Université Visva-Bharati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Université Visva-Bharati
Biswabharati logo.svg
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Pays
Flag of India.svg IndeVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Organisation
Fondateur
Affiliation
Site web

L'université Visva-Bharati est une université centrale de recherche et une institution d'importance nationale située à Santiniketan, au Bengale occidental, en Inde. Elle a été fondée par Rabindranath Tagore qui l'a appelée Visva-Bharati, ce qui signifierait "la communion du monde avec l'Inde" pour certains, "la voix universelle" pour d'autres[1]. Jusqu'à l'indépendance, c'était un college. Peu après l'indépendance, l'institution a reçu le statut d'université centrale en 1951 par une loi du Parlement.

Aperçu[modifier | modifier le code]

The Hindu a pu écrire : « Santiniketan est, à bien des égards, encore très différente des autres universités du pays. Située à Bolpur, dans le district de Birbhum, au Bengale occidental, l'université conserve les caractéristiques rurales dont rêvait Tagore. Les cours ont toujours lieu en plein air, à l'ombre d'immenses manguiers, et les étudiants comme les tuteurs se déplacent toujours à vélo pour éviter la pollution. Les anciens bâtiments, même ceux qui étaient constitués de murs en terre et de toits de chaume, sont toujours intacts et trouvent leur place au sein du campus principal. Si certains sont préservés pour leur valeur historique, d'autres sont fonctionnels à tous points de vue. Si pour les touristes, l'endroit ne peut être qu'un lieu d'observation, les studieux et les universitaires peuvent facilement ressentir les vibrations scolaires. Nombreux sont ceux, en particulier les Bengalis, qui ont une profonde vénération pour ce lieu et qui le visitent en pèlerinage pour rendre hommage à Tagore. Presque tous les festivals, qu'il s'agisse de la Poush Mela (en) locale ou des plus universels Raksha Bandhan ou Holi, sont célébrés dans leur originalité par les étudiants, les habitants et le personnel du campus... Tagore l'envisageait comme un "siège d'apprentissage", et sa vision a été reprise par Gandhi et Jawaharlal Nehru. Tous deux ont joué un rôle déterminant pour que l'université devienne une université centrale en 1951. »[2]

Histoire[modifier | modifier le code]

Timbre de 1971 pour le cinquantenaire de l'université

Les origines de l'institution remontent à 1863, lorsque Debendranath Tagore a reçu une parcelle de terrain de la part du zamindar de Raipur et zamindar de Kirnahar, et qu'il créa un ashram à l'endroit que l'on appelle aujourd'hui Chatim Tala, au cœur de la ville. L'ashram était initialement appelé Brahmacharya Ashram, qui a ensuite été renommé Brahmacharya Vidyalaya. Il a été créé dans le but d'encourager les personnes de tous horizons à venir sur place pour méditer. En 1901, son plus jeune fils, Rabindranath Tagore, a créé une école mixte dans les locaux de l'ashram.

À partir de 1901, Tagore a utilisé cet ashram pour organiser l'Hindu Mela (en), qui est rapidement devenu un centre d'activité nationaliste. Tout au long du début du vingtième siècle, les zamindars de Surul (en) (famille Sarkar), un autre village voisin, à quelques minutes de vélo du complexe Uttarayan, et les zamindars de Taltore, un village situé juste au nord de la ville universitaire, ont continué à vendre leurs terres et autres propriétés à l'ashram et au collège qui était en train d'être construit à cet endroit. L'ensemble du quartier de Purbapalli appartenait aux anciens zamindars de Taltore.

Rabindranath Tagore croyait en l'éducation en plein air et émettait des réserves sur tout enseignement dispensé entre quatre murs. Il était en effet convaincu que les murs représentent un conditionnement de l'esprit. Tagore n'avait pas une bonne opinion de la méthode d'éducation occidentale introduite par les Britanniques en Inde ; à ce sujet, Tagore et Gandhiji avaient la même opinion. Tagore a dit un jour : "Je ne me souviens pas de ce qu'on m'a enseigné, je ne me souviens que de ce que j'ai appris." L'idée de Tagore sur l'éducation était que chaque personne est un génie et que tous les étudiants ne s'épanouissent pas forcément au même moment. Il a donc conçu un nouveau système d'apprentissage à Visva-Bharati. Il a permis aux étudiants de poursuivre leur cours jusqu'à ce que l'étudiant et son professeur soient tous deux satisfaits.

À Visva-Bharati, si un cours demandé par un étudiant n'est pas disponible, l'université conçoit un cours et fait venir des enseignants pour ce cours. L'université ne se préoccupe pas de savoir s'il existe une demande pour ce cours.

Galerie[modifier | modifier le code]


Situation[modifier | modifier le code]

L'université Visva-Bharati est située à environ 160 km (99 mi) de Kolkata, dans les villes jumelles de Santiniketan et Sriniketan, dans le district de Birbhum, au Bengale occidental. La gare ferroviaire la plus proche est Bolpur Shantiniketan railway station (en) sur le chemin de fer de l'Est et le terminal aérien domestique est l'aéroport de Durgapur et le terminal aérien international est l'aéroport de Kolkata. Les bâtiments et les départements de l'institut sont dispersés entre les deux villes.

Les villes jumelles de Santiniketan et Sriniketan sont entourées par Bolpur au nord, Kheya au sud, Surul à l'est et Prantik à l'ouest. Les villes et l'université ne sont pas loin de la rivière Kopai qui coule au sud.

Instituts et centres[modifier | modifier le code]

  • Kala Bhavana : beaux-arts
  • Sangit Bhavana (en) : dance, art dramatique, musique
  • Cheena Bhavana (en) : culture et langue chinoises
  • Palli Samgathana Vibhaga (en) : reconstruction rurale
  • Rabindra Bhavana : Institut d'études et de recherche sur Tagore
  • Hindi Bhavana
  • Nippon Bhavana
  • Bangladesh Bhavana
  • Siksha Bhavana : science
  • Vidya Bhavana : humanités et sciences sociales
  • Centre for Modern European Languages, Literature and Culture Studies
  • Bhasa Bhavana : langues, littérature et culture
  • Vinaya Bhavana : éducation
  • Palli Siksha Bhavana : agronomie

Écoles[modifier | modifier le code]

Édition[modifier | modifier le code]

  • The Visva-Bharati Quarterly[3]

Galerie[modifier | modifier le code]

Enseignants ou directeurs notables[modifier | modifier le code]

Élèves notables[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Julien Bouissou, Rabindranath Tagore, l'Indien sans frontières, Le Monde, 15 décembre 2016
  2. Sumit Bhattacharjee, « Tagore's Vision of an Institution », Colleges, The Hindu, 26 March 2012,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. https://sismo.inha.fr/s/fr/item/7116
  4. Raffat Binte Rashid, Tagore's French Connection, The Daily Star, 6 décembre 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]