Ursulines de l'union romaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ursulines de l'union romaine
Image illustrative de l’article Ursulines de l'union romaine
Ordre de droit pontifical
Approbation pontificale 17 juin 1903
par Léon XIII
Institut congrégation religieuse
Type apostolique
But enseignement
Structure et histoire
Fondation 15 novembre 1900
Rome
Fondateur Union de congrégations
Abréviation O.S.U
Liste des ordres religieux

Les ursulines de l'union romaine (en latin : Unio Romana Ordinis Sanctae Ursulae) sont une congrégation religieuse enseignante de droit pontifical née en 1900 d'une union de plusieurs instituts d'ursulines.

Historique[modifier | modifier le code]

La compagnie de sainte Ursule est fondée en 1535 à Brescia par Angèle Merici comme société d'enseignantes séculières, mais à partir du XVIIe siècle, en France, quelques ursulines commencent à mener une vie commune et à faire des vœux solennels, donnant naissance à l'ordre de Sainte-Ursule formé de religieuses cloîtrées.

Le monastère des ursulines de Rome est fondé en 1688 par la congrégation des ursulines de Bordeaux, puis en 1718, le monastère de Calvi dell'Umbria. Après l'unification de l'Italie, de nombreuses propriétés religieuses sont confisquées et contraints à la fermeture. L'accueil des novices étant interdite, les deux monastères sont obligés de demander l'aide des ursulines de Blois pour recevoir leurs candidates et les former, mais les normes canoniques ne permettaient pas aux ursulines cloîtrées, organisées en maisons autonomes, de faire le noviciat dans des monastères autres que le leur. Pour cette raison, le pape Léon XIII, en 1878, décrète l'union des maisons de Blois, Rome et Calvi. Le pape conseille également que tous les monastères de l'ordre soient réunis en une seule congrégation centralisée, sous l'autorité d'une supérieure générale, résidant à Rome. Le 29 juillet 1899, le cardinal Vannutelli, par ordre du pape, écrit une lettre à tous les évêques où il y a des monastères d'ursulines pour pousser les religieuses à se joindre au même institut.

Le 15 novembre 1900, les déléguées de 71 monastères d'ursulines se rencontrent à Rome, dont 63 choisissent le 21 novembre suivant de rejoindre l'union. C'est ainsi que l'union romaine voit le jour avec une présence en Autriche-Hongrie, au Brésil, en Franc, en Allemagne, au Royaume-Uni , en Indonésie, en Italie, aux Pays-Bas et aux États-Unis. Le pape Léon XIII promulgue le décret d'approbation de l'union le 17 juin 1903 et le 17 septembre de la même année approuve les constitutions religieuses.

Le 17 septembre 1905, le pape Pie X exhorte les monastères qui n'ont pas encore adhéré à l'union romaine, par le motu proprio Apostolicae Sedis. Avant la demande du pape, certains monastères du Mexique (1910) et du Pérou (1936) s'agrègent à l'union romaine et, à la suite de ces recommandations continuelles, les monastères du Mexique (1910) rejoignent l'Union romaine. En outre, trois congrégations indépendantes adhérent à la congrégation, à savoir l'union de Roermond (1928), l'union polonaise (1935) et l'union Weltevreden (1939). Avec cette dernière, en 1939, les ursulines comptaient plus de 7000 religieuses dans le monde entier.

Activités et diffusion[modifier | modifier le code]

Les ursulines de l'union romaine se consacrent essentiellement à l'enseignement.

Elles sont présentes en :

La maison généralice est à Rome.

Au 31 décembre 2005, la congrégation comptait 2314 religieuses dans 259 maisons.

Notes et références[modifier | modifier le code]