Utilisateur:Nortmannus

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Étandard du Groland
Grolandais
Sch-3
fr-5
SMS-3
en-3
no-1
it-1
br-1
bar-0
is-0
fo-0
ta-0
εøœ
Histoire

Recommandations avant de traiter la rubrique Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Lire WP:SQ
  • Préface d'Yves Nedelec (1929 - 2012), ancien archiviste paléographe aux archives de la Manche, à l'ouvrage de François de Beaurepaire, Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Manche, 1986, Picard, Paris.

« Il y a cependant un reproche que je ferai à l'auteur : c'est son excès de bienveillance envers certains de ses devanciers. Il rend, bien sûr un hommage mérité à Jean Adigard des Gautries et Fernand Lechanteur, il souligne le rôle de plusieurs pionniers du XIXe siècle. Mais il a préféré passer sous silence tous les autres, or quel auteur de monographie communale ne s'est pas mêlé un jour ou l'autre de toponymie ? Il faut le dire avec netteté : la quasi-totalité des explications données au XIXe siècle et une bonne partie de celles de la première moitié du XXe siècle, ignorant les principes élémentaires de la philologie sont totalement erronées. Malheureusement, le fait que des étymologies aient été imprimées suffit encore à éblouir certains, alors qu'elles sont tout juste bonnes à alimenter des bêtisiers, reprises pieusement de génération en génération (monographies, bulletins paroissiaux, hebdomadaires, quotidiens). Parmi des dizaines d'explications aberrantes, me permettra-t-on d'en citer quelques-unes : Agon, ne signifie pas lieu environné d'eaux comme le croyait l'abbé Regnault, Quibou ne vient pas de quies boum (le repos des vaches), comme l'on cru plusieurs générations de curés trop bons latinistes, Canisy ne doit pas être interprété vallon bas comme l'affirme le livre paroissial de 1852, repris par le Bulletin interparoissial de mai 1959,..... Le ridicule peut atteindre dans ce domaine des sommets vertigineux.... Faut-il dissimuler le prodigieux agacement que peut ressentir un archiviste départemental devant le maintien de telles argumentations ? Parmi les anecdotes qui peuvent illustrer mon propos, je rappellerai qu'en 1985, l'un de mes lecteurs avait découvert dans le nom de Torigni la preuve que la ville et ses tours avaient été détruites dans un incendie (latin turris + ignis). J'ai essayé de lui démontrer que depuis l'étude de Henri d'Arbois de Jubainville en 1890, Torigni faisait partie de ces milliers de toponymes en iacum et que tous les spécialistes l'admettaient sans la moindre difficulté depuis un siècle. Inutile de dire que j'ai perdu mon temps et ma salive.... ».

Pages créées[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Rubriques créées et rédigées[modifier | modifier le code]

Rubriques développées (contributions importantes)[modifier | modifier le code]

Hydronymie[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Contributions importantes[modifier | modifier le code]