Université de Lagos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Université de Lagos
Histoire et statut
Fondation
Type
Nom officiel
University of Lagos
Régime linguistique
Localisation
Localisation
Pays
Divers
Devise
In deed and in truth.
Site web

L'université de Lagos (en anglais : University of Lagos ou Unilag) est une université fédérale située à Lagos à l'ouest du Nigeria.

Vue générale

Histoire[modifier | modifier le code]

Faculté des Sciences

Le Nigeria proclame son indépendance le 1er octobre 1960. Mais dès le mois de mai 1959, la commission britannique Ashby élabore un projet de planification du développement de l’enseignement supérieur, sur vingt ans, pour le Nigeria. Le rapport de la Commission Ashby, intitulé Investment in Education, recommande la création d'une nouvelle université à Lagos, la capitale fédérale de l'époque, pour dispenser des études aux étudiants en économie, commerce, administration des affaires et études supérieures en gestion. En 1961, la Commission consultative de l'UNESCO est chargée du programme de mise en place de la nouvelle université par le gouvernement fédéral. Cependant, alors que la Commission Ashby avait envisagé un établissement non résidentiel qui serait dans le quartier d'affaires du centre de Lagos, la Commission de l'UNESCO opte pour une université plus traditionnelle, «une institution complète et globale» avec hébergement, installée sur un campus[1]. Suite à l'acceptation de ce rapport de la Commission de l'UNESCO, l'Université de Lagos est créée le 22 octobre 1962[2].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Enseignants[modifier | modifier le code]

Étudiants[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Draft Report of the Unesco Auvisory Commission for the Establishment of the University of Lagos, (lire en ligne)
  2. « L'enseignement supérieur au Nigeria », Campus France,‎ , p. 6-8 (lire en ligne)
  3. (en) Uzor Maxim Uzoatu, « The Essential Soyinka Timeline », Premium Times,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Stanford Presidential Lectures in the humanities and the arts », Stanford University,‎ (lire en ligne)
  5. (en) « Prof. Mrs. Grace Alele Williams OFR, HLR », Hallmarks of Labour Foundation,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]