Union des progressistes juifs de Belgique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Union des progressistes juifs de Belgique est un mouvement mis sur pied en 1939 par des Juifs antifascistes[Informations douteuses] [?] et communistes sous la dénomination « Solidarité juive ». En 1946, elle prend le nom de « Solidarité juive, aide aux victimes de l'oppresseur nazi »[1], qui a adopté son nom actuel en 1969[2].

L'UPJB ne fait pas partie du Comité de coordination des organisations juives de Belgique en raison du soutien du CCOJB à l'État d'Israël comme centre spirituel du judaïsme et havre de paix pour les communautés juives menacées[3]. L'UPJB participe à des manifestations pro-palestinienne. Selon Henri Wajnblum , crier « Israël assassin » ou brûler le drapeau israélien ne sont pas des manifestations antisémites[4]. Historiquement, en 1948, Solidarité juive avait envoyé des volontaires se battre contre les Arabes en Palestine, en accord avec les directives communistes et de la haganah[4].

L’UPJB se fixe comme objectif: "la promotion d’un judaïsme contemporain laïc, progressiste et diasporiste, dans la filiation des combats du mouvement ouvrier et de la résistance anti-nazie"[5]. L'UPJB est membre, depuis 2003, du réseau « Juifs européens pour une paix juste » qui regroupe onze organisations juives de dix pays européens[6].

L'UPJB est agréée depuis 1989 comme association d’Éducation Permanente de la Communauté française - Wallonie/Bruxelles – de Belgique.

L'UPJB diffuse par abonnement une publication qui a pour titre Points critiques[7].

Sources[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]