Utilisateur:Michel1961/Coupeur de feu

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un "Coupeur de feu" est une personne qui annonce pouvoir diminuer les douleurs de brûlures principalement en pratiquant la "suggestion". Il est connu que la suggestion à des effets cliniquement prouvée. En revanche, aucune étude n'a démontrée une efficacité supplémentaire d'un coupeur de feu par rapport à une personne ordinaire. Les synthèses des différentes études portant sur les coupeurs de feu "distant healing" n'apportent aucune preuve que les coupeurs de feu ont des effets supérieurs à un placebo [1]. Cette pratique est donc considérée comme une pseudo-médecine et sa promotion en tant que thérapie efficace relève de la pseudo-science.

Définition :[modifier | modifier le code]

" Cette technique s’appuie sur la transmission d’énergie d’une personne à une autre quelle que soit la distance les séparant pour rétablir l’équilibre énergétique du corps. Le coupeur de feu travaille uniquement sur la douleur liée à une brûlure. Toute personne peut prétendre être coupeur de feu, « avoir le don ».[2]"

Autres appellations[modifier | modifier le code]

souffleurs de feu, barreur de feu, toucheur de feu, leveur de feu, charmeur de feu, panseur de feu[3].

Analyse de la littérature scientifique disponible[modifier | modifier le code]

En 2015, une analyse exhaustive des études sur les différentes " approches non médicamenteuses visant à soulager la douleur chronique " , a été effectuée. 44 "approches" ont été répertoriées. Sur les "coupeurs de feu" , il n'a été pratiqué aucune étude pour évaluer l'efficacité de leurs interventions sur les douleurs chroniques. Il n’existe donc actuellement que des récits de vie.

en 2014, une compilation des études sur le 'traitement énergétique" a été effectuée [4], [5]


Une revue systématique de 23 essais de guérison à distance publiée en 2000 n'a pas tiré de conclusions définitives en raison des limites méthodologiques entre les études. [9] En 2001, le principal auteur de cette étude, Edzard Ernst, a publié une introduction sur les thérapies complémentaires dans les soins contre le cancer dans laquelle il a expliqué que bien que "environ la moitié de ces essais suggèrent que la guérison est efficace", il a déclaré que les preuves étaient "hautement contradictoires" et que "les lacunes méthodologiques ont empêché des conclusions définitives." Il a conclu que "tant qu'elle n'est pas utilisée comme une alternative aux thérapies efficaces, la guérison spirituelle devrait être pratiquement dépourvue de risques." [4] Un essai clinique randomisé de 2001 par le même groupe n'a trouvé aucune différence statistiquement significative sur la douleur chronique entre la distance guérisseurs et "guérisseurs simulés". [10] Un examen effectué en 2003 par Ernst mettant à jour des travaux antérieurs a conclu que le poids des preuves s'était déplacé contre l'utilisation de la guérison à distance et qu'elle pouvait être associée à des effets indésirables. "[44] traduction du wiki anglais


Etude des effets des "traitements énergétiques"[modifier | modifier le code]

En 2014, 247 patients ayant un Cancer du côlon. réparti en 4 groupes [6]

Groupe Témoins : n'a pas été soumis à des traitements énergétiques mais n'a pas été informé de l'absence de traitement énergétique Groupe volontaires "croyants" : a été soumis à des traitements énergétiques à leur demande car ils croient à ces méthodes et a été informé de la mise en place de traitement énergétique Groupe non volontaires : a été soumis à des traitements énergétiques mais n'a pas été informé de la mise en place traitement énergétique Groupe volontaires "non croyants" : n'a été soumis à des traitements énergétiques et a été informé de la non mise en place de traitement énergétique
Qualité de vie, symptômes dépressifs, qualité du sommeil Aucun effet Aucun effet Aucun effet Aucun effet
Humeur , Bien être Aucun effet Faible effet positif Aucun effet Aucun effet

Etudes des effets des "coupeurs de feux" sur les plaies aiguës[modifier | modifier le code]

Dans ces études sont regroupés les résultats sur méthodes de "touchés thérapeutiques". Le magnétisme est plus populaire aux Etats-Unis. les "coupeurs de feux" le sont plus, en France et en Suisse notamment

Résultats : Aucune évidence que cela ne favorise ni n'améliore la guérison des plaies aiguës [7]


Etude comparative entre "coupeurs de feu" et "coupeurs de feu simulés"[modifier | modifier le code]

[8]

Avis du corps médical[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas d'explication rationnelle pour expliquer l'action des "coupeurs de feu". Beaucoup de personnes du corps médical évoquent l'Effet placebo ou des effets se rapprochant de l'hypnose. Ces effets sont en revanche réels et validés cliniquement. Ainsi, le Dr. Jules Demeules de l’Hôpital Universitaire de Geneve déclare que "La suggestion peut être très efficace pour réduire la douleur. Cela a été cliniquement prouvé". Il y a donc de nombreux médecins qui laissent agir les "coupeurs de feu" . Ainsi, Jacques de Haller, ancien président de l'Association médicale nationale suisse déclare "Puisque cette solution existe - et il y a clairement des gens que les guérisseurs aident - il serait stupide de ne pas l'utiliser." [9].

Point de vue des coupeurs de feu[modifier | modifier le code]

il faut noter que les coupeurs de feu annoncent pouvoir faire leur action par téléphone.... Cela est très intéressant. En effet, dès lors une méthodologie comparant le résultat d'un coupeur de feu au téléphone et le résultat de "ne rien faire au téléphone" est extrêmement facile à mettre en place. On peut faire le test en une journée . ce genre de test est complètement gratuit dans les laboratoires de zététique partout dans le monde.

Le coupeur de feu qui réussirait gagnerait immédiatement des millions d"euros, un prix Nobel et une notoriété mondial à vie.

Le fait qu'aucun n'est fait l'expérience est la preuve irréfutable qu'aucun "coupeur de feu" dans le monde ne croit à l'existence de "son don"

Analyses scientifiques des "récits de vie" par les méthodes Zététiques[modifier | modifier le code]

Puisqu'il existe aucune étude scientifique, les seules informations médiatiques disponibles sont ce qui est appelé scientifiquement "récits de vie": Les journalistes ont interviewé des personnes volontaires pour en parler qui donnent leurs anecdotes personnelles sans analyses par les journalistes des phrases utilisées par les interviewés. En revanche, une discipline scientifique, la Zététique a une méthodologie d'analyse et de classement de ce type d'argumentaire [10].

Des appels au témoignage en guise de preuve d’efficacité spécifique des pratiques présentées[modifier | modifier le code]

phrases entendues[modifier | modifier le code]

“Comment expliquer que ce que je fais agit très bien, mieux sur les enfants et encore plus sur les nourrissons et les animaux ?”

“L’efficacité parait indémontrée dans ses mécanismes mais suffisamment puissante comme peuvent en témoigner beaucoup de personnes”.

réponses scientifiques[modifier | modifier le code]

L'argument "Ce ne peut pas être un effet placebo car cela marche aussi sur les bébés, les animaux" est souvent évoqués dans ce cas mais comme sur l'homéopathie par exemple" . Pourtant des scientifiques expliquent bien comment l'effet placebo peut agir dans ces cas : par mécanisme pavlovien " un état de confiance et d’optimisme provoquerait des changements neurologiques susceptibles d’améliorer la santé. L’autre, faisant appel au réflexe conditionné, c’est-à-dire l’association d’un signal (la prise de médicament) et d’une expérience physique, ce qu’avait démontré le médecin russe Ivan Pavlov à l’orée du xxe siècle. Or, d’après Philippe Oberling, du Laboratoire de psychopathologie et de pharmacologie de la cognition à Strasbourg, “des études sur le conditionnement montrent qu’il intervient en partie dans l’effet placebo chez l’homme et pourrait donc expliquer en partie ce même effet chez l’animal”[11].

Des prétentions thérapeutiques aussi démesurées que peu précises[modifier | modifier le code]

“dans l’essentiel des cas on arrive à compenser le manque de résultat qu’il y eu précédemment”.

“le magnétiseur est capable de dégager un fluide et ce fluide est capable soit de couper le feu, c’est à dire de dissiper les symptômes de la brûlure, ou au moins aider le corps à se régénérer et faire passer certains troubles”

“le guérisseur c’est quelqu’un qui est capable de guérir tout être vivant” (…) “ça peut être les animaux, ça peut être aussi les plantes”

Récits de vie[modifier | modifier le code]

  • Dossier Télérama du 29 décembre 2019 [12]

Déontologie[modifier | modifier le code]

Certains "coupeurs de feu" s'engagent à respecter : Le "Serment d'Hippocrate des Magnétiseurs et Radiesthésistes Français"

  • Ne pas formuler de diagnostic.
  • Ne pas être proches de sectes.
  • Ne jamais faire suspendre un traitement médical en cours sans l'accord d'un médecin traitant.
  • Ne pas s' opposer à une intervention chirurgicale.
  • Respecter le secret professionnel et observer la plus grande discrétion en toutes circonstances.
  • Apaiser, soulager ou atténuer, la souffrance de ceux qui ont recours à lui et prêter son assistance et sa compétence bénévolement si nécessaire aux indigents, aux porteurs d'handicaps et aux malades en phase terminale, à la demande d'un médecin traitant.
  • Ne pas recevoir en consultation et ne pas traiter les mineurs ou les déficients mentaux hors de la présence de leurs parents ou de leur tuteur légal.
  • Se mettre en conformité avec les obligations administratives Française
  • Appliquer un tarif honnête et juste.

Notes et références :[modifier | modifier le code]

  1. Edzard Ernst, « Distant healing--an "update" of a systematic review », Wiener Klinische Wochenschrift, vol. 115, nos 7-8,‎ , p. 241–245 (ISSN 0043-5325, PMID 12778776, DOI 10.1007/bf03040322, lire en ligne, consulté le 30 décembre 2019)
  2. Julie Amiel, « Éclairer et partager sur les approches non médicamenteuses visant à soulager la douleur chronique : conception d’une offre éducative à destination des patients et des professionnels de santé »
  3. « Barreur de feu | Xavier CANCÉ-LAVEAU », sur xavier-energeticien.fr (consulté le 16 décembre 2019)
  4. « Les méthodes de traitement énergétiques », sur www.charlatans.info (consulté le 30 décembre 2019)
  5. (en) Edzard Ernst, « Distant healing — An “update” of a systematic review », Wiener Klinische Wochenschrift, vol. 115, no 7,‎ , p. 241–245 (ISSN 1613-7671, DOI 10.1007/BF03040322, lire en ligne, consulté le 30 décembre 2019)
  6. Christina Gundgaard Pedersen, Helle Johannessen, Jacob V. B. Hjelmborg et Robert Zachariae, « Effectiveness of energy healing on Quality of Life: a pragmatic intervention trial in colorectal cancer patients », Complementary Therapies in Medicine, vol. 22, no 3,‎ , p. 463–472 (ISSN 1873-6963, PMID 24906586, DOI 10.1016/j.ctim.2014.04.003, lire en ligne, consulté le 31 décembre 2019)
  7. Dónal P. O'Mathúna, « Therapeutic touch for healing acute wounds », The Cochrane Database of Systematic Reviews, no 5,‎ , CD002766 (ISSN 1469-493X, PMID 27140910, DOI 10.1002/14651858.CD002766.pub4, lire en ligne, consulté le 31 décembre 2019)
  8. (en) Neil Abbot, Elaine Harkness, Clare Stevinson et Paul Marshall, « Spiritual healing as a therapy for chronic pain: a randomized, clinical trial », Pain, vol. 91, nos 1-2,‎ , p. 79–89 (ISSN 0304-3959, PMID 11240080, DOI 10.1016/S0304-3959(00)00421-8, lire en ligne, consulté le 1er janvier 2020)
  9. (en-US) Laura Secorun Palet, « Switzerland's Medical Enigma: Healing Burns », sur OZY, (consulté le 18 décembre 2019)
  10. « Décortiqué – “Guérisseurs, magnétiseurs, coupeurs de feu… que dit la médecine ?”, France Inter, janvier 2015 – Collectif de Recherche Transdisciplinaire Esprit Critique & Sciences » (consulté le 18 décembre 2019)
  11. Science-et-vie.com, « Les animaux sont-ils sensibles à l’effet placebo ? - Science & Vie », sur www.science-et-vie.com, (consulté le 18 décembre 2019)
  12. « Les coupeurs de feu, ces mystérieux guérisseurs qui apaisent les brûlures », sur Télérama.fr (consulté le 30 décembre 2019)