Utilisatrice:Tyseria/br

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

°[modifier | modifier le code]

Sujets généraux Communards Communardes Autres personnalités Interprétations Œuvres
Bon article BA Crimes de la Commune
A
B Enfants dans la Commune de Paris, Commune de Besançon Adélaïde Valentin, Eulalie Papavoine Centenaire de la Commune de Paris Cadavres d'insurgés dans leurs cercueils, Commune de Paris en Espagne
BD Commune du Creusot (1871), Éducation sous la Commune de Paris, Exil des communards, Ordre de bataille de la Garde nationale en 1870-1871 Aristide Claris, Claude Dominique Napias, Claude Payet, Edmond Mégy, Eugenio Defendi, Maurice Garreau, Simon Deutsch Anna Henryka Pustowójtówna, Anne-Marie Ménand, Céleste Hardouin, Élisabeth Rétiffe, Léontine Suétens, Mina Puccinelli, Noémi Reclus, Rose Caubet, Octavie Tardif, Florence Van de Walle, Louise Pioger, Maria Verdure, Marie Mercier (communarde), Victorine Gorget Abraham Sébastien Crozes, Jean Andrieu, Jules Raudnitz Émile Zola et la Commune de Paris La Chute de la colonne Vendôme, La Communarde, Le Sabbat rouge, Les Gisants
E Franc-maçonnerie durant la Commune de Paris, Historiographie de la Commune de Paris, Tage (navire de ligne) André Alavoine, Édouard Andignoux, Eugène Châtelain, Galdric Verdaguer, Julien Devicque, Charles Maljournal Malvina Poulain, Marguerite Lachaise Charles Loiseau-Pinson Thèses situationnistes sur la Commune de Paris, Rue Anna-Jaclard 1871 (film), Le Canon Fraternité, Les « Pétroleuses » (livre), Les Jours de la Commune

BTY[modifier | modifier le code]

#BalanceTonYoutubeur est un mouvement social visant à encourager la prise de paroles des femmes victimes d'agressions de la part de vidéastes web, apparu sur le Twitter français en 2018, basé sur le mouvement #BalanceTonPorc débuté l'année précédente

Contexte[modifier | modifier le code]

accusations sur les stars musicales sur leurs fans[1]
ITP : https://www.neonmag.fr/balancetonyoutubeur-514251.html

En 2018, une accusation de viol visant le youtubeur InThePanda est publiée sur le réseau, conduisant celui-ci à réagir. La première utilisation du hashatg BalanceTonYoutubeur remonte au , alors qu'une nouvelle accusation envers Norman Thavaud de profiter de sa notoriété pour inviter des jeunes filles dans sa loge après ses spectacles, dans la continuité vieille de quelques années, est été partagée de nouveau, provoquant la réaction d'une internaute victime d'un fait similaire, avec un vidéaste anonymisé[1].

Déroulement[modifier | modifier le code]

Première vague[modifier | modifier le code]

Le , le youtubeur Squeezie, très populaire avec plus de cinq millions d'abonnés sur Twitter, écrit sur le réseau social : « Les YouTubers (y compris ceux qui crient sur tous les toits qu'ils sont féministes) qui profitent de la vulnérabilité psychologique de jeunes abonnées pour obtenir des rapports sexuels on vous voit. La vérité finit toujours par éclater[a]. » Son message totalise 50 000 partages, 4 600 témoignages et plus de 120 000 j'aime[2]. Rapidement, des femmes créés le hashtag « #BalanceTonYoutubeur » sur le modèle de #BalanceTonPorc, sur lequel elles témoignent d'agressions qu'elles ont subies. Elles mettent en cause des vidéastes, certaines totalisant plusieurs centaines de milliers d'abonnés, les accusant de profiter de leur notoriété[1] et de détournement de mineurs[3],[1].

En quelques heures, le hashtag est entré dans le top cinq de tendances en France, avec plus de 15 000 tweets[4]. Le tweet de Squeezie est salué sur le réseau[5], mais ce dernier tempère précise son message[4] : « Je ne vais pas porter d"accusations précipitées mais les concernés ne sont pas forcément ceux auxquels vous pensez. Je voulais dans un 1er temps mettre un doigt sur ces pratiques et inciter les concernés à vite arrêter. Traiter ce sujet est complexe et nécessite du temps[a]... »

L'une de premières personnes mises en cause est Norman Thavaud, l'un des mastodontes de YouTube, au moyen de captures d'écran d'échanges privés postés par des comptes anonymes[4].

Le Parisien[6]

Une confusion est provoquée entre les vrais et les faux témoignages, certains internautes fabriquant de fausses preuves pour le buzz[1],[4], les rumeurs[4], les commentaires cherchant à décrédibiliser la parole des victimes, ainsi que les trolls et les tweets humoristiques[1].

Le mouvement s'essouffle après quelques jours, sans qu'aucune plainte n'est été déposée[4] ni aucun youtubeur n'ayant avoué[2].

plusieurs faux témoignages aient été partagés, et en l'absence de poursuites judiciaires, le mouvement s'éteint de lui-même[6].

Deuxième vague[modifier | modifier le code]

BalanceTonYoutubeur réapparaît à la au cours du mois de , après que le vidéaste TheKairi présente sa relation avec une adolescente âgée de 16 ans, alors qui lui en a 33, soit plus du double[6].

Témoignages[modifier | modifier le code]

La plupart des témoignages s'appuient sur des conversations privées tenues. Les conversations poursuivent un schéma classique, où le vidéaste aborde une jeune fan, surprise et heureuse de le voir parler avec elle, avant qu'il ne dévie la discussion sur la sexualité, ayant comme but une relation sexuelle[1].

Les accusations portées se confondent[1], sur des faits illégaux[4], entre détournement de mineur, manipulation, harcèlement sexuel, viol[1], attouchements subis en convention et drague lourde et insistante[4].

Certains témoignages sont corroborées par d'autres victimes, parfois par échanges privées avec les personnes s'étant exprimées publiquement[4].

Certaines femmes témoignent sans donner le nom du vidéaste incriminé, afin d'éviter tout harcèlement sexiste de la part de sa communauté[5].
Comme BalanceTonPorc, BalanceTonYoutubeur est produit sur Twitter, mais touche aux communautés d'internautes venant de YouTube. Les victimes s'exposent ainsi aux communautés propres aux vidéastes et à ce que, poussées par lui ou de façon indépendante, elles viennent les harceler[2].

La véracité est difficile à établir, la création de fausses captures d'écran étant aisée[4].

Les raisons de témoigner sont  alerter afin d'éviter d'autres agressions dans le futur[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i et j Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées NM_07082020
  2. a b et c « #BalanceTonYoutubeur : soupçons en chaîne », sur Libération, (consulté le 22 janvier 2021).
  3. « #BalanceTonYoutubeur : Cyprien répond à la polémique lancée par Squeezie », sur Le Figaro, (consulté le 22 janvier 2021).
  4. a b c d e f g h i et j Camille Laffont, « #BalanceTonYoutubeur, affaire sans suite? », sur L'Express, (consulté le 22 janvier 2021).
  5. a et b Menelas Kosadinos, « #BalanceTonYoutubeur : de quoi parle-t-on vraiment ? », sur Neon, (consulté le 22 janvier 2021).
  6. a b et c Valentin Hamon-Beugin, « #BalancetonYoutubeur : des personnalités de la plateforme accusées d'abus sexuels », sur Le Figaro, (consulté le 22 janvier 2021).


Erreur de référence : Des balises <ref> existent pour un groupe nommé « alpha », mais aucune balise <references group="alpha"/> correspondante n’a été trouvée