Université protestante de Lubumbashi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université protestante de Lubumbashi
Histoire et statut
Type
Régime linguistique
Localisation
Localisation
Pays
Localisation sur la carte de la République démocratique du Congo
voir sur la carte de la République démocratique du Congo
Red pog.svg
Divers
Devise
Vérité et liberté

L'université protestante de Lubumbashi (UPL) est une université privée de la République démocratique du Congo, située dans la ville de Lubumbashi, province du Katanga. Elle est l'unique institution de la province du Katanga formant des ingénieurs informaticiens[réf. nécessaire].

Historique[modifier | modifier le code]

Cette université appartient à la communauté coréenne de la RDC[1].

Les terrains qui faisaient l'objet d'une concession du secteur public sont désaffectés et cédés à l'université en juin 2015[1].

Selon La Nouvelle Dépêche, l'université protestante de Lubumbashi fait exception aux autres universités congolaises qui à l'occasion des examens facturent des frais supplémentaires aux frais d'études[2].

Composition[modifier | modifier le code]

Pour le moment[Quand ?], elle organise les cours dans les facultés suivantes : sciences informatiques(RT, ISI IG, Media), sciences de l'information et de la communication, economie ainsi que la théologie.

Faculté des sciences informatiques[modifier | modifier le code]

Cette faculté forme des ingénieurs informaticiens, les meilleurs des étudiants se voient octroyer une bourse et poursuivent un cycle de doctorat en Corée du Sud[réf. souhaitée].

Faculté de théologie[modifier | modifier le code]

La faculté de théologie est la toute première de l'UPL, elle organise un programme de théologie.

Faculté des sciences de l'information et de la communication[modifier | modifier le code]

La cadette des facultés de l'UPL, elle vit le jour en 2011. Elle forme des futurs journalistes et a été changé depuis septembre 2015 en UL (Université Liberter)

Elle est liée à des églises protestantes de Corée du Sud.

Notes et références[modifier | modifier le code]