Utilisateur:Ireilly

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
France road sign B30 (30).svg Ireilly est actuellement en « wikislow » et ne contribue qu'épisodiquement.

Présentation sommaire[modifier | modifier le code]

Je suis inscrit sur Wikipédia depuis 2007, et je contribue principalement sur des articles liés respectivement au Moyen-Orient, à la musique en général, et au jazz en particulier.

Dans mes interventions (sur les pdd notamment), je suis très sensible (dans cet ordre) :

  1. à la qualité et la solidité de l'argumentation (la mienne et celle qui m'est éventuellement opposée), ce qui peut rendre mes interventions indigestes (mais je me soigne) ;
  2. à la neutralité de point de vue ;
  3. à la qualité des sources.
  4. aux propos « inutilement agressifs » (ce qui peut toujours arriver), que je supporte très mal quand ils sont maintenus (voire développés) malgré mes premières explications toujours cordiales ;

Au risque de me faire taxer d'irénisme, je pense qu'un certain nombre de controverses et de conflits d'édition – auxquels il est parfois difficile d'appliquer strictement les principes WP, ce qui crée des brèches – seraient moins exténuants pour tous si les intervenants (dont je fais partie) cherchaient systématiquement et activement à rendre leurs interventions plus « raisonnables » (ce qui n'a, selon moi, rien à voir avec le « bon sens »), et ne cherchaient pas à compenser une position opposée jugée excessive en raidissant leur propre position, c'est à dire en cherchant à équilibrer un excès (présumé ou avéré) par l'excès inverse. D'expérience, c'est ce phénomène de polarisation circulaire qui pourrit bon nombre de débats sur des sujets controversés. C'est pourquoi j'essaie souvent de « dépolariser » le débat.

Citations[modifier | modifier le code]

« Si vous avez compris quelque chose au Liban, c'est qu'on vous l'a mal expliqué[1]. »

— Henry Laurens, La question de Palestine à partir de 1982

« Pour moi, la couleur dominante de la France, c'est le gris : le gris profond des toits, le gris heureux de la lavande de Provence, le gris vert de la Champagne, couleur cadavre de la Grande Guerre. C'est d'ailleurs très beau le gris, c'est fait de mille nuances. Il n'y a que les idiots qui disent du mal du gris. »

— François Mitterrand interprété par Michel Bouquet dans Le Promeneur du Champ-de-Mars de Robert Guédiguian

« Tout le rêve de la démocratie est d'élever le prolétaire au niveau de bêtise du bourgeois. Le rêve est en partie accompli. Il lit les mêmes journaux et a les mêmes passions. »

— Gustave Flaubert, Correspondance, 1871 (lettre à George Sand)

,

« Răbdare şi tutun »

— Dicton roumain

Références[modifier | modifier le code]

  1. Collège de France, dpt. d'Histoire contemporaine du monde arabe, enregistrement du cours du 3/12/2010 en accès libre sur le site : [1] – vers 39'