Université basque d'été

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Université basque d'été
UEU logoa.png
Histoire et statut
Fondation
Type
Localisation
Pays
Divers
Site web

L'université basque d'été (en basque et officiellement : Udako Euskal Unibertsitatea, UEU) est une institution universitaire crée en 1973, qu'offre des cours universitaires en collaboration avec l'université du Pays basque, l'université de Mondragón, l'université publique de Navarre et l'université de Pau et des pays de l'Adour. Elle est un organisme engagé dans la promotion de la langue basque au sein de la communauté scientifique et universitaire[1],[2].

La UEU a son siège principal dans le palais de Markeskua (Eibar). Bien que son nom soit université basque d'été (Udako Euskal Unibertsitatea, UEU) l'institution offre des cours universitaires pendant tout l'an, ne seulement en été. Dans l'actualité est une organisation à but non lucratif et en 1990 il a été reconnue comme établissement d'utilité publique par s'envisager que promeut l'intérêt général dans le champ de la recherche, apprentissage et divulgation, principalement à niveau universitaire, à travers des multiples services que prête de type pédagogique et culturel[3].

En 2018, 20 personnes composaient le secrétariat de l’université basque d’été, réparties dans les différents sièges à Bilbao, Bayonne, Eibar et Pampelune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Contexte : Aucune formation universitaire en basque avant 1972[modifier | modifier le code]

Après avoir examiné la régression historique continue de l'environnement géographique où l'euskara était parlé, Wilhem von Humboldt prédit en 1809 que cette langue pourrait disparaître en moins d'un siècle de la liste des langues vivantes.

Les processus sociaux, économiques, politiques et culturels déclenchés par l'industrialisation et le libéralisme au XIXe siècle ont entraîné un déclin encore plus marqué de l'euskara. En fait, il suffit de dire que l'euskara est resté en marge de l'école, où même son utilisation a été interdite.

Parmi les initiatives qui sont apparues au XXe siècle pour faire face au risque de disparition de l'euskara, on peut citer la création de la Société d'études basques et de l'Académie de la langue basque (Euskaltzaindia) en 1919 et la création des ikastolas (écoles en euskara), initialement dans les années 1930, puis dans les années 1960.

Contexte : création de la langue basque unifiée en 1968[modifier | modifier le code]

L'euskera, qui a 7 dialectes principaux, n'avait pas de modèle d'écriture standard jusqu'en 1968, quand Euskaltzaindia a jeté les bases du basque unifié (euskara batua). Historiquement, sauf exceptions spécifiques et brèves, il n'y avait jusqu'alors jamais eu de formation en euskara au niveau universitaire et en 1972, il était encore impossible d'étudier un diplôme universitaire ou même une matière en euskara.

Création de l'UEU en 1973[modifier | modifier le code]

Dans ce contexte, l'histoire de l'UEU a commencé lors des Semaines basques organisées à Bayonne dans les années 1970-1972 ; voyant le succès de ces journées et le discours du mathématicien Carlos Santamaría Ansa sur la nécessité de créer une Université Basque, les associations Euskaldunen Biltzarra, Ikas et Fededunak ont décidé d'organiser en 1973 avec l'appui d'Euskaltzaindia des stages d'été. Des initiatives similaires qui existaient déjà pour le catalan et l'occitan ont servi d'antécédents et de références ; par exemple, l'Universitat Catalana d'Estiu était en activité depuis 1968.

Les deux premières éditions de l'UEU (1973 et 1974) ont eu lieu à Saint-Jean-de-Luz et les deux suivantes (1975 et 1976) à Ustaritz.

Cours d'été à Pampelune (1977-1999)[modifier | modifier le code]

En 1977, les cours d'été de l'UEU se sont déplacés à Pampelune, devenant année après année le point de rencontre qui a permis la formation des enseignants et la création de matériels qui ont été intégrés dans l'offre de nouvelles matières des universités officielles. Au fil des ans, elle a offert entre 40 et 50 cours d'été à Pampelune chaque année. Par exemple, en 1995, elle a offert 45 cours répartis dans 26 départements ; au total, 750 heures d'enseignement ont été dispensées, en classes, en pratiques, en séminaires et en sorties, avec plus de 650 participants. Chaque année, il publie en moyenne 10 livres. Le nombre d'enseignants et d'étudiants qui ont travaillé en euskara au niveau universitaire cette année-là ne dépasserait pas 4 000 personnes, dont plus de 650 ont participé à l'UEU, preuve du succès et de la contribution de ces cours, malgré les ressources économiques limitées dont elle dispose.

Situation actuelle[modifier | modifier le code]

Depuis 1999, ces cours de niveau universitaire ont commencé à se développer non seulement en été et à Pampelune, mais aussi tout au long de l'année et dans de nombreux endroits. Après presque 50 ans, grâce à ce processus social promu et mené par l'UEU, il a été possible de prendre des mesures significatives pour l'inclusion de l'euskara dans l'université. Par exemple, en 2019, presque tous les diplômes universitaires peuvent également être étudiés en personne dans l'une des universités du Pays basque ; plus de 400 livres ont été publiés en basque sur 27 disciplines universitaires ; des congrès sont régulièrement organisés en basque pour les professionnels et les universitaires.... L'UEU collabore et offre des cours universitaires avec les autres universités du Pays basque : l'Université du Pays basque, l'Université de Pau et des Pays de l'Adur, l'Université de Mondragón, l'Université de Deusto, l'Université Publique de Navarre....

L'UEU a actuellement son siège dans le palais de Markeskua (Eibar) et compte 1 200 membres. L'UEU organise des formations de niveau universitaire en basque sous différentes formes : cours de troisième cycle, cours spécialisés, séminaires, congrès professionnels (par exemple, congrès d'informatique, Informatikari Euskaldunen Bilkurak), formations destinées aux enseignants et aux professionnels, cours d'été et projets de recherche liés à ce qui précède (master...) ; elle propose également des études supérieures.

L'UEU propose des études dans la Communauté Autonome Basque, en Navarre et au Pays basque français, l'objectif de l'UEU étant de promouvoir une université basque de qualité sur tout le territoire de l'Euskal Herria. Selon cette approche, la réalisation d'une université qui fonctionne en euskara serait un élément fondamental pour que la prévision faite par Humboldt ne se réalise pas et pour que l'euskara reste longtemps sur la liste des langues vivantes. En outre, l'expérience acquise avec l'euskara pourrait servir de référence pour la préservation d'autres langues minoritaires.

Les recteurs de l'UEU ont été les suivants : Manex Goihenetxe (1973-1976), Martin Orbe (1976-1983), Baleren Bakaikoa (1983-1987), Inaki Irazabalbeitia (1987-1991), Kepa Altonaga (1991-1996), Mikel Aizpuru (1996-2000), Xabier Isasi (2000-2004), Aitzpea Leizaola (2004-2005), Lore Erriondo (2005-2010), Karmele Artetxe (2010-2014), Iñaki Alegria (2014-2018) et Kepa Sarasola (2018-).

Publications[modifier | modifier le code]

L'UEU a publié son premier livre en 1977 et après en a publié 419 (jusqtrf¡ [4]Dans le domaine de l'édition des livres, l'UEU poursuit depuis sa création deux objectifs: créer une infrastructure bibliographique, d'une part, et établir une terminologie et une syntaxe basques au niveau universitaire. La version électronique de la plupart des plus de 400 livres publiés par l'UEU est accessible au public dans sa bibliothèque numérique Buruxkak.

Outre des livres elle aussi publie des revues de caractère académique. En 2018 ils étaient quatre les revues : Uztaro, sur sciences sociales et créée en 1990; Aldiri, Arkitektura eta abar, sur architecture et créée en 2009; Osagaiz, sur des sciences de la santé et créée en 2017; et enfin Kondaira, revue sur histoire créée en 2003.

Titres propres et postgrades[modifier | modifier le code]

Depuis 2001 et en collaboration avec l'université du Pays basque, l'UEU a enseigné 14 diplômes propres et de troisième cycle, desquels plus de 240 diplômés ont quitté. En 2018, deux ont été enseignés; l'une sur la traduction et la technologie et l'autre sur l'utilisation des nouvelles technologies dans l'éducation.

Cours de formation[modifier | modifier le code]

Depuis 1973, l'UEU a dispensé plus de 1 800 cours de formation au niveau universitaire[5],[6]. En 2003, les cours en ligne ont commencé à être enseignés. En 2013, le premier cours MOOC a eu lieu (Introduction à la programmation Android / Android programazioaren hastapenak). Les cours ont toujours été organisés à partir des sections thématiques de l'UEU, à savoir: anthropologie, théâtre, architecture, arte, bértsolarisme, économie, philosophie, physique, glotodidactics, histoire, linguistique, informatique, traduction, journalisme, chimie, climatologie et météorologie, littérature, mathématiques, musique, sciences naturelles, sciences de la santé, pédagogie, psychologie, sexologie, sociolinguistique, sociologie et droi.

Congrès de professionnels et académiques[modifier | modifier le code]

Depuis 1996, l'UEU a organisé plus de 30 congrès. Parmi eux se trouvent:

  • Informatikari Euskaldunen XI. Bilkurak. (Congrès d'informatique)
  • Glotodidaktika V. Topaketak (Rencontres de Glotodidactique)
  • Natur Zientzietako III. Topaketak (Rencontres de Sciences Naturelles)
  • Historialarien V. Topaketak. (Rencontres d'Histoire)[7]
  • Matematikarien III. Topaketak. (Rencontres de Mathématiques)[8]
  • Osasun-zientzietako Ikertzaileen III. Topaketak. (Rencontres de Sciences de la Santé)[9]
  • Hizkuntzalari Euskaldunen III. Topaketak. (Rencontres de Linguistique)[10]
  • Arkitekturan, euskaraz? II. Topaketak. (Rencontres d'Architecture)[11]
  • Psikologoen II.Topaketak. (Rencontres de Psychologie)[12]
  • Pédagogie I. Topaketak: nola lortu dezakegu Euskal Herrian eskola inklusiboa? (Rencontres de Pédagogie. Comment réussir une école inclusive?)[13]

Bases de données et services d'Internet[modifier | modifier le code]

Depuis des années nous nous intéressons aux nouvelles technologies afin de satisfaire les besoins en matière de formation supérieure. Les TIC sont les outils de communication d’aujourd’hui et nous estimons qu’il est indispensable de les utiliser dans le monde de l’éducation. C’est pourquoi nous avons mis plusieurs projets à disposition de la société sur Internet : portails de communication, bases de données, revues électroniques, bibliothèques numériques, services d’orientation et site permettant l’enseignement télématique.

Inguma, base de données sur la production de la communauté scientifique en basque[modifier | modifier le code]

Inguma (www.inguma.org) est une source d'information sur tout ce qui a été produit oralement et écrit en langue basque dans le monde universitaire depuis 1968 quand on a commencé à établir les lignes directrices qui ont conduit à l'unification du basque unifié.

En 2018 au total, il comprenait le catalogage des documents écrits (livres, articles, prologues, critiques, traductions, éditions critiques, projets de recherche, thèses de doctorat) et oraux (conférences, cours, réunions, conférences, sujets).

Buruxkak, bibliothèque numérique[modifier | modifier le code]

La bibliothèque numérique de l'UEU, Buruxkak (www.buruxkak.org), a collecté en 2018 les versions numériques de 380 ouvrages sur les 419 publiés par cette entité.

Notes (Otarrea)[modifier | modifier le code]

Otarrea est une collection de documents, rapports, notes et autres types de documents universitaires pouvant être librement partagés avec une licence Creative Commons[14].

En 2018, il contenait 941 documents ainsi répartis par domaines: Art et musique (4), Sciences humaines (112), Sciences sociales (333), Ingénierie et technologie (393), Sciences de la santé (19), Sciences appliquées (2) et sciences (78).

Tesiker, thèses de doctorat en basque[modifier | modifier le code]

La base de données Tesiker offre des informations et un accès à plus de 450 thèses publiées en basque[15]. Ce service Web est proposé sur le site Web du Gouvernement Basque après sa collecte par l'UEU.

Unibertsitatea.net, portail de la communauté universitaire[modifier | modifier le code]

Le portail universitaire Unibertsitatea.net publie des informations sur la communauté universitaire basque (il comprend entre autres 140 interviews de jeunes chercheurs et chercheurs [16] et 10 blogs ( ekonomia, Traitement du langage, art, environnement)...)[17].

Iparrorratza, orientation pour l'accès à l'université[modifier | modifier le code]

Le service Iparrorratza propose un service de conseil aux jeunes qui vont entrer à l’université, afin de les aider à choisir les études qu’ils étudieront.

Softkat, logiciels en basque[modifier | modifier le code]

Softkat était un catalogue rassemblant les différents programmes informatiques utilisables en basque. Il était en opération de 2000 à 2013.

Ikasgela birtuala, classe virtuelle[modifier | modifier le code]

Ikasgela birtuala est une plate-forme basée sur Moodle qui sert de support à l'offre en ligne de l'UEU. [18]

Communauté de recherche pour les jeunes[modifier | modifier le code]

L'UEU encourage depuis 2012 la création d'une communauté de jeunes chercheurs afin de promouvoir les connaissances et les échanges multidisciplinaires. Les suibvants ci sont trois de ses activités les plus pertinentes:

Congrès d'Ikergazte[modifier | modifier le code]

Ce congrès est organisé tous les deux ans depuis 2015[19]. Il est devenu un rendez-vous bi-annuel incontournable dans le paysage de la recherche basque, notamment parmi les scientifiques bascophones, car les journées se déroulent en basque. Il a toujours rassemblé plus de 150 participants et présenté plus de 100 articles[20]. En collaboration avec le laboratoire IKER (UMR5478), a organisé l'édition 2019 de IKERGAZTE à Bayonne, grâce à la collaboration de l'UPPA, sur le campus universitaire de la Nive. Cette troisième édition (2015, Durango et 2017, Pampelune) a eu lieu du 27 au 29 mai 2019[1].

Concours Txiotesia[modifier | modifier le code]

Avec le même objectif d'améliorer la connaissance réciproque des connaissances organise ce concours tous les deux ans. Les participants décrivent leur travail de thèse de doctorat en seulement 6 tweets[21].

Interviews sur le portail web[modifier | modifier le code]

Le portail unibertsitatea.net a interrogé plus de 120 chercheurs[16].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • En 2014, l'UEU a reçu le prix de sensibilisation scientifique CAF-Elhuyar, décerné par la Fondation Elhuyar pour les mérites accumulés dans la socialisation de la science et de la technologie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Troisième édition du congrès" Ikergazte" », sur recherche.univ-pau.fr, (consulté le 13 août 2019)
  2. « qui sommes nous :: qui sommes nous :: Udako Euskal Unibertsitatea », sur www.ueu.eus (consulté le 13 août 2019)
  3. « Decreto 280/1990. Reconocimiento de Utilidad Pública a la asocicación "Udako Euskal Unibertsitatea, UEU" de Bilbao. », www.euskadi.eus (Boletín Oficial del País Vasco). (consulté le 12 décembre 2018)
  4. « Livres publiés para l'UEU :: Inguma - Base de données de la communauté scientifique basque », sur www.inguma.eus (consulté le 13 août 2019)
  5. « Cours organisés par la UEU :: Inguma - Base de données de la communauté scientifique basque », sur www.inguma.eus, (consulté le 13 août 2019)
  6. « 46ème université basque d'été — Institut culturel basque », sur www.eke.eus (consulté le 13 août 2019)
  7. « Historialari Euskaldunen V. Topaketak. Historia euskaraz: unibertsitarioen ibilbidea :: ikasi :: Udako Euskal Unibertsitatea », www.ueu.eus (consulté en 13 de diciembre de 2018)
  8. « Matematikari Euskaldunen II. Topaketak. :: ikasi :: Udako Euskal Unibertsitatea », www.ueu.eus (consulté en 13 de diciembre de 2018)
  9. « Osasun-zientzietako Ikertzaileen III. Topaketak :: ikasi :: Udako Euskal Unibertsitatea », www.ueu.eus (consulté en 13 de diciembre de 2018)
  10. « Hizkuntzalari Euskaldunen III. Topaketa: Zer berri? :: ikasi :: Udako Euskal Unibertsitatea », www.ueu.eus (consulté en 13 de diciembre de 2018)
  11. « Arkitekturan, euskaraz? II. Topaketa. :: ikasi :: Udako Euskal Unibertsitatea », www.ueu.eus (consulté en 13 de diciembre de 2018)
  12. « Psikologo Euskaldunen II. Topaketak. :: ikasi :: Udako Euskal Unibertsitatea », www.ueu.eus (consulté en 13 de diciembre de 2018)
  13. « Pedagogia I. Topaketak: nola lortu dezakegu Euskal Herrian eskola inklusiboa? :: ikasi :: Udako Euskal Unibertsitatea », www.ueu.eus (consulté le 13 décembre 2018)
  14. « Apunteen Otarrea — Unibertsitatea.Net », www.unibertsitatea.net (consulté le 13 décembre 2018)
  15. (es) « Tesis doctorales escritas en euskera », www.euskara.euskadi.eus (consulté le 13 décembre 2018)
  16. a et b « Albisteak — Unibertsitatea.Net », www.unibertsitatea.net (consulté en 13 de diciembre de 2018)
  17. (eu) « Blog komunitatea – Unibertsitatea.net atariaren blog komunitatea. Jakintza partekatuz. » (consulté le 13 août 2019)
  18. (es) « Todos los libros de la editorial Universidad Vasca De Verano Udako Euskal Unibertsitatea », www.todostuslibros.com (consulté en 18 de enero de 2018)
  19. (en-US) « What is Ikergazte? », IkerGazte 2019 (consulté le 13 décembre 2018)
  20. (es) « IkerGazte kongresurako matrikula, zabalik », El Diario Vasco, 17 de marzo de 2015 (consulté en 13 de diciembre de 2018)
  21. « 86 tesilariren txioak ikerkuntza euskaraz aldarrikatzeko », Argia (consulté le 13 décembre 2018)