Václav Brožík

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Václav Brožík
Jan Vilímek - Václav Brožík.jpg
Václav Brožík
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 50 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Formation
Lieux de travail
Fratrie
František Brožík (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Václav Brožík alias Vaclav de Brozik ( à Třemošná en royaume de Bohême à Paris 8e) est un historien de l'art et peintre d'histoire d'origine bohémien, portraitiste et professeur à l'Académie impériale et royale des Beaux-Arts de Prague, membre associé des Beaux-Arts de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tombe, cimetière de Montmartre

Fils de Joseph Brožík, maître-forgeron tchèque et de Catherine Sigmund, il naît à Třemošná en 1851. Il étudie la peinture et la lithographie durant sa jeunesse. À partir de 1868, il étudie à l'Académie des beaux-arts de Prague avec le peintre Emil Lauffer (de). En 1871, il poursuit ses études à l'École supérieure des beaux-arts de Dresde, ou il rencontre le peintre Alfred Kowalski, avec qui il devient ami. Ensemble, ils séjournent à Prague en 1872, puis à partir de 1873, à Munich, ou Brožík étudie à l'académie des beaux-arts de Munich. Il s'installe en 1876 à Paris, ou il fait carrière. Il épouse le à Paris 9e, Hermine Sedelmeyer (1861-1944), fille du célèbre marchand d'art Charles Sedelmeyer. Il fait la navette entre Paris et Prague, où il enseigne à l'académie des beaux-arts. En 1896, il devient membre de l'Académie des beaux-arts de Paris. En 1897 il est anobli par François-Joseph Ier (empereur d'Autriche) en tant que de Brozik von Valrose [1].
Il décède prématurément en 1901 d'une crise cardiaque à Paris et repose au cimetière de Montmartre.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Roussard, Dictionnaire des peintres à Montmartre : Peintres, sculpteurs, graveurs, dessinateurs, illustrateurs, plasticiens aux 19e et 20e siècles, Editions A. Roussard, Paris, 1999.
  • (en) Geraldine Norman, Nineteenth-century Painters and Painting: A Dictionary, University of California Presse, Berkeley, 1992.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Armoiries sur novabilitas.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :