Université de Billom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Université de Billom
Billom - Maison du Chapitre -623.jpg

Maison du Chapitre à Billom.

Localisation
Pays
France
Chiffres-clés
Étudiants
2 000

L'université de Billom est une université (studium) présente à Billom, en Auvergne, entre le XIIe et la fin du XVe siècle. Ayant accueilli jusqu'à 2 000 étudiants elle est une des plus grandes universités d'époque médiévale au sein du royaume de France ; elle se voit être la première université d'Auvergne, ancêtre des universités clermontoises postérieures[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières mentions d'une université à Billom dateraient du XIIe siècle bien qu'aucun acte de fondations, ni même de titre de propriétés n'existent. Elle semble par son nombre d'étudiants, 2 000 lors de son essor, être l'égale des autres grandes universités de France avec celle de Paris, Montpellier et Toulouse.

Le terme studium revient souvent pour désigner cet établissement. Des cours de droit et d'art étaient dispensés aux étudiants. L'installation jésuite va ancrer permettre au studium ainsi qu'aux scolas de fusionner pour donner l'université au sens actuel du terme[2].

Après un XVe siècle semblant florissant, le XVIe siècle semble quant à lui marquer son terme ; ce nouveau siècle marque l'arrivée d'un collège de Jésuites dans la ville, fondé à l'initiative de l'évêque de Clermont, Guillaume Duprat[3] ; ce collège étant parfois considéré comme une évolution de l'université en question et en garderait l’appellation, mais dont l'accès et l'égide serait réservé aux Jésuites[4].

La maison du Chapitre à Billom semble selon certaines sources être le lieu de réunion des professeurs de l'université à la fin du XVe siècle[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'université Blaise-Pascal de sa création à aujourd'hui », sur univ-bpclermont.fr, site de l'ancienne université Blaise-Pascal, (consulté le 29 septembre 2017).
  2. Thomas Areal, « Petite ville est devenue bien grande. Le cas de Billom en Auvergne au bas Moyen Âge », XIecolloque international de l'European Association for Urban History,‎ (lire en ligne).
  3. Marie-Madeleine Compère, Dominique Julia, « Billom, collège de plein exercice », Les collèges français, XVIe-XVIIIe siècle. Répertoire 1 – France du Midi – Les collèges français, XVIe-XVIIIe siècle, Paris, Institut national de recherche pédagogique - Bibliothèque Historique de l’Éducation, vol. X, no 1,‎ , p. 133-138 (lire en ligne).
  4. (en) Paul F. Grendler, The Jesuits and Italian Universities, 1548-1773, Washington, Catholic University of America Press, (ISBN 978-0-8132-2936-2, lire en ligne).
  5. Les Grandes Heures de l'Auvergne, Paris, Perrin, (1re éd. 1977) (ISBN 2-262-01290-3).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexes[modifier | modifier le code]