Union des auto-entrepreneurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Union des auto-entrepreneurs (UAE) est une association loi 1901 à but non lucratif, qui a pour objectif de promouvoir et défendre le régime de l'auto-entrepreneur et d'accompagner les personnes intéressées par ce statut dans leurs démarches de professionnalisation.

Historique[modifier | modifier le code]

L'Union des auto-entrepreneurs (UAE) a été fondée, le 9 avril 2009, par François Hurel, qui en devient le président, lors d'une cérémonie de lancement en présence de personnalités du monde de la création d'entreprise et en compagnie du ministre Hervé Novelli[1]. François Hurel est l'auteur du rapport qui a permis la création du régime de l'auto-entrepreneur en France.

Le 26 juin 2009 est annoncée, à la CCI Grand Lille, la tournée nationale du Forum de l'Union des auto-entrepreneurs (UAE), en présence de François Hurel, et Bruno Bonduelle, président de la CCI Grand Lille. Cette tournée débute le 17 septembre à Sciences Po - Bordeaux et tourne sur 9 villes en France. Les instituts supérieurs européens de gestion (ISEG) accueillent le Forum de l'UAE à Lille, Lyon et Strasbourg, avec pour objectif de réunir en un lieu, un jour, l'ensemble des services de l'État pouvant délivrer des informations légales sur le régime (services fiscaux (dgfip), Pôle Emploi, Urssaf, RSI, CIPAV, mais aussi les réseaux d'accompagnement (CCI France, Ordre des Experts-Comptables).

Depuis, l'UAE est devenue une organisation représentative des auto-entrepreneurs, reconnue par les pouvoirs publics, et intervient à ce titre auprès des gouvernements, lors des projets d'évolution du statut, pour émettre des propositions et réagir aux projets de l'exécutif[2],[3]. Elle a également créé l'Observatoire des auto-entrepreneurs et procède à des analyses et enquêtes sur les conditions de travail, les revenus, les besoins et les ambitions des auto-entrepreneurs[4]. L'UAE a lancé début 2017 un cycle de rencontres, s'intéressant au regard que portent les jeunes sur le travail en menant une étude "Le travail : paroles de jeunes" préfacée par Eric Debarbieux.

Références[modifier | modifier le code]

  1. LM 2009, Le Monde.
  2. de Coustin 2013, Libération.
  3. LE et AFP 2013, Les Échos.
  4. Talmon 2014, Les Échos.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rédaction LM, « Auto-entrepreneur, un statut qui séduit », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Rédaction LE et AFP, « Poussins » vs gouvernement : l’Union des autoentrepreneurs veut un médiateur », Les Échos,‎ (lire en ligne).
  • Paul de Coustin, « Les poussins défendent leurs boîtes », Libération,‎ (lire en ligne).
  • Valerie Talmon, « François Hurel (UAE) : "Les auto-entrepreneurs veulent travailler en réseau !" », Les Échos,‎ (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]