Université luthérienne de Montbéliard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Université luthérienne de Montbéliard
Montbéliard - Collège universitaire.jpg
L'aile nord de l'université
Présentation
Type
Collège
Destination initiale
Collège
Destination actuelle
Presbytère
Style
Construction
Statut patrimonial
 Inscrit MH (1989, restes de l’aile nord)
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Rue Saint-MaimboeufVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte du Doubs
voir sur la carte du Doubs
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L'université luthérienne de Montbéliard est un bâtiment historique situé à Montbéliard dans le Doubs en France.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'université fut construite entre 1598 et 1607 par Heinrich Schickhardt[1], l'architecte qui a modifié en profondeur l'apparence de la ville de Montbéliard à la Renaissance. L'université était l'édifice majeur du nouveau quartier « neuveville »[2] imaginé par le même architecte Schickhardt.

À cause des différentes guerres, le collège n'ouvrit ses portes qu'en 1670 et fermera en 1676 avec la prise de la ville par les français[2].

L'occupation française en 1677 affecta le bâtiment au culte catholique[1] en y installant une petite chapelle dans son aile occidentale[2].

En 1866, les ailes est, sud et ouest sont détruites pour libérer de l'espace pour la construction de la nouvelle église de Saint-Maimbœuf[1].

En 1932, une partie de l'aile nord est détruite pour y faire un gymnase[1].

Les parties subsistantes de l'aile nord de l’édifice font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [3].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le bâtiment formait un carré fermé avec quatre ailes (sud, est, ouest et nord) et était situé dans le nouveau quartier de la neuville (Faubourg de Besançon actuel), quartier également dessiné par Heinrich Schickhardt.

L'escalier à vis de l'aile nord a été récupéré et placé dans la tour nord de l'église nouvellement construite[1].

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Seule une partie de l'aile nord est encore visible.

La partie restante de l'édifice fait partie du presbytère de l'église Saint Maimboeuf[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]