Unterseeboot type UB II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot type UB II
Image illustrative de l’article Unterseeboot type UB II
Le SM-UB-45
Caractéristiques techniques
Type Submersible côtier
Longueur 36,13 m
(Coque pressurisée: 27,13 mètres)
Maître-bau 4,36 m
(Coque pressurisée : 3,85 mètres)
Tirant d'eau 3,70 m
Tirant d'air 3,64 m
Déplacement 263 t (surface)
292 t (plongée)
Tonnage 324 t
Propulsion Transmission par 2 arbres
2 x moteurs diesel Daimler (UB-1 à UB-8) ou Körting 4-cylindres, 270–284 ch (201–212 kW)
1 x moteur électrique Siemens-Schuckert, 280 ch (209 kW)
Puissance 284 ch (surface)
280 ch (plongée)
Vitesse 9,15 nœuds (16,94 km/h) en surface
5,81 nœuds (10,76 km/h) en plongée
Profondeur 50 m
Caractéristiques militaires
Armement 2 tubes lance-torpilles de 45 cm (2 à l'avant)
6 torpilles
1 canon de 5 cm SK L/40 ou 1 canon de 8,8 cm SK L/30
Rayon d’action 6 650 milles nautiques à 5 nœuds (12 300 km à 9,3 km/h) en surface
45 milles nautiques à 5 nœuds (83 km à 9,3 km/h) en plongée
Autres caractéristiques
Équipage 23 hommes
Histoire
Constructeurs Blohm & Voss à Hambourg
AG Weser à Brême
A servi dans War Ensign of Germany (1903-1918).svg Kaiserliche Marine
Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale
Période de
construction
1915–1916
Période de service 1915–1931
Navires construits 30
Navires en activité 30
Navires perdus 20

Le Unterseeboot type UB II était une classe de petits sous-marins côtiers (Unterseeboot) construite en Allemagne au début de la Première Guerre mondiale.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

C'était une version agrandie du type précédent UB I et étaient des navires plus efficaces. Les U-Boots possédaient un design de simple coque avec une profondeur maximale de plongée de 50 mètres avec une profondeur de 30–45 m de croisière.

La conception de Type UB II a abordé un bon nombre des problèmes apparus dans le type précédent UBI. Les U-Boots UB II possédaient un entraînement à deux arbres avec une capacité de la batterie beaucoup plus grande, ainsi que de plus gros moteurs Diesel. Les accumulateurs ont été placés à l'avant des bouteilles de plongée centrales pour compenser l'installation beaucoup plus lourde du moteur[1].

L'armement de type UB II est composée de torpilles G de 50 cm de diamètre lancées par deux tubes lance-torpilles. Les tubes lance-torpilles ont été installés l'un au-dessus de l'autre pour permettre la conception d'un arc qui créerait une efficacité de surface optimale. Un canon de 5 cm a été prévu sur le pont pour l'utilisation en surface[1].

Le poids du bateau a été porté à 270 tonnes de déplacement en surface afin de tenir compte de ces améliorations. Les réservoirs ont été montées sur les côtés de la coque de pression afin de permettre une plus grande zone de stockage de combustible[1].

Liste des sous-marins type UB II[modifier | modifier le code]

30 sous-marins type UB II ont été construits pour la marine impériale allemande de 1915 et 1916, dans deux chantiers différents[2].

Bateaux Nbr Chantier naval N° fabrique Construction
UB-18 à UB-23 6 Blohm & Voss, Hambourg 248 à 253 1915
UB-24 à UB-29 6 AG Weser, Brême 238 à 243 1915 - 1916
UB-30 à UB-41 12 Blohm & Voss, Hambourg 254 à 265 1915 - 1916
UB-42 à UB-47 6 AG Weser, Brême 244 à 249 1915 - 1916

Sur les 30 U-Boote type UB II construits, 20 ont été perdus.

Kaiserliche Marine (marine impériale allemande)[modifier | modifier le code]

En septembre 2017, un sous-marin de ce type, pas encore identifié mais supposé avoir été coulé par une mine, est repéré au large d'Ostende[3].

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]