Unobtainium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Unobtainium est un terme utilisé pour décrire tout matériau fictif ayant des propriétés physiques impossibles pour tout matériau réel. De tels matériaux apparaissent souvent dans des récits de science-fiction.

Origine[modifier | modifier le code]

Le mot « unobtainium » (un-obtain-ium) est un néologisme, apparemment développé dans le milieu des fans de science-fiction, et sûrement en réaction aux éléments aux noms inventés, comme dans Star Trek ; peut-être également par analogie aux éléments les plus lourds du tableau périodique. Il y a bien sûr là un trait d'humour tiré de l'anglais to obtain (obtenir), le préfixe négatif un- et la terminaison latinisante en -ium systématiquement utilisée dans la dénomination des éléments les plus lourds du tableau périodique de Mendeleïev, en particulier tous les éléments lourds artificiellement créés plus lourds que l'uranium (numéro atomique 92), et également très souvent utilisée pour de nombreux matériaux imaginaires d'invention relativement récente (courant le XIXe et surtout dans le XXe siècle) et aux propriétés extraordinaires. À proprement parler, l'unobtainium peut désigner tout matériau « inobtenable ».

Une source alternative pour le mot « unobtainium » vient de l'industrie aérospatiale, qui rencontre fréquemment des problèmes de conception dus aux capacités des matériaux actuels. Les ingénieurs travaillant au centre de recherche Skunk Works de Lockheed Corporation parlent du SR-71 Blackbird comme étant fait d'« unobtainium », à cause de la décision d'utiliser un matériau nouveau, le titane, jamais utilisé auparavant dans sa construction. À l'époque, l'« unobtainium » était de rigueur car aucun métal connu ne pouvait résister aux contraintes et températures subis à une vitesse de Mach 3.

Usage[modifier | modifier le code]

Par exemple, le matériau utilisé dans la construction d'un anneau monde requiert une force de tension du même ordre que celle d'un noyau atomique. Comme aucun matériau de ce type n'est envisageable (d'après les connaissances actuelles), on peut dire qu'un anneau monde est une structure bâtie avec de l'unobtainium.

L'unobtainium peut être utilisé dans divers contextes — « cette idée est stupide, tu aurais besoin de fils d'unobtainium pour tirer cette planète ! » — ou une hypothèse — « si quelqu'un construisait une coquille d'unobtainium autour d'un trou noir, qu'arriverait-il à ce qui serait en contact ? ».

Unobtainium / Impossiblium[modifier | modifier le code]

À noter qu'en français, on dirait probablement mieux Unobtanium comme en allemand. Le terme est d'ailleurs déjà souvent utilisé, bien que le calque direct de l'anglais soit plus fréquent. Mais, depuis le film Fusion, on a enfin un terme français équivalent sous le nom d’Impossiblium (impossible + suffixe -ium) qui se traduit littéralement par « élément chimique impossible ».

Reprise du terme[modifier | modifier le code]

  • Le terme Unobtainium est utilisé pour le nom d'un matériau réel de type caoutchouc développé en 1975 par Jim Jannard, le fondateur de la société Oakley, Inc.[1],[2]. La propriété de ce caoutchouc est que son adhérence sur la peau est accrue lorsqu'il est mouillé (sous l'eau, avec la sueur, etc.)[3].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Le terme unobtanium a été repris dans le film Avatar (2009) de James Cameron. L’unobtanium y est décrit comme un minéral exploitable sur Pandora. Il permettrait de réduire la crise énergétique sur terre.
  • Ce matériau est également présent sous le nom d’impossiblium dans le film Fusion : il est utilisé dans la construction d'un véhicule nommé « Virgil », qui ressemble à un train futuriste ou à un ver en partance pour les profondeurs de la Terre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) «  The Perfect Fit - Unobtainium », Sunglassesshop.com (consulté le 30 juillet 2016).
  2. (en) Michael Caldwell, The Unknown Billionaires: The life stories of 50 self-made men and women, eBookPartnership.com, , 84–89 p. (ISBN 978-0-9784620-8-6, lire en ligne)
  3. (en) « Oakley Men's 10-217 Holeshot Unobtainium Stainless Steel Watch with Black Rubber Band », Amazon.com (consulté le 30 juillet 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]