Union des métiers et des industries de l'hôtellerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie
Logo de l'organisation
Situation
Création 1946
Type Organisation patronale
Siège 22, rue d'Anjou
75008 Paris
Langue Français
Organisation
Président Roland Héguy
Vice-Président Hervé Becam
Directeur Général Philippe Delterme

Site web www.umih.fr

L'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH) est une organisation patronale française du secteur de l'hôtellerie-restauration. L'UMIH représente, défend et promeut les professionnels indépendants de l'hôtellerie, de la restauration, des bars, des cafés, des brasseries, du monde de la nuit et des professions saisonnières[1].

Elle représente près de 30 000 entreprises adhérentes, soit 72 % des entreprises syndiquées et 50% des salariés d'entreprises adhérentes à une organisation professionnelle[2]. Elle est l'interlocuteur privilégié de l'État et possède des représentations aux niveaux départemental, régional et national[3].

Objectifs[modifier | modifier le code]

L'UMIH s'est fixée différents objectifs[4] :

  • Informer, accompagner et conseiller ses adhérents sur différents domaines (juridique, fiscal, social, emploi, formation, environnement)
  • Assurer la promotion et la reconnaissance des métiers et du secteur CHR
  • Représenter et défendre les professionnels
  • Démontrer le rôle majeur des cafés, hôtels, restaurants dans la filière du tourisme

L'UMIH est aussi présente au niveau européen[5], notamment en tant que membre fondateur de l'HOTREC[6], l'association européenne des hôtels, restaurants et cafés et de l'ENA, l'association européenne des établissements de nuit[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'UMIH a, par exemple, mené un combat sur la TVA, sur les conditions de travail des saisonniers ou encore sur la concurrence déloyale des hôteliers (Air bnb, Booking.com ...).

Son président fut André Daguin jusqu'en 2008. Christine Pujol lui a succédé mais, après un an de mandat, sa légitimité est contestée lors du Congrès annuel de l'organisme, à Nantes, en . Lors de ce congrès, et après que les présidents de branches, qui composent le directoire, ont démissionné les uns après les autres, les opposants à Christine Pujol tiennent une assemblée générale extraordinaire, lors de laquelle elle est destituée. André Daguin est nommé président par intérim.

De nouvelles élections ont lieu le mais la situation reste tendue car Christine Pujol se barricade dans son bureau quelques jours avant le scrutin[8],[9]. À l'issue de celui-ci, Roland Héguy est élu président mais la justice déboute l'UMIH qui demandait l'expulsion de Christine Pujol[10]. Laurence Parisot lance un appel au calme[11]. Les élections sont ensuite invalidées par la justice[12]. De nouvelles élections, le , aboutissent à la large victoire d'un duo : Roland Héguy et Hervé Becam[12].

En avril 2015, la Confédération des Professionnels Indépendants de l'Hôtellerie (CPIH) devient un syndicat associé de l'UMIH[13]. En mars 2016, la CPIH fusionne avec l'UMIH[14].

En avril 2017, les mandats de Roland Héguy et Hervé Becam (vice-président) ont été exceptionnellement prolongés d'une durée de deux ans, jusqu'en 2020[15].

En juin 2017, l'UMIH est l'un des 14 membres fondateurs de la Confédération des acteurs du tourisme (CAT), organisation qui réunit l'ensemble des professions du secteur touristique. Roland Héguy en assure la présidence[16].

En novembre 2018, l'UMIH assigne la société Airbnb en justice devant le tribunal de commerce de Paris pour concurrence déloyale vis-à-vis des hôteliers-restaurateurs, estimant que la plateforme de location touristique viole la réglementation qui régit son activité[17].

Début 2019, suite à la réorganisation des organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) en opérateurs de compétences (OPCO), l'hôtellerie-restauration est intégrée dans l'OPCO des entreprises à forte intensité de main d'oeuvre et Hervé Becam en prend la présidence en avril 2019[18].

En septembre 2019, France Thalasso, le Syndicat national professionnel de la thalasso, devient syndicat associé de l'UMIH[19].

Organisation[modifier | modifier le code]

L'UMIH est une organisation qui regroupe 400 collaborateurs et plus de 2000 élus[1] dans plus d'une centaine de fédérations départementales[4], présentes en métropole et en outre-mer.

Branches[modifier | modifier le code]

L'UMIH est organisée au niveau national en quatre branches professionnelles[1] :

  • Cafés, Brasseries et Etablissements de Nuit
  • Hôtellerie Française
  • Restauration
  • Saisonniers

Equipe permanente du siège[20][modifier | modifier le code]

Elle est composée d'une trentaine de personnes et est découpée en cinq principaux services :

  • Service Juridique, des Affaires Réglementaires et Européennes
  • Service des Affaires Économiques, Fiscales et des Nouvelles Technologies
  • Service des Affaires Sociales
  • Service de la Formation Professionnelle et de l'Emploi
  • Service Communication

Syndicats associés[21][modifier | modifier le code]

  • GNC (Groupement national des chaînes hôtelières)
  • SNRTC (Syndicat national de la restauration thématique et commerciale)
  • SNRPO (Syndicat national de la restauration publique organisée)
  • CSLMF (Chambre syndicale des lieux musicaux festifs et nocturnes)

Structures interdépartementales[22][modifier | modifier le code]

  • UMIH Prestige (palaces, hôtels 5 étoiles)
  • UMIH Bowling-Loisirs
  • SNEG & Co (Syndicat national des entreprises gaies)

Organisme de formation[1][modifier | modifier le code]

  • UMIH Formation

Magazine professionnel[1][modifier | modifier le code]

  • Nous CHRD

Commissions[modifier | modifier le code]

L'UMIH s'est dotée de plusieurs commissions nationales, certaines au sein de ses branches et d'autres inter-branches dont :

  • une commission Europe, présidée par Laurent Duc[23]
  • une commission Sociale, présidée par Thierry Grégoire[24]
  • une commission Développement durable, présidée par Karim Khan[25]
  • une commission Ruralité et Territoires, présidée par Michel Morin[26]

Gouvernance[modifier | modifier le code]

Directoire[modifier | modifier le code]

Le directoire de l'UMIH est composé de membres de droit, parmi lesquels figurent notamment la présidence confédérale, les présidents de branches, un trésorier général et les présidents des syndicats associés, ainsi que des membres désignés. Il se réunit une fois par mois[27].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Eurelis, « Présentation », sur www.umih.fr (consulté le 2 mars 2018)
  2. Ministère du Travail, « Résultats définitifs de la représentativité patronale par branche professionnelle » (consulté le 26 juin 2019)
  3. UMIH, « Réseau »
  4. a et b UMIH, « Plaquette institutionnelle UMIH 2018 »
  5. UMIH, « Les missions de l'UMIH »
  6. (en) HOTREC, « Our members »
  7. (en) European Nightlife Association, « Associations member »
  8. Christine Pujol fait de la résistance et défie Daguin.
  9. Guerre des chefs au syndicat des restaurateurs.
  10. « Affaire Pujol : l'UMIH déboutée par le TGI », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  11. Hôtellerie: guerre des chefs à l'Umih, la justice se prononcera au plus tôt vendredi.
  12. a et b Hotels-restaurants : nouveau président pour l'Umih, peut-être la fin de la guerre des chefs.
  13. UMIH, « La CPIH devient syndicat associé de l’UMIH »
  14. UMIH, « Fusion de la CPIH au sein de l’UMIH : Naturelle et Historique »
  15. Tourmag, « UMIH : Roland Héguy et Hervé Becam prolongés dans leurs fonctions »
  16. Tour Hebdo, « La Confédération des Acteurs du Tourisme est lancée »
  17. Challenges, « Concurrence déloyale": Airbnb assigné en justice par les hôteliers-restaurateurs »
  18. L'Hôtellerie Restauration, « Hervé Bécam prend la présidence de l'OPCO des entreprises à forte intensité de main-d'oeuvre »
  19. Le Quotidien du Tourisme, « France Thalasso se rapproche de l’Umih »
  20. UMIH, « Les Équipes »
  21. UMIH, « Les syndicats associés »
  22. UMIH, « Les Structures interdépartementales »
  23. L'Hôtellerie Restauration, « Plateformes : la Belgique et la Suède font tomber les clauses de parité tarifaire imposées aux hôtelierse »
  24. L'Hôtellerie Restauration, « Umih 29 : un président optimiste »
  25. Restauration21, « Karim Khan, Président de la Commission DD à l'UMIH »
  26. UP'magazine, « La disparition des bistrots de village s'accélère »
  27. UMIH, « Le Directoire »

Liens externes[modifier | modifier le code]