Union malienne des aveugles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L’Union malienne des aveugles (UMAV) est une association malienne créée en 1972 sous l’appellation Association malienne pour la promotion sociale des aveugles[1] par Ismail Konaté, administrateur civil qui a perdu la vue à la suite d'un glaucome en 1964[2].

L’UMAV s’est fixé quatre axes d’intervention[1] :

  • la prévention de la cécité ;
  • la scolarisation des enfants aveugles ;
  • la réadaptation en milieu urbain ;
  • la réadaptation en milieu rural.

En 1973, est créé l’Institut des jeunes aveugles, établissement scolaire de premier et second cycle pour enfants et jeunes aveugles et mal-voyants, installé à Bamako dans le quartier Faladié. Les chanteurs maliens Amadou et Mariam ont fréquenté cet établissement[3].

Le , une bibliothèque sonore, été réalisée par le bureau Multi-pays de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et le Lions Club Bamako Yeleen, a été inauguré dans les locaux de l’UMAV[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ismaïla Konaté (Premier Président de l'UMA et Président de Handi-Conseil International), L'expérience malienne dans Union mondiale des aveugles, actes de la première rencontre des pays francophones membres de l'union mondiale des aveugles, Juin 1997 (publié au Canada, (ISBN 2-9805583-0-3)) [1]
  2. http://couleursdecultures.centerblog.net/3350973-IJA-Institut-des-Jeunes-Aveugles
  3. Sur les pas d'Amadou et Mariam…, Yanous, janvier 2009
  4. Seydou Tangara, Union malienne des aveugles : une bibliothèque sonore à portée de clic, L’Essor, 28 avril 2009 [2]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Reportage photo de Laurent Massillon, photographe [3]