Université des Philippines à Los Baños

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Université des Philippines à Los Baños
Histoire et statut
Fondation
(collège d’agriculture de l’université des Philippines)
(université des Philippines à Los Baños)
Type
Université nationale publique
Président
Danilo L. Concepcion
Localisation
Localisation
Pays
Localisation sur la carte des Philippines
voir sur la carte des Philippines
Red pog.svg
Chiffres-clés
Étudiants
13 911 (2014)[2]
Enseignants-chercheurs
942 (2014)[2]
Budget
3 milliards de pesos philippins (2012)[1]
Divers
Devise
Honor and Excellence (Honneur et excellence)
Membre de
Site web

L’université des Philippines à Los Baños (Unibersidad ng Pilipinas Los Baños, University of the Philippines Los Baños), en abrégée UPLB ou UP Los Baños, est une université publique autonome des Philippines faisant partie de l’université des Philippines. Elle est située à Los Baños.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premiers cours se tenaient dans des tentes[3],[4],[5].

L’UP Los Baños trouve son origine dans le collège d’agriculture de l’université des Philippines (UPCA) fondé le 6 mars 1909 durant la période de colonisation américaine. Edwin Bingham Copeland, un botaniste et enseignant américain, en fut le premier doyen[3],[4]. Les premiers cours se tirent dès juin 1909 avec cinq professeurs et douze étudiants[5]. L’année suivante, l’université des Philippines créa également une école de gestion forestière[6].

Sous l’occupation japonaise des Philippines (1942-1945), le collège d’agriculture fut fermé et son campus transformé en camps d’internement ainsi qu’en un quartier général de l’armée japonaise[3]. Plus de deux milles civils y étaient détenus, principalement des Américains capturés par l'armée impériale. En 1945 lors de la libération, 130 soldats de la 11e division aéroportée furent dépêchés pour libérer les prisonniers avec l’aide de la résistance locale[7]. Quatre soldats américains et deux guérilleros philippins trouvèrent la mort dans le raid. Deux jours après, les renforts japonais détruisirent les locaux du collège d’agriculture[3],[5] et tuèrent environ 1500 habitants de Los Baños en représailles[8],[9].

Après guerre, le collège bénéficia de 470 546 alloués par les États-Unis pour sa reconstruction[10]. Des fonds supplémentaires furent débloqués par l’Agence des États-Unis pour le développement international pour la construction de nouvelles installations, tandis que des bourses accordées notamment par la Fondation Rockefeller et l’Administration de coopération internationale (en) soutinrent la formation des professeurs. De 1947 à 1958, 146 enseignants obtinrent une bourse de master ou de doctorat dans des universités américaines[10].

Collège de développement de la communication de l’UP Los Baños, construit grâce au programme de développement mis en place par le doyen Dioscoro Umali[11].

Dioscoro Umali devint doyen du collège d’agriculture en 1959. Sous sa direction furent fondés l’Institut international de recherche sur le riz, le Centre de l’Asie du Sud-Est en recherche agronomique (dont il devint le premier directeur) et le département en sciences et technologie de l’alimentation[12]. Il mit de plus en place un programme de développement sur cinq ans pour agrandir le collège[11].

En 1972, le collège d'agriculture demanda officiellement au président Ferdinand Marcos sa séparation de l'université des Philippines en raison de conflits sur son budget et son curriculum[12]. Le président de l’UP Salvador P. Lopez s’y opposa fermement, et un sondage montra que cette démarse était peu soutenue. En guise de compromis, Lopez proposa de transformer l’université des Philippines en un regroupement d’universités autonomes. Cette proposition aboutit le 20 novembre 1972 à la création de l’UP Los Baños par décret présidentiel (numéro 58), université autonome qui regroupait alors les collèges ou instituts dédiés à l’agriculture, la gestion forestière, la laiterie et la réforme agraire[12],[3],[5],[13]. Plusieurs autres collèges et centres de recherche furent établis par la suite à l’UP Los Baños, et l'école de médecine vétérinaire y fut transférée depuis l'UP Diliman[3].

En 2010, sous la présidence de Luis Rey Velasco, la taille de certaines classes augmenta grandement, passant de 25-40 étudiants à 120-175, officiellement afin de permettre à plus d’étudiants d'assister aux cours des meilleurs professeurs ; cette décision fut critiquée par des étudiants et enseignants[14],[15].

Implantations[modifier | modifier le code]

L’UP Los Baños s’étend sur un total de 14 665 ha répartis entre le campus principal et des concessions dans les provinces de Laguna, Negros occidental et Quezon. La somme de ses biens a été estimée à 11,3 milliards ₱ en 2010[16].

Campus de Los Baños[modifier | modifier le code]

Carte du campus principal de Los Baños (cliquez pour agrandir).
Baker Memorial Hall.

Le campus principal de Los Baños, qui couvre 1 098 ha, regroupe les unités d’enseignement et de recherche, ainsi que les fermes expérimentales utilisées dans les recherches agricoles et biotechnologiques[17]. Les bâtiments les plus notables du campus, dont le Hall Dioscoro L. Umali, la bibliothèque principale et le syndicat des étudiants, ont été conçus par l’architecte Leandro Locsin[18]. Parmi les autres lieux significatifs figurent le Baker Memorial Hall, l’Alumni Plaza et le parc de la Liberté, ainsi qu’une statue intitulée Oblation.

L’UP Los Baños administre de plus la réserve forestière Makiling (4 347 ha) sur les contreforts du mont Makiling. Cette partie est souvent appelée le upper campus (littéralement « campus haut »), en opposition au lower campus (« campus bas ») situé en contrebas du mont Makiling. La réserve accueille, entre autres, le collège de gestion des ressources forestières et naturelles, le collège des affaires publiques et le centre de santé. Elle abrite de plus de nombreuses espèces animales et végétales, notamment une impressionnante diversité d’arbres[19], si bien qu’elle fait office de laboratoire à ciel ouvert pour les étudiants en gestion forestière[4],[20].

Concessions territoriales[modifier | modifier le code]

L’UP Los Baños possède trois concessions territoriales (land grant) : Laguna-Quezon (5 719 ha), La Carlota (705 ha) et Laguna (3 336 ha)[17].

La concession de Laguna-Quezon, acquise en février 1930, s’étend sur les communes de Real et Siniloan. Située en partie dans la chaîne montagneuse Sierra Madre, elle accueille les plantations du genre Citronella et Cymbopogon[21],[22]. La concession de La Carlota, acquise en mai 1964, est située dans la province de Negros occidental dans les Visayas et abrite le Centre de recherche de La Granja spécialisé dans la recherche sur les cultures sèches[17],[23],[24]. Enfin, la concession de Laguna, acquise elle aussi en 1964 et située à Paete, est largement inutilisée. Plusieurs projets d’aménagement ont été ébauchés par des investisseurs, mais l’université n’y a pas donné suite faute de « plan de développement solide »[25].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cluster 5-Education and Employment, « Commission on Audit Annual Audit Reports for SUCs, 2012-2013 », Commission on Audit, 6 décember 2013 (consulté le 30 septembre 2014)
  2. a, b, c et d UPLB Management & Executive Committee, « UPLB Accomplishment Report 2011-2014 », université des Philippines à Los Baños, (consulté le 15 juillet 2015)
  3. a, b, c, d, e et f « UPLB History » [archive du ], University of the Philippines Los Baños (consulté le 19 mars 2011)
  4. a, b et c Bernardo 2007, p. 3-46
  5. a, b, c et d « The 1977 Ramon Magsaysay Award for International Understanding », Ramon Magsaysay Award Foundation (consulté le 19 mars 2011)
  6. Rachel C. Barawid, « UPLB at 100: The country’s pride », Manila Bulletin,‎ (lire en ligne[archive du ])
  7. « The Los Banos Prison Camp Raid – The Philippines 1945 », Osprey Publishing (consulté le 20 mars 2011)
  8. « Remember Los Baños 1945 », Los Baños Liberation Memorial Scholarship Foundation (consulté le 20 mars 2011)
  9. Sam McGowan, « World War II: Liberating Los Baños », World War II,‎ (lire en ligne)
  10. a et b Bernardo 2007, p. 75-122
  11. a et b Bernardo 2007, p. 123-160
  12. a, b et c Bernardo 2007, p. 161-186
  13. « Presidential Decree No. 58 », Arellano Law Foundation, (consulté le 23 mars 2011)
  14. « News in Pictures: UP Los Baños Students Unite Against Large Class Policy », Bulatlat, Manille,‎ (lire en ligne)
  15. Clarice Colting-Pulumbarit et Maricar Cinco, « UPLB students, teachers stage protests vs large class policy », Philippine Daily Inquirer,‎ (lire en ligne)
  16. Consolidated Annual Audit Report on the University of the Philippines, Quezon City, Commission on Audit, (lire en ligne[archive du ])
  17. a, b et c « Facilities, Equipment and Library Resources » [archive du ], University of the Philippines Los Baños Office of the Vice-Chancellor for Research and Extension (consulté le 20 mars 2011)
  18. « Leandro V. Locsin », Arkitekturang Filipino (consulté le 27 mars 2011)
  19. Anjo C. Alimario, « Mt. Makiling has more tree species than US », Office of the Vice-Chancellor for Research and Extension, (consulté le 31 mars 2011)
  20. « Makiling Forest Reserve (MFR) » [archive du ], Philippine Council for Agriculture, Forestry and Natural Resources Research and Development (consulté le 27 mars 2011)
  21. « Citronella Essential Oil Production at the Laguna-Quezon Land Grant » [archive du ], University of the Philippines Los Baños Land Grant Management Office, (consulté le 27 mars 2011)
  22. « History » [archive du ], University of the Philippines Los Baños Land Grant Management Office (consulté le 18 octobre 2010)
  23. « La Granja Research and Training Station » [archive du ], University of the Philippines Los Baños (consulté le 27 mars 2011)
  24. « Accomplishments » [archive du ], université des Philippines à Los Baños (consulté le 27 mars 2011)
  25. « Brief History » [archive du ], University of the Philippines Los Baños Land Grant Management Office, (consulté le 27 mars 2011)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Fernando A. Bernardo, Centennial Panorama: Pictorial History of UPLB, Los Baños, Laguna, University of the Philippines Los Baños Alumni Association, (ISBN 978-971-547-252-4).

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « University of the Philippines Los Baños » (voir la liste des auteurs).

Lien externe[modifier | modifier le code]