Union des ligues algériennes de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Union des ligues algériennes de football

Sigle ULAF
Sport(s) représenté(s) football
Création 1956
Disparition 1959
Président Marcel Bir
Siège Alger
Affiliation FFFA
Nations membres Drapeau de la France Algérie française
Clubs ??
Licenciés ??

L'Union des Ligues Algériennes de Football ou (ULAF) était une confédération régionale nord-africaine de football disparue en 1959. Elle a été remplacée par le Comité d'Organisation et de Liaison des Ligues Algériennes.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire des organisations communes aux ligues nord-africaines est aussi vieille, plus vieille même que celles des ligues nord-africaines elles-mêmes puisque, avant la naissance de la FFFA, les comités régionaux d'Alger, de Constantine, d'Oran et de Tunis disputaient déjà un championnat d'Afrique du Nord sous l'égide de l'USFSA. Certes le Maroc n'entra en lice qu'en 1926, la Tunisie se retira entre les années 1927 et 1937, mais l'idée était en marche. La nécessité de compétitions inter-régionales de ce côté de la Méditerranée s'imposait avec force à des ligues condamnées par leurs positions géographiques à vivre ensemble. L'Union des ligues nord-africaines de football ou ULNA, à laquelle restera attaché le nom du président Louis Rivet, devait amplifier son action et mettre plusieurs réalisations à son actif : le Championnat d'Afrique du Nord junior, le Championnat d'Afrique du Nord corporatif, le Tournoi des ligues nord-africaines et surtout la Coupe d'Afrique du Nord qui obtint le même succès que son aînée la Coupe de France.

Puis au vent de l'histoire, la Tunisie et le Maroc, s'érigèrent en fédérations autonomes marquant la fin de l'ULNA en 1956. L'union des ligues algériennes de football ou ULAF, prendra la relève avec la lourde mission au milieu des remous causés par la rébellion[A 1], de « maintenir » les relations inter-ligues avec une Coupe d'Algérie, diminuée mais ô combien attachante. Toutefois ni l'ULNA, ni l'ULAF n'avaient été reconnues officiellement par la Fédération. Aussi est-ce à une commission spéciale qu'était confiée en 1959, l'organisation de la poule algérienne du championnat de France amateur. L'illogisme d'un tel système ne pouvait durer, un Comité d'Organisation et de liaison des ligues algériennes ou COLLA se substituait donc aux deux organismes existants. Dans sa réunion du [1], le Bureau Fédéral en approuvait le règlement et le chargeait de la gestion des épreuves fédérales en Algérie de toutes les compétitions strictement inter-ligues de même que les questions fédérales. Les divisions inférieures par contre demeurèrent sous la gestion des trois ligues restantes. Cette structure du football nord-africain fut la dernière de l'époque coloniale et prit fin avec l'indépendance de l'Algérie en 1962.

Les présidents[modifier | modifier le code]

Rôle de l'ULAF[modifier | modifier le code]

Organisations[modifier | modifier le code]

Compétitions[modifier | modifier le code]

Les ligues algériennes de football[modifier | modifier le code]

L'ULAF avait trois membres et regroupait les ligues de football d'Alger, d'Oran et de Constantine.

Les sélections régionales[modifier | modifier le code]

Hiérarchisation du football en Afrique française du Nord[modifier | modifier le code]

Médias et logos[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Rébellion causée par la finale non jouée de la Coupe d'Afrique du Nord de football du et le boycott des associations sportives musulmanes.
Références
  1. Première réunion du Bureau Fédéral du Comité d'Organisation et de Liaison des ligues algériennes de football, paru dans Algérie football Organe officielle du Comité d'Organisation et de Liaison des ligues algériennes de football, daté du , page 1.