Utilisateur:Internovice/Composition chimique des pièces de monnaie

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La détermination de la composition chimique massique d'une pièce monnaie est un exercice difficile. Le présent article vise à clarifier un peu la question.

Pièce de monnaie contenant un métal précieux[modifier | modifier le code]

Les sites Internet numismatiques donnent généralement la teneur massique en métal précieux (or ou argent).

La frappe de la pièce constitue de facto l'équivalent du poinçon du bijoutier, la véracité de la composition est ainsi assurée par l'institut d'émission ayant frappé la pièce.

Pièces à base or[modifier | modifier le code]

Pièces à base argent[modifier | modifier le code]

Le métal d'alliage de l'argent est généralement le cuivre.

Pièce de monnaie ne contenant pas de métal précieux[modifier | modifier le code]

Les pièces divisionnaires de la devise de faible valeur ne contiennent pas de métaux précieux.

Les métaux autres que précieux utilisés pour la réalisation des pièces de monnaie sont les suivants :

  • le cuivre pur ou allié ;
  • l'étain allié au cuivre constitue le bronze ;
  • le zinc pur ou allié au cuivre constitue le laiton ;
  • l'acier (donc le fer avec une faible quantité de carbone), sous réserve de l'empêcher de rouiller ;
  • le chrome allié au fer pour constituer un acier inoxydable ;
  • le nickel pur ou allié
    • au fer et chrome pour constituer des aciers inoxydables
    • au cuivre ou au bronze ou au laiton pour constituer des alliages base cuivre
  • l'aluminium pur ou allié au cuivre, au bronze ou au laiton.

Les métaux présents dans les pièces à l'état de traces ou d'impuretés ne sont pas évoqués.

Métaux autres que précieux utilisés
pour la réalisation des pièces de monnaie
Métal d' alliage =>
Métal de base
Cuivre Etain Zinc Acier Chrome Nickel
Cuivre Cuivre pur Bronze Laiton
Etain 29 2,05
Zinc 9,5 0,68
Acier 0,125 0,01
Chrome 0,065 0,005
Nickel 0,013 0,001


- Remplissage afin de mise en page - Remplissage afin de mise en page - Remplissage afin de mise en page - Remplissage afin de mise en page

Sensibilité à l'aimant ordinaire[modifier | modifier le code]

Deux métaux sont sensibles à l'aimant : le fer et le nickel (le cobalt n'est présent qu'à l'état de traces).

La pièce est sensible à l'aimant dans les deux cas suivants :

  • si la pièce est hétérogène, les flasques sont en nickel ;
  • si la pièce est en alliage homogène, la teneur massique en alliage magnétique est au moins égale à 80 %.

Densité[modifier | modifier le code]