Unités de formation et de recherche de droit en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En France, les facultés de droit ou écoles de droit ont reçu depuis 1984 l'appellation administrative d'unités de formation et de recherche en droit (UFR de droit). Elles sont une composante des universités destinées à former des étudiants à l'étude du droit et des sciences politiques afin de les préparer aux professions juridiques ou judiciaires. L'expression « faculté de droit » continue à être utilisée couramment.

Avant la réforme dite Licence-Master-Doctorat (LMD), les universités avaient le monopole de la délivrance des diplômes sanctionnant l'accomplissement d'études à dominante juridique. Depuis, certains établissements (privés et publics) accrédités et contrôlés par l'État peuvent aussi délivrer de tels diplômes.

Il existe à nouveau depuis 2008 des filières d'enseignement et de recherche privées qui délivrent les diplômes de droit.

Façade de la faculté de droit de l'Université de Paris I et de l'Université Panthéon-Assas.
Façade de la faculté de droit de l'Université de Paris I et de l'Université Panthéon-Assas.

Débouché des études de droit[modifier | modifier le code]

Les études de droit sont utiles pour exercer des fonctions judiciaires, indispensables pour les offices ministériels, et les professions juridiques réglementées :

Enfin, elles peuvent conduire l'étudiant à exercer en tant que salarié comme juriste d'entreprise, d'une association ou d'une collectivité publique (fonction publique).

Elles peuvent aussi conduire, après la soutenance d'une thèse, à des fonctions d'enseignant dans les universités ou les écoles qui dispensent des formations juridiques :

Liste des diplômes de droit[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

Anciens[modifier | modifier le code]

Concernant le DESS, le DEA et le DES on parlait de troisième cycle universitaire.

Actuels[modifier | modifier le code]

  • Certificat de Capacité en droit réservé aux non bacheliers. Il s'agit d'un diplôme de niveau IV qui permet l'accès à la deuxième année de licence en droit à condition d'obtenir une moyenne supérieure ou égale à 15/20, à défaut à la première année de licence de droit.
  • Licence en droit (Bac + 3) premier grade octroyant le titre de juriste.
  • Maîtrise en droit (Bac + 4) délivrée si non poursuite vers le master de droit. Il s'agit d'un diplôme charnière car il est le premier titre permettant de passer les examens d'entrée et les concours aux professions d'avocat, de notaire, d'huissier ou de magistrat.
  • Master en droit (Bac + 5), la majorité des étudiants ayant suivi le master 1 (Maîtrise) poursuivent par ce diplôme, excepté s'ils choisissent de poursuivre par un cursus en Sup de co, en IEP, Master non juridique, ou tenter directement les concours de l'Ecole nationale de la magistrature ou d'IEJ.
  • Doctorat en droit (Bac + 8), diplôme nécessaire pour devenir Maître de Conférence et enseigner en faculté.
  • Certificat d'aptitude à la profession d'avocat (CAPA)

Options[modifier | modifier le code]

  • Pas d'options pour la licence.
  • Master en droit privé
    • Option droit privé de la famille
    • Option droit immobilier
    • Option droit des affaires
    • Option droit des assurances
    • Option droit de la consommation
    • Option droit social
    • Option droit de la propriété intellectuelle, industrielle et commerciale
    • Option droit de la presse, de la publicité et de l'internet,
    • Option droit pénal
  • Master en droit public
    • Option droit administratif
    • Option droit fiscal
    • Option droit des collectivités locales
    • Option droit de la construction et de l'urbanisme
    • Option droit international

Liste des villes ayant une formation de droit[modifier | modifier le code]

Au printemps 2008, il est possible de suivre des études juridiques, au moins jusqu'en deuxième année de licence, dans 87 villes où il existe soit une UFR de droit ou une de leurs annexes délocalisées, soit une faculté libre de droit.

Île-de-France[modifier | modifier le code]

Rhône-Alpes[modifier | modifier le code]

Provence-Alpes-Côte d'Azur[modifier | modifier le code]

Nord-Pas-de-Calais[modifier | modifier le code]

Pays de la Loire[modifier | modifier le code]

Bretagne[modifier | modifier le code]

La Faculté de droit de Rennes, en fonction depuis 1461

Alsace[modifier | modifier le code]

Languedoc-Roussillon[modifier | modifier le code]

Midi-Pyrénées[modifier | modifier le code]

Aquitaine[modifier | modifier le code]

Centre[modifier | modifier le code]

Poitou-Charentes[modifier | modifier le code]

Champagne-Ardenne[modifier | modifier le code]

  • Université de Reims Champagne-Ardenne

Lorraine[modifier | modifier le code]

Bourgogne[modifier | modifier le code]

Franche-Comté[modifier | modifier le code]

Haute-Normandie[modifier | modifier le code]

  • Université de Rouen (Faculté de droit, de sciences économiques et de gestion)
  • Université du Havre

Basse-Normandie[modifier | modifier le code]

Picardie[modifier | modifier le code]

Auvergne[modifier | modifier le code]

Limousin[modifier | modifier le code]


Corse[modifier | modifier le code]

  • Université de Corse - Università di Corsica Pasquale Paoli

Outre-mer[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]