Université royale de Phnom Penh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Université royale
de Phnom Penh
RUPP logo.PNG
Histoire et statut
Fondation
Type
Université d'État
Nom officiel
Université royale khmère
Régime linguistique
?
Recteur
Localisation
Localisation
Pays
Chiffres-clés
Étudiants
12 000
Enseignants
300
Divers
Membre de
Site web
Entrée du campus principal
Entrée du second campus

L'Université royale de Phnom Penh (khmer : សាកលវិទ្យាល័យភូមិន្ទភ្នំពេញ, anglais : Royal University of Phnom Penh ou RUPP) est l'université nationale du Cambodge. Elle est située à Phnom Penh, la capitale du pays. Fondée en 1960, elle est la plus grande université sur le territoire cambodgien. Elle accueille dans l'ensemble plus de 12 000 étudiants[1] au sein de nombreux départements. Elle emploie environ 420 personnes à temps-plein, dont 294 forment le personnel enseignant. L'université est composée de deux campus situés le long du boulevard de la Fédération de Russie, dans l'ouest de la ville.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Université royale de Phnom Penh est créée le sous le nom d'Université royale khmère. Elle ouvre ses portes alors que le Cambodge se trouve dans une intense période de croissance. Plusieurs facultés sont fondées, lesquelles prodiguent l'enseignement en langue française. Des bâtiments modernes sont construits dans le style de la Nouvelle architecture khmère, qui mélange les influences du Bauhaus et du post-modernisme européen avec l'architecture d'Angkor.

Avec l'établissement de la République khmère en 1970, l'institution devient l'Université de Phnom Penh. Entre 1965 et 1975, on retrouve 9 facultés : l'École normale supérieure, l'Institut des langues et les facultés des lettres et humanités, de science, de pharmacie, de droit et d'économie, de médecine et de dentisterie, de commerce puis de pédagogie.

La période du Kampuchéa démocratique, entre 1975 à 1979, voit la fermeture et la destruction des écoles du pays par les Khmers rouges. L'éducation est perçue comme dangereuse pour la stabilité du régime. Ainsi, la population instruite du pays est ciblée et la majorité des enseignants et des étudiants sont tués. Phung Ton, le doyen de l'université, est lui aussi arrêté, torturé puis tué à Tuol Sleng. Le campus est abandonné et reste désert durant près de cinq ans.

En 1980, sous la République populaire du Kampuchéa, l'École normale supérieure rouvre ses portes. L'enseignement est de nouveau prodigué en français. En 1981, l'Institut des langues étrangères est fondé. Son but est alors de former des enseignants en vietnamien ou en russe. En 1988, l'École normale et l'Institut fusionnent et font renaître l'Université de Phnom Penh. Entre 1989 et 1991, un deuxième campus est construit avec le support du gouvernement communiste vietnamien. En 1996, trois ans par la restauration de la monarchie, l'université est renommée Université royale de Phnom Penh.

Facultés[modifier | modifier le code]

  • Faculté de science
  • Faculté des sciences sociales et humanités
  • Faculté ingénierie
  • Faculté de développement des études
  • Faculté d'éducation
  • Institut des langues étrangères

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Enseignement supérieur au Cambodge