Unterseeboot lanceur d'engins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Unterseeboot lanceur d'engins était un projet militaire abandonné dont le but était de créer le premier sous-marin lanceur de missiles balistiques. Il a été conçu par les Nazis durant la Seconde Guerre mondiale. Le but de l'U-boot lanceur d'engins était le bombardement de New York avec les nouveaux missiles V-2.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Durant la Seconde Guerre mondiale, plusieurs projets destinés à monter des missiles sur un U-boot sont entrepris sur le site militaire de recherche de l'armée allemande de Peenemünde.

En 1941, les premiers essais ont lieu avec un lance-roquettes multiple de type Nebelwerfer, monté sur le pont du sous-marin U-511. Les essais effectués montrent que les tirs depuis la surface et jusqu'à 12 mètres sous l'eau sont sans aucun effet sur la précision des missiles, la combinaison fonctionne donc. La combinaison missile-U-boot est d'abord envisagée comme une arme contre les escortes de convoi de navires de ravitaillement alliés. Cependant, sans système de guidage, la combinaison est en grande partie inefficace[1].

En 1943, l'intérêt pour le concept est relancé avec l'avènement de la bombe volante V-1. Les projets proposés consistent à monter un V-1 et un lanceur sur un U-boot afin d'augmenter significativement la portée du V-1, limitée à 250 km lors de tirs depuis des sites terrestres. Cette proposition n'est toutefois pas retenue à cause d'une rivalité entre la Kriegsmarine, propriétaire des U-boot, et la Luftwaffe, dont le V-1 est le projet.

Toujours en 1943, on envisage de tirer, cette fois, la fusée V-2 depuis un sous-marin, la cible principale étant cette fois les États-Unis. Comme le V-2 est trop grand pour être monté sur les modèles de U-boot alors en service, les Allemands conçoivent un sous-marin de 500 tonnes destiné à transporter et à lancer le V-2. Sans pilote et sans moteur, il doit être remorqué par un U-boot conventionnel jusqu'à portée de sa cible, puis mis en place et lancé. Trois de ces sous-marins sont commandés fin 1944, mais seulement un est construit et aucun essai pratique n'est effectué.

Cependant, les services de renseignement alliés ont vent du projet et l'opération Teardrop est mise sur pieds par la Marine des États-Unis (United States Navy) en avril et mai 1945. L'opération consiste à rechercher et à couler les sous-marins allemands que l'on croyait se rapprocher de la côte américaine et armés de bombes volantes V-1. La plupart des sous-marins allemands sont rapidement rejetés au milieu de l'Atlantique et détruits lors d'opérations anti-sous-marines massives. Les recherches faites après-guerre n'ont jamais montré de menace crédible d'attaque par des missiles embarqués sur des U-boot.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Guðmundur Helgason, « The Type IXC boat U-511 », sur German U-boats of WWII - uboat.net (consulté le 31 janvier 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]