Utilisateur:Blockbot

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Administrateur
Ancien administrateur
Logo wikibot.svg

Ce compte est celui d'un bot appartenant à Akeron (d · c · b).
Ce n'est pas un faux-nez, il est employé par des programmes automatiques ou semi-automatiques qui aident son propriétaire à effectuer des modifications répétitives trop longues à faire manuellement.

Cet ancien bot autorisé ne sert plus et ne fera plus de modifications ici.

Cliquez ici pour voir les contributions effectuées par le bot.
Administrateurs : si ce bot est en flagrant délit de mauvais fonctionnement voire de destruction d’articles, prière de le bloquer.
Non-administrateurs, vous pouvez rapporter les erreurs en faisant une requête aux administrateurs.

Blockbot (d · c · b) est un robot qui bloque automatiquement les proxys ouverts.

Le robot n'est plus actif depuis octobre 2015.

Depuis mars 2013 Blockbot a effectué 3 275 610 blocages, dont

  • 3 102 666 proxys ouverts confirmés ;
  • 163 637 nœuds de sortie TOR confirmés via TorDNSEL ;
  • 9 307 serveurs web suspects.

Journal des blocages effectués.

Statistiques sur Wikiscan.

Les administrateurs peuvent empêcher Blockbot de bloquer certaines IP avec Utilisateur:Blockbot/Whitelist.

La page détection live recense les derniers proxys détectés suite à leur intervention sur le wiki.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Dernière mise à jour : 30 septembre 2015 à 19:30 (CEST)

Blocages :

  • 30/09/2015 : 940
  • 29/09/2015 : 1073
  • 28/09/2015 : 1270
  • 27/09/2015 : 1259
  • 26/09/2015 : 996
  • 25/09/2015 : 939
  • 24/09/2015 : 906

Dernières 24 heures :

TotalHTTPSocksTorProxy webWeb suspects
Blocages effectués1 14499706144
Nouveaux ajoutés3 6323 4511245441
Nouvellement confirmés1 1511 09305341
Confirmés7 1315 27301 274331284
Confirmés Bloqués7 1315 27301 274331284
Confirmés devenus inactifs4 6374 2870670284

Dernière semaine :

TotalHTTPSocksTorProxy webWeb suspects
Blocages effectués7 5806 503105051517
Nouveaux ajoutés19 70116 0197193 0261513
Nouvellement confirmés6 9546 491134251513
Confirmés15 08312 462171 734535383
Confirmés Bloqués14 63112 094161 708486375
Confirmés devenus inactifs12 41311 491175270383
  • Vérifications dernières 24h : 199 859
  • Vérifications dernière sem. : 1 394 913
  • À bloquer : 0

Notes :

  • Les chiffres des tableaux représentent des IP uniques.
  • Les proxys sont confirmés à 100% et leur IP de sortie enregistrée.
  • Le type « Web suspects » est différent, ce ne sont pas des IP de sortie confirmées mais des adresses IP de serveurs web suspects qui hébergent probablement un proxy web ouvert.
  • Le total ne correspond pas forcément à l'addition des colonnes car certaines IP sont partagées par plusieurs types.
  • Le champ des inactifs ne fonctionne pas pour la colonne Web suspects.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

La programme utilisé a été écrit spécifiquement, il utilise PHP et une base de données MySql, il y a principalement 3 modules (recherche, confirmation et blocage) :

  • Recherche de proxys à partir de listes publiées sur internet, c'est la source de la plupart des utilisateurs et il est probable que les programmes ou extensions de navigateurs qui fournissent des proxys utilisent aussi ces listes. Le problème de ces listes est qu'elles sont peu fiables, pas toujours à jour, peu stables sur la durée et finissent par disparaître. Il faut donc maintenir une liste de source à jour et suffisante, actuellement une quinzaine de sources sont utilisées. Les IP et ports trouvés sont stockés dans une base de données.
  • Vérification des IP et ports trouvés. Cela consiste à essayer d'utiliser le proxy pour éviter des faux positifs, la plupart des IP trouvées sur des listes ne fonctionnent pas ou plus. De plus cela permet d'enregistrer l'IP de sortie, c'est celle qui sera visible sur Wikipédia et qui doit être bloquée, elle est parfois différente de celle de l'IP d'entrée utilisée pour se connecter au proxy. C'est l'avantage de bloquer préventivement, car lorsque on ne connait que l'IP de sortie suite à des éditions, il devient extrêmement difficile de confirmer que c'est un proxy sans connaitre l'IP d'entrée. Pour Tor, la confirmation est effectuée par un test TorDNSEL mais si ce test ne se révèle pas assez fiable sur la durée (trop de faux négatifs) il n'est pas exclu que certains blocages soient effectués seulement à partir de listes (notamment la liste officielle). Pour les proxys web la vérification fonctionne dans environ 50% des cas, pour les autres c'est l'IP correspondant au nom de domaine qui est bloquée.
  • Blocage des IP de sortie (Ipv4 ou /64 pour l'IPv6) qui ont été confirmées récemment, la durée est progressive en fonction de la durée totale de blocage déjà effectuée, avec un système de seuil : Tor (1 mois, 3 mois, 6 mois, 1 an), autres (6 mois, 1 an, 2 an). Avant le 8 avril 2013 la durée de blocage était de 1 an pour les proxys ouverts et 1 mois pour Tor.

Un script spécifique vérifie les IP qui viennent de faire une modif ou ont déclenché un filtre sur Wikipédia fr pour regarder s'il s'agit d'un proxy ouvert classique. Les proxys confirmés de cette manière sont rapportés sur Utilisateur:Blockbot/Détection live.