Université d'Oran Es-Senia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université d'Oran Es-Senia
Image illustrative de l'article Université d'Oran Es-Senia
Informations
Fondation 1961
Type Université publique
Régime linguistique Arabe
Français
Localisation
Ville Oran
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Direction
Président Larbi Chahed
Chiffres clés
Étudiants 26 216
Divers
Site web http://www.univ-oran.dz

L’université d'Oran Es-Sénia (en arabe جامعة وهران السانية) est une université algérienne située dans la wilaya d'Oran. Elle a été fondée en novembre 1961 et rattachée à l'université d'Alger le .

L'université d'Oran est l'une des plus importantes et des plus grandes universités d'Algérie, qui diplôme chaque année des milliers d'étudiants dans toutes les disciplines.

L’université d’Oran est pluridisciplinaire, elle assure la formation et la recherche dans de nombreux domaines : sciences, techniques, santé, sciences sociales et humaines, économie, gestion, droit, lettres, langues et arts.

Cette diversité thématique concerne aussi bien la formation de graduation que de post-graduation et constitue une véritable richesse scientifique qui attire de plus en plus d’étudiants. Pour faire face à cette demande et répondre aux attentes qu’elle suscite, l’Université d’Oran s’appuie sur l’expérience de ses enseignants et l’engagement de son personnel de soutien.

La formation universitaire exige aussi que l’enseignement soit adossé à une intense activité de recherche. C’est pour cette raison que l’université d’Oran veille à consolider et développer ses capacités appréciables en la matière : plus de 60 laboratoires de recherche agréés et 800 chercheurs impliqués.

À l'occasion du 60e anniversaire du déclenchement de la guerre de libération nationale (1954-1962), l'Université d'Oran a été divisée en deux structures : Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia) et Université Oran 2 - Ahmed Benahmed (Pôle universitaire Belgaïd).

Anciens élèves connus[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « La ministre - Ministère de l'Education Nationale », sur Ministère de l'Education Nationale (consulté le 17 novembre 2015)
  2. « Nouria Benghabrit, la ministre qui tient tête aux islamo-conservateurs », sur francetvinfo.fr,‎ (consulté le 21 décembre 2015) : « Diplômée de l’université Paris V, membre du Conseil économique et social des Nations unies, sans étiquette politique, elle avait intégré le gouvernement d’Abdelamek Sellal en mai 2014. »
  3. « Nora Berra, une gaulliste d'origine algérienne chargée des Aînés », sur Libération.fr (consulté le 17 novembre 2015)
  4. « Monsieur le ministre de la Justice, garde des Sceaux » (consulté le 17 novembre 2015)
  5. « Il est directeur de la Singularity University pour les pays francophones : Allal Zak, ce chasseur de talents dans la Silicon Valley », sur letempsdz.com, Le Temps d'Algérie,‎ (consulté le 21 décembre 2015) : « L'histoire de Zak Allal, jeune médecin issu de l'université d'Oran, rappelle le parcours de plusieurs dizaines de diplômés algériens qui font le bonheur des grandes universités, instituts et entreprises étrangères....cérémonie qui a été organisée récemment à Alger en son honneur a vu la participation de plusieurs personnalités du monde scientifique. «Le Dr Zak Allal est la fierté de l'université de médecine d'Oran», s'est félicité le doyen de la faculté de médecine d'Oran. «Je suis très heureux de voir un produit de notre université réussir avec autant de brio dans un monde aussi compétitif que celui dans lequel nous vivons aujourd'hui. le Dr Zak Allal est la fierté de l'université de médecine d'Oran» »

Lien externe[modifier | modifier le code]