Utøya (livre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour l'île où les événements eurent lieu, voir Utøya.

Utøya (livre)
Auteur Laurent Obertone
Pays Drapeau de la France France
Genre Essai
Version originale
Langue Français
Titre Utøya
Date de parution 22 août 2013
Version française
Éditeur Ring
Lieu de parution Drapeau de la France France
Type de média Livre papier
Nombre de pages 400
ISBN 9791091447089

Utøya est un essai écrit par Laurent Obertone en 2013 sur Anders Behring Breivik, terroriste norvégien d'extrême droite responsable des attentats du 22 juillet 2011 ayant entrainé la mort de 77 personnes.

Réception critique[modifier | modifier le code]

  • Première, le 16 août 2013 : Utoya : Obertone entonne la chanson du chevalier Breivik[1]
  • L'Express, le 21 août 2013 : "L'exactitude est la politesse des enquêteurs et, minute par minute, Obertone décrit sur 121 pages l'itinéraire sanglant -qu'on peut suivre sur une carte- du "dernier Viking" autoproclamé... Mais Laurent Obertone ne se contente pas d'un rapport circonstancié, il se met dans la peau de Breivik... Des esprits chagrins reprocheront sans doute à Laurent Obertone une complaisance morbide, là où il faudrait évoquer De sang-froid, de Truman Capote, récit du meurtre de quatre membres de la famille Clutter dans un hameau du Kansas, en 1959. Dans Utøya, on retrouve cette même obsession du détail et du recoupement. Ce refus de moraliser. Cette volonté de décrire, et d'interroger, le mal sans afféterie. (Emmanuel Hecht)"[2]
  • Linternaute, le 22 août 2013 : Utoya : un livre choc sur le massacre d'Anders Behring Breivik[3]
  • Le Figaro, le 23 août 2013 : Utøya, Laurent Obertone dans la tête d'Anders Breivik[4]
  • Le Soir, le 28 août 2013 : Laurent Obertone dans la tête d'Anders Breivik[5]
  • Augustin Trapenard, le 30 août 2013, sur la plateau du Grand journal, qualifie l'ouvrage de "génial"[6]
  • Metro, le 3 septembre 2013 : "Utoya" : Laurent Obertone dans la tête du monstre Anders Breivik[7]
  • Le Nouvel Observateur, le 11 septembre 2013 : Vous reprendrez bien un éloge littéraire d'Anders Breivik ?[8]
  • Atlantico, le 16 septembre 2013 : Avons-nous tous quelque chose d'Anders Breivik ?[9]
  • Les inrockuptibles, le 18 septembre 2013, “Utøya”: la croisade néoréac de Laurent Obertone[10]
  • 20 minutes, le 25 septembre 2013, "Utoya : Norvège, 22 juillet 2011, 77 morts" de Laurent Obertone chez Ring (Paris, France)[11]
  • L'Avenir, le 15 octobre 2013, La tuerie d'Anders Breivik sur Utoya comme si vous y étiez[12]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]