Urraca de Pampelune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Urraca de Pampelune
Urraca de Pamplona - The Portuguese Genealogy (Genealogia dos Reis de Portugal).jpg
Titre de noblesse
Reine
Biographie
Décès
Père
Mère
Fratrie
García II de Navarre
Sancha Sanchez de Pampelune (d)
Velasqueta de Pampelune (d)
Oneca de Pampelune (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Sanche Ier de León
Elvira Ramírez (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Urraca Sánchez, morte le , est la fille illégitime de Sanche Ier et Toda de Navarre[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

En 932, elle devient la seconde épouse de Ramire II de León. De cette union naissent deux enfants :

Sépulture[modifier | modifier le code]

La reine meurt en 956[4]. Elle est enterrée dans la cathédrale San Salvador d'Oviedo avec d'autres membres de la royauté asturienne dans un sépulcre de pierre[5]. L'inscription suivante est gravée sur sa tombe :

HIC REQUIESCIT FAMVLA DEI URRACA REGINA ET CONFA. UXOR DOMINI RAMIRI PRINCIPIS ET OBIIT DIE II FOIRE XI. VIII KALEN. Julias ERA DCCCCLV IIII[6]

Au XVIIIe siècle, les restes de la reine sont placés au Panthéon royal de la Chapelle du roi Casto rendant impossible son identification[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Martínez Díez 2005, p. 314.
  2. Salazar y Acha 2006, p. 34 et 40.
  3. a et b Lacarra de Miguel 1945, p. 210.
  4. Salazar y Acha 2006, p. 40.
  5. Arco y Garay 1954, p. 154.
  6. a et b Elorza et al. 1990, p. 51.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Arco y Garay, Ricardo del, Sepulcros de la Casa Real de Castilla, Madrid, Instituto Jerónimo Zurita. Consejo Superior de Investigaciones Científicas, (OCLC 11366237)
  • (es) Elorza, Juan C.; Vaquero, Lourdes; Castillo, Belén; Negro, Marta, El Panteón Real de las Huelgas de Burgos. Los enterramientos de los reyes de León y de Castilla, Valladolid, Editorial Evergráficas S.A., 2e éd. (ISBN 84-241-9999-5)
  • (es) Lacarra de Miguel, José María, « Textos navarros del Códice de Roda », Estudios de Edad Media de la Corona de Aragón, vol. 1,‎ , p. 193-284 (OCLC 694519776, lire en ligne)
  • (es) Martínez Díez, Gonzalo, El Condado de Castilla (711-1038): la historia frente a la leyenda, vol. 1, Valladolid, (ISBN 84-9718-275-8)
  • (es) Salazar y Acha, Jaime de, « Urraca. Un nombre egregio en la onomástica altomedieval », En la España medieval, vol. 1,‎ , p. 29-48 (ISSN 0214-3038)

Liens externes[modifier | modifier le code]