Urbain Basset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Urbain Basset
Portrait d urbain Basset par Eugene Faure.jpg
Eugène Faure, Portrait d'Urbain Basset (1872),
Grenoble, musée de l'Ancien Évêché.
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Urbain Basset est un sculpteur français, né à Grenoble le [1] et mort à La Tronche le [2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Portrait d'Urbain Basset, illustration parue dans Le Petit dauphinois en août 1903.

Urbain Basset participe à des travaux de restauration de l'hôtel de ville de Paris et pour la faculté de médecine et des sciences de Grenoble. Il expose au Salon dès 1870 et y envoie Le Torrent en 1878, Les Premières fleurs en 1880 et La Source en 1882. Il y exposera jusqu'à sa mort. Il est enterré au cimetière Saint-Roch de Grenoble.

Il a réalisé de nombreux portraits de ses contemporains. Un fonds d'œuvres de Basset est conservé au musée de Grenoble.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

  • Grenoble :
    • Jardin de ville : Le Torrent, statue en bronze, fontaine de 2,5 m de hauteur. Érigée place de Verdun à Grenoble de 1882 à 1888, elle est restaurée en 1985 et réinstallée dans le Jardin de ville, où elle est brisée en . Après restauration, elle devait être installée au jardin des plantes. Plusieurs réductions en furent éditées.
    • musée de Grenoble :
      • Arthur Bordier, 1902, statuette en plâtre patiné ;
      • Les Premières fleurs, 1880, statuette en bronze ;
      • Le Général de Beylié, 1903, buste en plâtre.
    • place Victor Hugo : Monument à Hector Berlioz, statue en bronze érigée le , envoyée à la fonte en 1943 sous le régime de Vichy, la statue a été remplacée par une œuvre de Claude Grangé.
  • Vizille, musée de la Révolution française : Le Génie de la Démocratie, 1888, statue en plâtre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Caroline Roussel, « Que savons-nous aujourd’hui du sculpteur Urbain Basset (1842–1924) ? », Patrimoine et Développement du Grand Grenoble. La lettre…, no 61, décembre 2018, p. 8 ([PDF] en ligne sur patrimoine-grenoble.fr).

Liens externes[modifier | modifier le code]