Utilisation de médicaments pendant l'allaitement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'utilisation de médicaments pendant l'allaitement varie bien sûr d'une substance à l'autre. Certains médicaments possédant une toxicité organique intrinsèque sont en principe contre-indiqués pendant l'allaitement : il s'agit par exemple des aminoglycosides et des cytostatiques. La plupart des médicaments peuvent cependant être utilisés pendant la période d'allaitement à condition qu'une adaptation de la dose et une surveillance de l'enfant soient observées ; il est important de poursuivre l'allaitement dans la mesure du possible. En tout cas, un médicament ne sera administré qu'en présence d'une indication bien établie. Par ailleurs, certains médicaments favorisent la lactation (les antagonistes dopaminergiques tels les antipsychotiques, le métoclopramide), d'autres l'inhibent (les agonistes dopaminergiques tels la bromocriptine, la cabergoline, le pergolide).