kaayk au pays bas réalisera un premier vol expérimental.

  • Lippisch d'Alexander Lippisch
  • Bird de Byrn Bird
  • HPOs d'Alan Stewart
  • Pulcynamic 2
  • George R.White of Stoney Brook

  • Edward Frost

  • UTIAS Snowbird Canada

  • Floris Kaayk

Avions[modifier | modifier le code]

Parmi les aéronefs les plus renommés :

  • L'aviette de Maurice Hurel, l'un des fondateurs de l'URVAM (Union pour la Réalisation du Vol Athlétique ou Minimotorisé), il réussira un vol de 400m en 1973 au Bourget.
  • Gossamer Condor
  • Gossamer Albatross
  • Daedalus
  • La France compte 6 aéronefs dont le dernier en activité ; Le Japon 25 aéronefs; Le Royaume Uni 23 ; Les États-Unis 32 ; Russie 2 ; La Suisse 2 ; L'Afrique du sud 1 , l'Italie 5, l'Allemagne 8, Chine 1, Canada 2, Autriche 2, Belgique 1, Pays-Bas 2, Nouvelle-Zélande 2, Pologne 2, Écosse 1, Singapour 1

Une liste des nombreux aéronefs à propulsion humaine existe sur Wikipédia en : https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_human-powered_aircraft

Ballons dirigeables[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Zeppy.

Ballon à pédales[modifier | modifier le code]

Ballon à rames ou ailes battantes[modifier | modifier le code]

  • Embryo de Konstantin Danilewsky[56]
  • Pilstrôm de Konstantin Danilewsky.
  • Orichka de Konstantin Danilewsky
  • L'Aéroplume à ailes battantes, conçu et piloté par Jean-pierre David[57] .
  • Aeroplume

Hélicoptères[modifier | modifier le code]

En 2018, il existe 6 machines de recherche universitaire. Un hélicoptère japonais, 4 américains et un canadien qui a remporté le prix Sikorsky.

Les objectifs sont de travailler sur les programmes de recherches liés à la sustentation par faible puissance, recherche sur les hélices, résistance des matériaux.

Le Auckland Weekly news du 3 juin 1909 relate d'un projet de Sir George Grey, le sky cycle[58].

Article détaillé : Human-powered helicopter ( en).

Autres Engins[modifier | modifier le code]

Les frères Paul et Hansen Hoepner travaillent depuis 2017 sur un projet de véhicule amphibie pour traverser l'Alaska[59].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Futura, « De quand date l'invention de la roue ? », Futura, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  2. « Nouvelle carte des véloroutes et voies vertes cyclables en France - notre-planete.info », sur www.notre-planete.info (consulté le 1er octobre 2018)
  3. « Les pistes cyclables », carfree.fr,‎ (lire en ligne)
  4. « AF3V », sur www.af3v.org (consulté le 9 octobre 2018)
  5. Ministère de la transition écologique et solidaire, « Rennes obtient la 4e place des villes cyclables », Ministère de la Transition écologique et solidaire,‎ (lire en ligne)
  6. « Infrastructures cyclables : très rentables pour une municipalité », Prendre soin de notre monde,‎ (lire en ligne)
  7. « Plan vélo à Nice : des couloirs de bus vont devenir des pistes cyclables », France Bleu,‎ (lire en ligne)
  8. « L'influence cyclotourisme sur l'économie, La Loire à vélo en témoigne », Citycle,‎ (lire en ligne)
  9. « En pleine expansion, le cyclotourisme a fortement accru son offre en 2016 », sur www.caissedesdepotsdesterritoires.fr (consulté le 16 octobre 2018)
  10. « Les trois enjeux de la mobilité durable - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le 1er octobre 2018)
  11. « Red Bull Caisses à Savon 2017 », sur www.redbullcaissesasavon.fr (consulté le 8 octobre 2018)
  12. Banque des savoirs du Conseil général de l'Essonne, « Passion Transports redonne au Grand Palais sa vocation initiale. », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  13. Camy Goo, « Découvrez PodRide, la voiture à pédales écologique ! », Mr Mondialisation,‎ (lire en ligne)
  14. « Les chiffres du marché du cycle 2017 », Cyclable,‎ (lire en ligne)
  15. Super User, « L'énergie du corps humain », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  16. « Comprendre les watts - Vélo Québec », Vélo Québec,‎ (lire en ligne)
  17. (en-GB) « European International Submarine Races - Winners of 2018 human-powered submarine races announced », sur www.subrace.eu (consulté le 10 octobre 2018)
  18. ANTHEVA, « QUEEN - BICYCLE RACE (1978) - QUEEN - ROCK-MY-WORLD.FR », QUEEN - ROCK-MY-WORLD.FR,‎ (lire en ligne)
  19. AC grenoble, Le velo dans l'art, (lire en ligne)
  20. « Aller au travail à vélo et en transport, moins stressant que voiture », Citycle,‎ (lire en ligne)
  21. « Challenge sportif, entraide et casse-croûte au bord de la route: une matinée au club de vélo de Bondoufle - Loisirs - Notre Temps », sur www.notretemps.com (consulté le 14 octobre 2018)
  22. « Les cargo bikes: recevoir sa livraison au pied de sa porte », Elles font du vélo,‎ (lire en ligne)
  23. « Vélos-taxis: les clés du succès », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne)
  24. « Paris : manifestation des vélos-taxis pour réclamer un cadre légal », France Bleu,‎ (lire en ligne)
  25. « Le vélotrain, un TGV à pédales », carfree.fr,‎ (lire en ligne)
  26. « Shweeb : le cyclo-monorail urbain | Vélo et Design », sur www.velo-design.com (consulté le 9 octobre 2018)
  27. Florian Rival, « La Manègerie à vélo - manège à pédale écologique et artisanal », sur www.lamanegerieavelo.fr (consulté le 14 octobre 2018)
  28. « Un manège à pédales pour la Fête du Vélo le 4 juin 2016 », sur Brive Ville Cyclable, partager la rue (consulté le 14 octobre 2018)
  29. (en-GB) « Pedal-powered boat, 19th century », sur Science Photo Library (consulté le 30 septembre 2018)
  30. (en-US) « Pedal The Ocean: One Man, A Pedal-Powered Boat And 2,672 Miles Of Water », sur www.coolthings.com (consulté le 30 septembre 2018)
  31. « Bensinger: The man who peddled around the world - ESPN Page 2 », sur www.espn.com (consulté le 30 septembre 2018)
  32. Nationaal Archief, Nationaal Archief / Spaarnestad Photo / Fotograaf onbekend, SFA002005344., (lire en ligne)
  33. « Le pédalo de luxe "le plus rapide du monde" inventé par un Gardois », midilibre.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  34. « Des stars pour le 2e Riviera Water Bike Challenge de la princesse Charlène », Nice-Matin,‎ (lire en ligne)
  35. (en-US) « On an Amphibious Shuttle Bike across the English Channel & the Sydney Harbour Bridge - Kickass Trips », Kickass Trips,‎ (lire en ligne)
  36. Dominique Svenson, « MotocyclettesAustral - La Nautilette », sur motocyclettesaustral.es.tl (consulté le 7 octobre 2018)
  37. Dominique Svenson, « MotocyclettesAustral - Les Antécédents de la Nautilette », sur motocyclettesaustral.es.tl (consulté le 7 octobre 2018)
  38. « Remy Bricka », sur Ouest France,
  39. « Du gondolys au paddle, ça glisse depuis les années 50 dans le pays catalan », France 3 Occitanie, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  40. (en) « Inventor pedals new marine-propulsion concept », sur Stuff (consulté le 14 octobre 2018)
  41. (en) Hobie Cat Company, « MirageDrive | Hobie », sur www.hobie.com (consulté le 14 octobre 2018)
  42. « Harry Bryan Boatbuilding - THISTLE », sur www.harrybryan.com (consulté le 13 octobre 2018)
  43. (en-US) « Human Powered Hydrofoil », sur Human Powered Hydrofoil (consulté le 29 septembre 2018)
  44. (en-US) « Wasserläufer - The first human powered hydrofoil ever », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  45. Gérard Aubry, « - Le Nautilus, sous-marin à voile de Robert Fulton en 1799. - Le blog de gerard.aubry-bateaux.en.bouteille-marines-portraits.over-blog.com », Le blog de gerard.aubry-bateaux.en.bouteille-marines-portraits.over-blog.com, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  46. Isabelle Croizeau, « Courses de sous-marins à pédales », Futura,‎ 25décembre 2005 (lire en ligne)
  47. Odile faure, « Un sous-marin sous la glace de Piau-Engaly », SudOuest.fr,‎ (lire en ligne)
  48. (en) « The Scubster pedal-powered wet sub (UPDATED) », sur newatlas.com (consulté le 17 août 2018)
  49. « The French yellow submarine: Engineers build James Bond-style scuba sub that runs on pedal power », Mail Online,‎ (lire en ligne)
  50. « Scubster Nemo | Scubster », sur scubster.com (consulté le 1er octobre 2018)
  51. « Un Français invente un kayak sous-marin », Le Monde (consulté le 13 octobre 2018)
  52. « Mlle Louise », sur Hangar à dirigeables d'Écausseville (consulté le 18 août 2018)
  53. « La traversée de la Manche en dirigeable à pédales ajournée en raison du vent », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne)
  54. « La traversée de la Manche en dirigeable à pédales », Libération,‎ (lire en ligne)
  55. « Le Français Stéphane Rousson échoue à franchir la Manche en ballon à pédales », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne)
  56. (en) « Danilewsky Airships », sur welweb.org (consulté le 3 octobre 2018)
  57. jean-pierre David, « Voler en Aéroplume à Écausseville », sur Aéroplume (consulté le 1er octobre 2018)
  58. « Inmagic DB/Text WebPublisher PRO: 1 records », sur www.aucklandcity.govt.nz (consulté le 22 octobre 2018)
  59. (de) « Home », Hoepner + Hoepner | Abenteuer, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Constructeurs[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

John Fairfax

Claude Marthaler

Barbara Buatois

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]