Université d'État d'Haïti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Université d'État d'Haïti
Image dans Infobox.
Histoire et statut
Fondation
Type
Régime linguistique
Recteur
Membre de
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
20 000
Enseignants
1 500
Localisation
Campus
Ville
Pays

L'université d'État d'Haïti (UEH) est une université d'Haïti située à Port-au-Prince et quelques autres villes d'Haïti.

Histoire[modifier | modifier le code]

Crée en 1944, l’Université d’État d’Haïti est le plus grand établissement d’enseignement supérieur et de recherche du pays[1].

Après des mouvements étudiants en 1960, le gouvernement de François Duvalier exerce un contrôle plus important sur l'université, et la renomme « Université d'État d'Haïti ». En 1983, l'université devient une institution indépendante selon la constitution haïtienne. Ce statut sera confirmé par l’article 208, titre VI, chapitre V de la constitution de 1987.

En 1981, l'université comptait 4 099 étudiants, dont 26 % étaient dans la faculté de droit et d'économie, 25 % dans la faculté de médecine, 17 % dans la faculté d'administration et de management, et 11 % dans la faculté de science. Seuls 5 % des étudiants étaient dans la faculté d'agronomie et de sciences vétérinaires, malgré le profils du pays. La même année, l'université comptait 559 enseignants, contre 207 en 1967.

Parmi ses recteurs, l'Université d'État d'Haïti compta notamment l'écrivain indigéniste Jean Price Mars.

La majeure partie des locaux de l'université ont été détruits lors du tremblement de terre du 12 janvier 2010. Par ailleurs, le beau centre de l'UEH se trouve dans le Nord, à Limonade, dit le Campus Roi Henry Christophe de Limonade, construction réalisée sous financement de l'Union européenne par le Gouvernement de la République dominicaine. Inauguré le , ce campus se dit aussi El regalo de la Republica dominicana (Le cadeau de la République dominicaine).

Composantes[modifier | modifier le code]

  • Direction des études post-graduées (DEP) qui s'occupe des programmes de Master et de Doctorat.
  • Faculté d'Agronomie et de Médecine Vétérinaire (FAMV).
  • Faculté des Sciences Humaines (FASCH). Cette entité comporte quatre départements d'études: Sociologie, Psychologie, Travail Social et Communication Sociale (fondée le ). Elle est aussi d'un programme de maitrise en Populations et Développement.
  • Faculté des sciences (FDS)/ Ecole d'ingénieurs et d'architectes.
  • Faculté de droit et des sciences économiques (FDSE).
  • Faculté d'Ethnologie (FE). Elle comprend deux departements d'études (Psycologie et Socio-anthropologie) et un programme de maitrise en Sciences du développement.
  • Faculté de Linguistique Appliquée (FLA).
  • Faculté de Médecine et de Pharmacie /Ecole de biologie medicale et d'optometrie (FMP/EBMO).
  • Faculté d'odontologie (FO).
  • Institut d'Etudes et de Recherches Africaines d'Haïti, (IERAH) qui devient (ISERESS), Institut Supérieur d'Etudes et de Recherches en Sciences Sociales. Il comporte cinq départements d'études: Géographie, Histoire, Art et Archéologie, Philosophie et Sciences Politiques, tourisme et patrimoine.
  • Institut national d'administration, de gestion et de hautes études internationales (INAGHEI).
  • École Normale Supérieure (ENS).
  • Les écoles de droit de province qui consacrent le format de rente et de corruption comme modèle de société. Ce sont :
  • École de droit et d'économie de Port-de-Paix
  • École de droit de Hinche
  • École de droit de Jacmel
  • École de droit et des sciences économiques des Cayes
  • École de droit et des sciences économiques de Fort-Liberté
  • École de droit et des sciences économiques des Gonaïves
  • Faculté de Droit, des Sciences Economiques et de Gestion du Cap-Haïtien

Personnalités liées à l'université[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. AUF, « Université d’État d’Haïti » (consulté le 27 mai 2021)

Liens externes[modifier | modifier le code]