Université populaire de Marseille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L’Université populaire de Marseille a été fondée en 2013, suivant le modèle de l'Université populaire de Caen. Elle s’inscrit dans la continuité des universités populaires qui, depuis le XIXe siècle jusqu’à leur renouveau actuel, permettent aux personnes de tous les milieux et de toutes les formations d’acquérir des savoirs de haut niveau dans un esprit d’émancipation sociale, politique et individuelle. Les enseignements visent à diffuser, sous une forme accessible aux non-spécialistes, des connaissances de niveau universitaire dont la qualité est garantie par l’expertise des intervenants, la rigueur des analyses et l’évaluation critique des sources d’information.

Les cours abordent différents domaines de la connaissance (philosophie, histoire, musicologie, littérature, biologie). Ils consistent en cycles de 3 à 10 séances données par un même intervenant de manière à couvrir un thème de manière approfondie. Un espace important est réservé à la discussion avec l'auditoire. Les contenus sont mis à la disposition d'un public élargi sous forme de notes de cours, d'enregistrements audio disponibles sur le site Web officiel, et de vidéos diffusées sur Youtube. En 2018, la collection Université populaire a été créée pour offrir sous une autre forme le même type de mise à disposition de savoirs approfondis.

Des séminaires de lecture de textes philosophiques sont également proposés à des plus petits groupes.

Les cours sont gratuits, ouverts à tous sans inscription, les enseignements et l'organisation reposent entièrement sur le bénévolat. Par souci d'indépendance, l'Université populaire de Marseille ne s'est pas constituée en association, et ne demande aucune subvention. La gratuité est permise grâce à l'hébergement solidaire du Théâtre Toursky pour les cours, et de l'association Mille Bâbords pour les séminaires.

Cours[modifier | modifier le code]

Philosophie[modifier | modifier le code]

Raphaël Liogier - Le besoin de métaphysique à l'Université populaire de Marseille, octobre 2019.
  • L'individu et la société. Aliénation et autonomie selon Castoriadis (2013)
  • La philosophie de Nietzsche (2013)
  • Les premières philosophies en Grèce (2014)
  • L'existentialisme de Sartre, entre dialectique et phénoménologie (2014-2015)
  • Vérité ontologique et valeur morale chez Platon (2015)
  • Les philosophes des Lumières, à la recherche d'un fondement naturel des institutions humaines (2015)
  • L'autonomie sociale et individuelle d'après Castoriadis (2016)
  • Aristote, un fondateur méconnu (2016)
  • Hannah Arendt et la condition humaine (2017)
  • Liberté et déterminisme (2018)
  • Le temps des philosophes (2018)
  • Raphaël Liogier - Le besoin de métaphysique (2019)[1]

Histoire[modifier | modifier le code]

  • L'actualité de la révolution de 1848 (2014)
  • De février 1848 à la Commune de Paris : les aléas de l'émancipation (2015 - 2016)
  • Les paysans en France : résistances, luttes et conscience sociale du Xe au XIXe siècle (2017)

Musicologie[modifier | modifier le code]

  • Histoire du jazz (2015)

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Le mouvement romantique français en littérature : ses sources européennes, sa construction, son évolution, ses grands thèmes, et en quoi il participe, à son niveau, de l’esprit de février 1848 (2017)

Biologie[modifier | modifier le code]

  • Théories génétiques du comportement et de la personnalité: méthodes, découvertes et limites (2016)
  • Hérédité génétique et épigénétique (2019)

Séminaires de lecture de textes philosophiques[modifier | modifier le code]

  • Castoriadis, L'institution imaginaire de la société (2014)
  • Platon, Le sophiste (2014 ; printemps 2019).
  • Nietzsche, Le gai savoir (2015).
  • Aristote, La métaphysique (2015).
  • Bakounine, Considérations philosophiques sur le fantôme divin, sur le monde réel et sur l'homme (printemps 2016)
  • Parménide, Le Poème (automne 2016)
  • Hegel, Phénoménologie de l'Esprit (printemps 2017)
  • Héraclite, Fragments (automne 2017)
  • Husserl, Idées directrices pour une phénoménologie et une philosophie phénoménologique (hiver - printemps 2018)
  • Heidegger, Être et temps (automne 2018-printemps 2019)

Ouvrages de la collection Université populaire[modifier | modifier le code]

  • Annick Stevens, Nietzsche, la passion des sommets, Marseille, L'atinoir, , 210 p. (ISBN 978-2-918112-78-5)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  • "Les universités populaires aujourd'hui : l'exemple de Marseille". La Révolution prolétarienne. n°802, septembre 2018.
  1. UPOP Marseille, « Raphaël Liogier, Le besoin de métaphysique », (consulté le 29 octobre 2019)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]