Groupe Les Républicains (Assemblée nationale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Groupe Les Républicains.
Groupe Les Républicains
Image illustrative de l'article Groupe Les Républicains (Assemblée nationale)
Chambre Assemblée nationale
Législature(s) XIIe, XIIIe, XIVe, XVe (Cinquième République)
Fondation
Ancien(s) nom(s) Groupe de l'Union pour la majorité présidentielle
Groupe de l'Union pour un mouvement populaire
Partis membres Les Républicains
Divers droite
Président Christian Jacob
Député de Seine-et-Marne (4e)
Représentation
100 / 577
Positionnement Centre droit à Droite
Idéologie Gaullisme[1],[2],[3],
Conservatisme[4],[5]
Démocratie chrétienne[3]
Libéralisme[3]
Centrisme[3]
Libéral-conservatisme[6],[7],[8],[3]
Site Web deputes-les-republicains.fr

Le groupe Les Républicains[9], anciennement groupe de l'Union pour la majorité présidentielle puis groupe de l'Union pour un mouvement populaire[9], est un groupe parlementaire français de droite à l'Assemblée nationale composé majoritairement de députés du parti Les Républicains, anciennement UMP.

Historique[modifier | modifier le code]

Logotype avant 2015.

Le groupe a été constitué à l'Assemblée nationale au début de la XIIe législature de la Ve République le sous l'appellation « Union pour la majorité présidentielle », avant de prendre le nom du nouveau parti Union pour un mouvement populaire le . Il succède aux groupes Rassemblement pour la République (RPR) et Démocratie libérale et indépendants (DLI) de la précédente législature, tout en rassemblant une grande partie des députés qui siégeaient jusque là au groupe de l'Union pour la démocratie française (UDF). Après les élections législatives de 2007, il est reformé le , puis à nouveau le après les élections de juin 2012.

Il rassemble les élus :

Groupe majoritaire à l'Assemblée nationale sous les XIIe et XIIIe législatures, il est présidé par Christian Jacob à partir de 2010. Au , il compte 307 membres et 7 apparentés[10]. À l'ouverture de la XIVe législature, le groupe, désormais dans l'opposition parlementaire, comprend 185 membres et 11 apparentés[11]. Christian Jacob est reconduit à sa présidence.

Le , 43 députés UMP créent une Amicale gaulliste de l'Assemblée nationale afin de « nourrir la réflexion » lors du congrès de l'UMP de novembre 2012[12].

Le , François Fillon fonde, avec 67 députés, un nouveau groupe, le Rassemblement-UMP, en attendant que le président contesté de l'UMP, Jean-François Copé, organise une nouvelle élection pour la présidence du parti [13],[14]. Le groupe R-UMP compte, au 29 novembre, 69 membres et deux apparentés[15]. Ce groupe est dissous le à la suite de la conclusion d'un accord entre copéistes et fillonistes.

En juin 2014, après révélé des liens importants du Groupe avec Bygmalion, le journal en ligne Mediapart révélè que le Groupe UMP a accordé un prêt de 3 millions d'euros au parti UMP alors qu'il est essentiellement financé par une dotation de l’Assemblée nationale (3 millions d’euros par an pour le Groupe UMP) qui est exclusivement destinée à « assurer leur fonctionnement[16] »[17].

Logotype de 2015 à 2017.

Le 2 juin 2015, le groupe UMP est renommé groupe « Les Républicains », suivant le changement de nom du parti.

Après les élections législatives de 2017, seuls 112 députés LR sont élus, ce total comprenant aussi des investitures LR-UDI, ce qui constitue un « revers historique »[18], soit moins que le plancher historique de 158 des élections de 1981[19]. Le 21 juin les « constructifs » ne souhaitent pas rejoindre le groupe et créent, avec les élus UDI, le groupe Les Constructifs : républicains, UDI, indépendants. Le groupe LR compte donc 100 députés à l'Assemblée nationale, dont 95 élus Les Républicains et 5 apparentés divers droite, ils sont qualifiés de « Républicains historiques ». Son président, Christian Jacob, réélu le 20 juin 2017 face à Damien Abad, obtient 62 voix à 32 pour le second.

Le 27 juin 2017, le candidat LR à la présidence de l'Assemblée nationale, Jean-Charles Taugourdeau, recueille 94 voix[20]. Lors du vote de confiance au gouvernement Philippe II, 23 députés votent contre la confiance, 75 s'abstiennent[21]. Les députés du groupe LR présentent en moyenne les revenus annuels les plus élevés des groupes parlementaires[22].

Composition[modifier | modifier le code]

Parti Nombre
Les Républicains 95
Divers droite 5

Liste des députés[modifier | modifier le code]

Membres[modifier | modifier le code]

Nom Parti Circonscription
Damien Abad LR Cinquième circonscription de l'Ain
Emmanuelle Anthoine LR Quatrième circonscription de la Drôme
Julien Aubert LR Cinquième circonscription de Vaucluse
Thibault Bazin LR Quatrième circonscription de Meurthe-et-Moselle
Valérie Bazin-Malgras LR Deuxième circonscription de l'Aube
Valérie Beauvais LR Première circonscription de la Marne
Émilie Bonnivard LR Troisième circonscription de la Savoie
Jean-Yves Bony LR Deuxième circonscription du Cantal
Ian Boucard LR Première circonscription du Territoire de Belfort
Jean-Claude Bouchet LR Deuxième circonscription de Vaucluse
Valérie Boyer LR Première circonscription des Bouches-du-Rhône
Xavier Breton LR Première circonscription de l'Ain
Bernard Brochand LR Huitième circonscription des Alpes-Maritimes
Fabrice Brun LR Troisième circonscription de l'Ardèche
Gilles Carrez LR Cinquième circonscription du Val-de-Marne
Jacques Cattin LR Deuxième circonscription du Haut-Rhin
Gérard Cherpion LR Deuxième circonscription des Vosges
Dino Cinieri LR Quatrième circonscription de la Loire
Éric Ciotti LR Première circonscription des Alpes-Maritimes
Josiane Corneloup LR Deuxième circonscription de Saône-et-Loire
François Cornut-Gentille LR Deuxième circonscription de la Haute-Marne
Marie-Christine Dalloz LR Deuxième circonscription du Jura
Olivier Dassault LR Première circonscription de l'Oise
Bernard Deflesselles LR Neuvième circonscription des Bouches-du-Rhône
Rémi Delatte LR Deuxième circonscription de la Côte-d'Or
Vincent Descœur LR Première circonscription du Cantal
Fabien Di Filippo LR Quatrième circonscription de la Moselle
Éric Diard LR Douzième circonscription des Bouches-du-Rhône
Julien Dive LR Deuxième circonscription de l'Aisne
Jean-Pierre Door LR Quatrième circonscription du Loiret
Marianne Dubois LR Cinquième circonscription du Loiret
Virginie Duby-Muller LR Quatrième circonscription de la Haute-Savoie
Pierre-Henri Dumont LR Septième circonscription du Pas-de-Calais
Daniel Fasquelle LR Quatrième circonscription du Pas-de-Calais
Jean-Jacques Ferrara LR Première circonscription de la Corse-du-Sud
Nicolas Forissier LR Deuxième circonscription de l'Indre
Laurent Furst LR Sixième circonscription du Bas-Rhin
Claude de Ganay LR Troisième circonscription du Loiret
Jean-Jacques Gaultier LR Quatrième circonscription des Vosges
Annie Genevard LR Cinquième circonscription du Doubs
Claude Goasguen LR Quatorzième circonscription de Paris
Philippe Gosselin LR Première circonscription de la Manche
Jean-Carles Grelier LR Cinquième circonscription de la Sarthe
Michel Herbillon LR Huitième circonscription du Val-de-Marne
Patrick Hetzel LR Septième circonscription du Bas-Rhin
Sébastien Huyghe LR Cinquième circonscription du Nord
Christian Jacob LR Quatrième circonscription de Seine-et-Marne
Mansour Kamardine LR Deuxième circonscription de Mayotte
Brigitte Kuster LR Quatrième circonscription de Paris
Charles de La Verpillière LR Deuxième circonscription de l'Ain
Valérie Lacroute LR Deuxième circonscription de Seine-et-Marne
Guillaume Larrivé LR Première circonscription de l'Yonne
Marc Le Fur LR Troisième circonscription des Côtes-d'Armor
Constance Le Grip LR Sixième circonscription des Hauts-de-Seine
Sébastien Leclerc LR Troisième circonscription du Calvados
Geneviève Levy LR Première circonscription du Var
David Lorion LR Quatrième circonscription de La Réunion
Véronique Louwagie LR Deuxième circonscription de l'Orne
Gilles Lurton LR Septième circonscription d'Ille-et-Vilaine
Olivier Marleix LR Deuxième circonscription d'Eure-et-Loir
Franck Marlin LR Deuxième circonscription de l'Essonne
Jean-Louis Masson LR Troisième circonscription du Var
Gérard Menuel LR Troisième circonscription de l'Aube
Frédérique Meunier LR Deuxième circonscription de la Corrèze
Maxime Minot LR Septième circonscription de l'Oise
Jérôme Nury LR Troisième circonscription de l'Orne
Jean-François Parigi LR Sixième circonscription de Seine-et-Marne
Éric Pauget LR Septième circonscription des Alpes-Maritimes
Guillaume Peltier LR Deuxième circonscription de Loir-et-Cher
Bernard Perrut LR Neuvième circonscription du Rhône
Bérengère Poletti LR Première circonscription des Ardennes
Aurélien Pradié LR Première circonscription du Lot
Didier Quentin LR Cinquième circonscription de la Charente-Maritime
Alain Ramadier LR Dixième circonscription de la Seine-Saint-Denis
Robin Reda LR Septième circonscription de l'Essonne
Frédéric Reiss LR Huitième circonscription du Bas-Rhin
Jean-Luc Reitzer LR Troisième circonscription du Haut-Rhin
Bernard Reynès LR Quinzième circonscription des Bouches-du-Rhône
Vincent Rolland LR Deuxième circonscription de la Savoie
Martial Saddier LR Troisième circonscription de la Haute-Savoie
Raphaël Schellenberger LR Quatrième circonscription du Haut-Rhin
Jean-Marie Sermier LR Troisième circonscription du Jura
Éric Straumann LR Première circonscription du Haut-Rhin
Michèle Tabarot LR Neuvième circonscription des Alpes-Maritimes
Jean-Charles Taugourdeau LR Troisième circonscription de Maine-et-Loire
Guy Teissier LR Sixième circonscription des Bouches-du-Rhône
Laurence Trastour-Isnart LR Sixième circonscription des Alpes-Maritimes
Isabelle Valentin LR Première circonscription de la Haute-Loire
Pierre Vatin LR Cinquième circonscription de l'Oise
Patrice Verchère LR Huitième circonscription du Rhône
Arnaud Viala LR Troisième circonscription de l'Aveyron
Michel Vialay LR Huitième circonscription des Yvelines
Jean-Pierre Vigier LR Deuxième circonscription de la Haute-Loire
Stéphane Viry LR Première circonscription des Vosges
Éric Woerth LR Quatrième circonscription de l'Oise

Apparentés[modifier | modifier le code]

Nom Nuance Circonscription
Nathalie Bassire DVD Troisième circonscription de La Réunion
Pierre Cordier DVD Deuxième circonscription des Ardennes
Claire Guion-Firmin DVD Circonscription de Saint-Barthélemy et Saint-Martin
Emmanuel Maquet DVD Troisième circonscription de la Somme
Nadia Ramassamy DVD Sixième circonscription de La Réunion

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « L'UMP devient « Les Républicains », sur franceinter.fr, (consulté le 18 juin 2015).
  2. « Les Républicains » : comment Sarkozy veut dépasser la logique de parti », sur lessechos.fr, (consulté le 18 juin 2015).
  3. a, b, c, d et e (es) « Sarkozy apela a las esencias republicanas para reconquistar el poder », sur abc.es, (consulté le 18 juin 2015).
  4. (en) « Hollande and Sarkozy are battling for the French Presidency — but France doesn't want either of them », sur uk.businessinsider.com, (consulté le 18 juin 2015).
  5. (en) « The ‘Republican Party’ is coming to France », sur washingtonpost.com, (consulté le 18 juin 2015).
  6. (en) Wolfram Nordsieck, « Parties and Elections in Europe », sur parties-and-elections.eu.
  7. « Fillon, le triomphe du libéral-conservatismedate=28 novembre 2016 », sur Causeur.
  8. « Libéral et conservateur : le programme de François Fillon pour la France », sur Le Parisien, .
  9. a et b « A l’Assemblée nationale, le groupe Les Républicains remplace officiellement le groupe UMP », sur lelab.europe1.fr, .
  10. Composition et effectif des groupes politiques à l'Assemblée nationale le .
  11. « Composition et effectif des groupes politiques à l'Assemblée nationale », sur assemblee-nationale.fr, .
  12. Assemblée : une Amicale gaulliste, Le Figaro, 5 juillet 2012.
  13. « Les 68 membres du groupe Fillon sont... », sur Europe1.fr, .
  14. « Avec le « Rassemblement-UMP », Fillon pourrait prendre l’avantage sur Copé », .
  15. « 3 députés rejoignent le groupe filloniste », sur Le Figaro, .
  16. « Fiche de synthèse n°22 : Les groupes politiques », Assemblée nationale (consulté le 21 juin 2014).
  17. Mathilde Mathieu et Ellen Salvi, « UMP : l'emprunt caché de 3 millions d'euros », Mediapart, (consulté le 21 juin 2014).
  18. Le Figaro du 19 juin 2017.
  19. Alain Auffray, « Les Républicains traversent la tempête », liberation.fr, (consulté le 20 juin 2017).
  20. 95 membres LR et 5 apparentés. Au 21 juin 2017, seuls 94 députés ont participé à l'élection du président du groupe, les autres ayant l'intention d'adhérer au groupe Les Constructifs : républicains, UDI, indépendants auquel vont se joindre les 18 députés UDI. 6 députés ont rejoint le groupe lors de l'ouverture de la XVe législature, dont 5 apparentés, portant le nombre de membres à 100.
  21. (en) « scrutin2017_07_04 », sur Scribd (consulté le 5 juillet 2017).
  22. « Députés : des trains de vie nettement supérieurs à la moyenne », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]