United States Space Force

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La[1] United States Space Force (en français : « Force spatiale des États-Unis ») est un projet d'arme des Forces armées des États-Unis destinée à la conduite d'opérations militaires dans l'espace.

Historique[modifier | modifier le code]

Donald Trump montrant la directive signée le 18 juin 2018.

En 2000, Donald Rumsfeld dirigeant la Commission américaine chargée d’évaluer la sécurité nationale de l’organisation et de gestion recommande une réorganisation interne de la United States Air Force pour consolider les activités liées au secteur spatial du Département de la Défense[2]. La guerre contre le terrorisme et la guerre d’Irak fait oublier cette proposition.

Le , le président des États-Unis Donald Trump a annoncé dans une allocution au National Space Council une directive créant une sixième branche des forces armées des États-Unis[3], indépendante de la United States Air Force[4].

Le , le vice-président des États-Unis Mike Pence annonce lors d'une réunion au Pentagone que le processus de création de cette nouvelle branche était en cours et précise que le processus se ferait par étapes, avec pour objectif de créer cette sixième branche d’ici 2020. Cette décision devant être approuvée par le Congrès des États-Unis pour être effective[5].

Dans le projet de budget de la défense 2019, il est proposé de réactivé le United States Space Command (en) comme première étape pour une éventuelle force spatiale.

Moyens[modifier | modifier le code]

Il devrait absorber, entre autres, le Air Force Space Command de la United States Air Force, qui est le principal utilisateur de satellites gouvernementaux au monde avec 77 satellites officiellement en service au 4 mai 2018[6], et possède, dans les années 2010, deux navettes spatiales inhabitées Boeing X-37.

Voici quelques-unes des constellations de satellites artificiels exploitées par le Air Force Space Command qui opèrent souvent pour l'ensemble des forces armées américaines :

Au total, au 30 novembre 2018, les États-Unis ont officiellement 167 satellites militaires et 170 autres gouvernementaux[7].

Ils sont lancés, depuis les années 2000, par les fusées retenus dans le cadre du programme Evolved Expendable Launch Vehicle, le lanceur Delta IV de Boeing et l'Atlas V de Lockheed Martin opérationnels depuis 2002 et la Falcon 9 de SpaceX depuis mars 2015[8].

Commandements et agences américaines ayant un rôle dans le domaine spatial[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. On met « La » car l'article est suivi de « United » qui, en phonétique /ju:naitid/, commence par une diphtongue ; or, en français devant une diphtongue, on met « le » ou « la » et non « l' », comme pour, par exemple, « le Yougoslave », « la Yougoslave », « le yo-yo » ou « le ouistiti » ; et non « l’Yougoslave », etc.
  2. (en) « Report of the Commission to Assess United States National Security, Space Management and Organization », sur Federation of American Scientists, .
  3. (en) « Trump orders establishment of 'space force' as 6th branch of military », sur Fox News (consulté le 19 juin 2018)
  4. (en) ABC News, « The Latest: Trump signing directive to clean up space junk », sur ABC News, (consulté le 19 juin 2018)
  5. « Etats-Unis : Pence annonce la création d’une «force de l’espace» », (consulté le 9 août 2018).
  6. https://www.af.mil/News/Article-Display/Article/1512949/af-plans-to-accelerate-defendable-space-with-next-gen-opir/
  7. https://www.ucsusa.org/nuclear-weapons/space-weapons/satellite-database#.XDx8do3fs0N
  8. (en) « SpaceX Awarded Two EELV-Class Missions from the United States Air Force », SpaceX, (consulté le 9 aout 2018)