United States Border Patrol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Drapeau.
En 2006, le président des États-Unis, George W. Bush, fait une tournée à bord d'un dune bogey du US Border Patrol à Yuma en Arizona. Photographie prise en 2006.

Intégrée depuis 2003 dans la United States Customs and Border Protection, la US Border Patrol est créée en 1928, avec 450 agents pour contrôler plusieurs milliers de kilomètres de la frontière entre les États-Unis et le Mexique. En 2008, elle en compte 12 000 répartis le long des frontières canadienne et mexicaine mais contrôlant aussi les eaux territoriales de Floride et de Porto Rico.

La Border Patrol est critiquée pour ses méthodes jugées cruelles. Les condamnations pour homicide demeurent néanmoins très rares, suscitant la colère de certaines associations de défense des droits de l'homme. En 2016, un rapport des autorités américaines souligne le risque de « corruption endémique » présent au sein de la force. Celle-ci est largement infiltrée par les cartels de drogue et des dizaines d'agents ont été retournés[1].

Son syndicat majoritaire, le National border Patrol Council, est le seul syndicat de travailleurs des États-Unis à avoir appelé à voter Donald Trump pour l'élection présidentielle de 2016[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Maxime Robin, « En Arizona, le mur de Donald Trump existe déjà », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]