Université du Burundi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Université du Burundi
Histoire et statut
Fondation
Type
Nom officiel
Université officielle de Bujumbura
Régime linguistique
Français
Recteur
Gaspard Banyankimbona
Localisation
Localisation
Pays

Géolocalisation sur la carte : Burundi

(Voir situation sur carte : Burundi)
Point carte.svg
Chiffres-clés
Étudiants
9 088 (en 2009)
Divers
Membre de
Site web

L'Université du Burundi est une institution publique d'enseignement supérieur située à Bujumbura, la capitale du Burundi.

Historique[modifier | modifier le code]

C'est en 1958 que fut créée la faculté d'agronomie de l'université du Congo belge et du Rwanda-Urundi. Cette faculté a été transférée à Bujumbura en 1960 et intégrée en janvier 1964, en même temps que les facultés de philosophie, lettres et sciences économiques, à l'université officielle de Bujumbura (UOB).

En 1965, l'École normale supérieure a été créée avec pour mission de former les enseignants des écoles secondaires. En 1972, l'École nationale d'administration fut créée en vue de former les fonctionnaires de l'État.

C'est en 1973 que les trois institutions, UOB, ENS, et ENA, ont fusionné pour former l'université du Burundi. Cette fusion s'est effectuée progressivement. Au départ, l'ENA a été intégrée à la faculté des sciences économiques et administratives. C'est en 1977 que l'UOB et l'ENA ont fusionné totalement pour devenir l'université du Burundi.

Au début des années 1980, quatre autres institutions ont vu le jour, à savoir : l'Institut de journalisme, l'Institut supérieur de commerce, et l'Institut supérieur de techniciens de l'aménagement et de l'urbanisme.

En 1989, toutes ses institutions ont été intégrées à l'université du Burundi. Le principal objectif de cette intégration était de mieux utiliser les ressources allouées a l'enseignement supérieur.

Organisation[modifier | modifier le code]

À la suite de regroupements et d'absorptions successifs, l'université du Burundi est aujourd'hui composée de huit facultés et de cinq instituts[4] :

Facultés[modifier | modifier le code]

  • Faculté de Droit
  • Faculté des Sciences
  • Faculté des Sciences de l'Ingénieur
  • Faculté des Sciences Économiques et de Gestion
  • Faculté de Médecine
  • Faculté des Lettres et des Sciences Humaines
  • Faculté d'Agronomie et de Bio-Ingéniérie
  • Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Éducation

Instituts[modifier | modifier le code]

  • Institut supérieur d'agriculture
  • Institut d'éducation physique et des sports
  • Institut supérieur de commerce
  • Institut de pédagogie appliquée

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Anciens professeurs[modifier | modifier le code]

Anciens étudiants[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Océan Indien et Grands lacs » [archive du ], sur crufaoci.bf.refer.org (consulté le 20 octobre 2014)
  2. « Membres », sur auf.org (consulté le 20 octobre 2014)
  3. « Membres », sur aau.org (consulté le 20 octobre 2014)
  4. http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo_833/burundi_368/presentation-du-burundi_943/enseignement-superieur_71479.html

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Aimé Nyamitwe, J'ai échappé au massacre de l'Université du Burundi : 11 juin 1995, L'Harmattan, Paris, Budapest, Kinshasa, 2006, 199 p. (ISBN 2-7475-9923-X) (récit personnel)

Lien externe[modifier | modifier le code]