Utilisatrice:Cymaje/Brouillon

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Omprakash Valmiki (30 juin 1950 - 17 novembre 2013) est un écrivain et poète indien de langue hindi. Né dans une caste de balayeurs-éboueurs, il est surtout connu pour son autobiographie, Joothan. Il a également publié des recueils de poèmes et de nouvelles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Omprakash Valmiki naît en 1950 dans le village de Barla (district de Muzaffarnagar) dans l'État de l'Uttar Pradesh[1] dans une famille de chuhra (en), caste considérée comme intouchable. Il avait quatre frères et deux sœurs ; il était le plus jeune des garçons, la plus jeune sœur s'appelait Maya. Seul des enfants de la famille à fréquenter l'école, il réussit très bien malgré des conditions de vie extrêmement difficiles. Très jeune, il s'intéresse à la littérature. C'est lorsqu'il habite chez son oncle à Dehradun à l'âge de 18 ans qu'on lui parle pour la première fois de Bhimrao Ramji Ambedkar (1891-1956), leader de ceux qu’on appellera désormais non plus « intouchables » mais « dalits », c’est-à-dire « écrasés ». Cette découverte marque pour lui le début d'un engagement qui marquera toute sa vie[2].

À la suite de plusieurs années de formation, il devient technicien puis cadre dans les usines d'armement du gouvernement indien à Chandrapur (Maharashtra), à Jabalpur (Madhya Pradesh) puis à Dehradun (Uttar Pradesh).

Contrairement à la tradition, il choisit lui-même son épouse. Parallèlement à sa vie professionnelle, il mène des activités militantes au sein des communautés dalites et des activités artistiques, poésie, théâtre.

À sa retraite, il part en résidence à l'Indian Institute of Advanced Study (en) de Shimla mais ce séjour est interrompu par la découverte du cancer qui va l'emporter en novembre 2013[3].

Parcours intellectuel[modifier | modifier le code]

Nourri dès l'enfance de littérature classique à l'école, il est frappé par les contradictions entre celle-ci et la réalité de la vie au village. Ayant découvert la pensée d'Ambedkar alors qu'il habite à Dehradun chez son oncle, il en gardera essentiellement l'idée de la fierté dalite. Pendant ses études, logé en foyer, il s’initie à la littérature étrangère et au théâtre. Il écrit lui-même et joue dans des pièces. Pendant son long séjour au Maharashtra, il devient familier de la littérature dalite de langue marathi et s'engage par des actions militantes dans les villages et en publiant des textes dans des revues. Il poursuit une intense activité intellectuelle, lisant énormément, écrivant des poèmes, des nouvelles, des pièces de théâtre. Ayant accepté de rédiger quelques pages à propos de son enfance, son texte reçoit un accueil si enthousiaste qu'il est fortement sollicité pour écrire son autobiographie. Ce sera Joothan, paru en 1997 (première partie de son autobiographie ; il en écrira ultérieurement la deuxième partie). Ce livre assoit sa notoriété à la fois en tant qu'écrivain et en tant que défenseur des dalits[4][5][6]. Sa réflexion sur le rôle de la littérature l'amène aussi à rédiger un essai sur l'esthétique de la littérature dalite.

La première partie de son autobiographie ayant été traduite en anglais en 2008, cet ouvrage apparaît dans de nombreux cursus universitaires en Inde mais aussi dans plusieurs universités anglophones à travers le monde. Il est une référence pour de nombreux ouvrages sur les problèmes sociaux éclairés par la littérature[7] [8] [9].

Œuvres[modifier | modifier le code]

En hindi[modifier | modifier le code]

Joothan (pahala khand), Delhi, Radhakrishna Prakashan, 1997.Salaam, Delhi, Radhakrishna Prakashan, 2000.

Joothan (dusra khand), Delhi, Radhakrishna Prakashan, 2015.

Ghuspaithie, Delhi, Radhakrishna Prakashan - 2004.

Sadiyon ka santap, 1989.

Bass ! Ho chuka, Delhi, Vani Prakashan,1997.

Ab aur nahin, Delhi, Radhakrishna Prakashan, 2009.

Safaî devta, Delhi, Radhakrishna Prakashan, 2009.

Do chehare (théâtre).

Mukhyadhara aur dalit sahitya, Delhi, Samayik Prakashan, 2010.

Dalit sahitya ka saundaryshastra, Delhi, Radhakrishna Prakashan, 2001.

Dalit sahitya : anubhav, sangharsh aur yatharth, Delhi, Radhakrishna Prakashan, 2013.

Chhatari, Delhi, Bharathya Ghyanpith, 2013.

En traduction française[modifier | modifier le code]

  • Joothan, autobiographie d'un intouchable, traduit du hindi par Francis Evrielle et Nicole Guignon, Paris, L’Asiathèque, 2018.
  • Salaam, recueil de nouvelles traduites du hindi par Francis Evrielle et Nicole Guignon et par Marguerite Gricourt, Paris, L'Asiathèque, 2018.

En traduction anglaise[modifier | modifier le code]

  • Joothan, a dalit’s life (première partie), traduit du hindi par Arun Prabha Mukherjee, New York, Colombia University Press, 2008.
  • Amma and other stories, traduit du hindi par Naresh K. Jain, Manohar Publishers, 2008.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Dr Ambedkar rashtri purushkar – 1993.

Parivesh samman – 1995.

Jay Shri samman – 1996.

Kathakram samman – 2001.

New India Book puruskar – 2004.

Sahitya Bhushan – 2006.

Aathvan vishv hindi sammelan – 2007.

New York Amerika samman.

Utter Pradesh hindi sansthan ka samman.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) « Joothan », dans University of Delhi, Indian Literature: An Introduction, Delhi, Pearson Education India, (ISBN 978-8131705209), p. 322-333
  • Jay Prakash Kardam, Vyakti, vaichark aur srijak, Delhi, Vani Prakashan, 2016
  • Pratyusha Guha, "Joothan: A Dalit's Life" by Omprakash Valmiki. A Book Review, GRIN Verlag, 2016
  • P.K. Satapathy, The Individual and Society, An anthology. 2 JOOTHAN Omprakash Valmiki, School of open learning, University of Delhi [lire en ligne]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Introduction, p. 322.
  2. (en) Maggie Ronkin, « about Joothan, an intouchable's life », the journal of Asian Studies,‎ , p. 504-505 (lire en ligne)
  3. Writer Omprakash Valmiki passes away Valmiki, who had been suffering from liver cancer, had breathed his last on Sunday Press Trust Of India  |  Dehradun Last Updated at November 18, 2013 20:50 IST
  4. (en) S. Bharathiraja, « Humiliation and self-elevation in Omprakash Valmiki's Joothan : a dalit autobiographical study », Sage Journal,‎ , p. Vol 4 - issue 2 - pp 245-249 (lire en ligne)
  5. (en) « The individual and society, an anthology », sur School of open learning - University of Delhi
  6. (en) Riva Mukherjee and Smita Jha, « Differential citizenship questioning the dalit claim to equal citizenship through a projection of difference », Social Identities : Journal for the study of Race, Nation and Culture,‎ (lire en ligne)
  7. (en) Omprakash Ratnaker, « Resistance and Assertion in Omprakash Valmiki's Joothan », European Academic Research,‎ (lire en ligne)
  8. (en) Joshil K. Abraham, Judith Misrahi-Barak, Dalit literatures in India, (ISBN 978-1138891944)
  9. Sarah Beth, « Dalit Autobiographies in Hindi: the transformation of pain into resistance », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne)


Wikipedia
Vous êtes ici sur la page personnelle d’un utilisateur de Wikipédia en français.
Cette page ne fait pas partie de l’espace encyclopédique de Wikipédia.

Si vous avez accédé à cette page depuis un autre site que celui de Wikipédia en français, c’est que vous êtes sur un site miroir ou un site qui fait de la réutilisation de contenu. Cette page n’est peut-être pas à jour et l’utilisateur identifié n’a probablement aucune affiliation avec le site sur lequel vous vous trouvez. L’original de cette page se trouve à https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisatrice:Cymaje/Brouillon.