Usine Solvay de Tavaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Usine Solvay de Tavaux
Usine Solvay a Tavaux DSC 0632.JPG
Installations
Type d'usine
Fonctionnement
Opérateur
Date d'ouverture
1930
Localisation
Situation
Coordonnées
Localisation sur la carte du Jura
voir sur la carte du Jura
Factory.svg
Localisation sur la carte de Bourgogne-Franche-Comté
voir sur la carte de Bourgogne-Franche-Comté
Factory.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Factory.svg

L'usine Solvay de Tavaux est implantée à Tavaux en 1930, à la suite des progrès de l'industrie chimique du XXe siècle. L'important complexe industriel chimique belge Solvay (fondé en 1861 par le chimiste et industriel Ernest Solvay) s'installe près de Dole. Elle maintient une industrie du sel dans le Jura mais n'est plus alimentée par le sel jurassien depuis 2007.

Situation[modifier | modifier le code]

Le site occupe une surface de 506 ha sur les communes d'Abergement-la-Ronce, Choisey, Damparis et Tavaux, près de Dole, dans le département du Jura, en région de Bourgogne-Franche-Comté. Il est desservi par le canal du Rhône au Rhin (branche sud) et par un embranchement particulier sur la ligne de Chagny à Dole-Ville[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction de l'usine commence en 1928, les travaux sont menés par Société générale d'Entreprises sur les plans du service d'architecture de Solvay à Bruxelles. Les premiers bâtiments servent à la fabrication de produits sodiques et électrochimiques. En 1929, les ateliers de réparation sont construits et l'unité 1 d'électrolyse est opérationnel en 1930. D'autres éléments ouvrent dans les années 1930 : les générateurs en 1931, la soudière en 1932, les grands bureaux en 1933 et la caustification en 1937[1].

Une seconde unité d'électrolyse entre en service en 1946, puis une troisième dix ans plus tard, une quatrième en 1962 et enfin une cinquième en 1977. Entretemps, un laboratoire est ouvert en 1951. L'architecte Jacques Perrin-Fayolle conçoit le restaurant d'entreprise en 1967. Une caserne de pompiers est construite en 1978[1].

Le site est notamment alimenté par l'ancienne saline de Poligny de 1932 à 2007[2].

Production[modifier | modifier le code]

L'entreprise extrait le sel par hydrolyse / électrolyse, à partir de saumure de gisement salifère de Bresse et de Poligny et de calcaire de Damparis. Elle produit et transforme 700 000 tonnes de sel par an (composé de 39 % de sodium et 61 % de chlore) et le transforme en de nombreux produits chimiques industriels dérivés : chlorure (plasturgie), hypochlorite de sodium (eau de Javel), soude caustique (détergent), chlorure de méthylène, chloroforme, tétrachlorure de carbone, perchloroéthylène, acide chlorhydrique, hydrofluorocarbure.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]