Unité de mesure japonaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Japon
Cet article est une ébauche concernant le Japon.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le Japon utilise le système métrique décimal (SI) depuis 1891.

Auparavant, son système était fondé sur les proportions du corps humain, tels que le pied (shaku) ou la main (tsuka). Ces unités sont très proches des unités occidentales. Les différences sont en relation directe avec la proportion du corps humain de type, soit mongol pour l'Asie et donc le Japon, soit caucasien pour l'Europe.

Les unités de longueur[modifier | modifier le code]

Le shaku et le sun[modifier | modifier le code]

Anciennes unités de mesure japonaise encore utilisées dans l'artisanat traditionnel, comme les sabres (katana) et les arcs (yumi) :

  • 1 shaku est une unité de base qui correspond à 30,3036 cm, soit environ 1 pied. Le shaku est divisé en dix unités appelées sun.
  • 1 sun correspond à 3,03036 cm.

Le po correspond, à l'envergure, hiro d'une personne. C'est un multiple du shaku.

  • 1 po = 6 shaku, soit 181,82 cm.

Autre unités :

  • 1 tsuka, « palme », correspond à 1/3 de shaku.
  • 1 ata, « main », correspond à 2/3 de shaku.
  • 1 ri = 150 jo =1 500 shaku.
  • 1 jo = 10 shaku = 100 sun = 1 000 bu.

Le ken[modifier | modifier le code]

Pendant la seconde moitié de l'époque médiévale, un autre système fait son apparition, le ken. Son utilisation s'est développée surtout pour la construction et l'urbanisme. Le ken correspond à la dimension standard entre les piliers d'une construction. 1 ken = 6 shaku, soit 1,818 m. On peut noter le rapprochement troublant entre le ken et le modulor de l'architecte Le Corbusier. Le ken est aussi en rapport avec le corps humain, mais son rapport avec les autres unités n'est pas décimal.

Les unités de surface[modifier | modifier le code]

Le tsubo[modifier | modifier le code]

1 tsubo = 1 ken², soit 1,818 m x 1,818 m ou 3,305 m2.

Le tatami, le jo[modifier | modifier le code]

L'unité de surface actuellement utilisée pour la surface d'une pièce est le jo, correspondant à la surface d'un tatami qui est une natte traditionnelle dont la dimension standard (91 cm x 182 cm soit 1,6562 m2), qui doit toujours conserver le rapport de 1:2, sert à couvrir le sol des pièces. Cependant, la dimension du tatami peut varier suivant les régions : à Tokyo, par exemple, sa dimension n’est que de 88 cm x 176 cm. Le tatami est la surface minimale pour une personne allongée ou deux personnes assises. Elle est devenue tout naturellement une référence pour appréhender une surface d'habitation. Une pièce peut mesurer 4 tatamis, 4,5 tatamis, 5 tatamis ou 4 jo, 4,5 jo, 5 jo.

1 jo = 1 tatami = 6 shaku x 3 shaku (181,82 cm x 90,91 cm) = 1,653 m2.

Le jo et la confusion d'unité[modifier | modifier le code]

Le jo, unité de surface, est homonyme au unité de longueur, mais ces deux unités ne s'écrivent pas avec le même kanji. Il n'y a pas de rapport entre ces deux unités homonymes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Heino Engel, Measure and Construction of the Japanese House, Tuttle Publishing, 1989 (ISBN 978-0804814928).