Union malienne des aveugles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Union malienne des aveugles
Histoire
Fondation
Cadre
Sigle
UMAVVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Pays
Flag of Mali.svg MaliVoir et modifier les données sur Wikidata

L’Union malienne des aveugles (UMAV) est une association malienne créée en 1972 sous l’appellation Association malienne pour la promotion sociale des aveugles[1] par Ismail Konaté, administrateur civil qui a perdu la vue à la suite d'un glaucome en 1964[2].

L’UMAV s’est fixé quatre axes d’intervention[1] :

  • la prévention de la cécité ;
  • la scolarisation des enfants aveugles ;
  • la réadaptation en milieu urbain ;
  • la réadaptation en milieu rural.

En 1973, est créé l’Institut des jeunes aveugles, établissement scolaire de premier et second cycle pour enfants et jeunes aveugles et mal-voyants, installé à Bamako dans le quartier Faladié. Les chanteurs maliens Amadou et Mariam ont fréquenté cet établissement[3].

Le , une bibliothèque sonore, été réalisée par le bureau Multi-pays de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et le Lions Club Bamako Yeleen, a été inauguré dans les locaux de l’UMAV[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ismaïla Konaté (premier président de l'UMA et président de Handi-Conseil International), L'expérience malienne dans Union mondiale des aveugles, actes de la première rencontre des pays francophones membres de l'union mondiale des aveugles, juin 1997 (publié au Canada, (ISBN 2-9805583-0-3)) [1]
  2. « IJA (Institut des jeunes aveugles) », sur Centerblog, (consulté le 15 août 2020).
  3. Sur les pas d'Amadou et Mariam…, Yanous, janvier 2009
  4. Seydou Tangara, Union malienne des aveugles : une bibliothèque sonore à portée de clic, L’Essor, 28 avril 2009 [2]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Reportage photo de Laurent Massillon, photographe [3]