Union démocratique belge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir UDB.

L'Union démocratique belge (UDB) fut un parti politique belge éphémère, fondé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale par Pierre Clerdent et Antoine Delfosse. Pensé à Londres pendant la deuxième guerre mondiale au moment où les ministres belges y siégeaient et basé sur le modèle des travaillistes, le parti était issu des mouvements de la Résistance et visait à rapprocher les socialistes et les sociaux-chrétiens (ses membres étaient principalement des sociaux-chrétiens).

L'UDB eut deux ministres, à la suite de la démission des ministres sociaux-chrétiens, dans le gouvernement Achille Van Acker du 2 août 1945 au 9 janvier 1946): le ministre de la justice Grégoire, le ministre de la reconstruction et de dommages de guerre Jacques Basyn. Franz De Voghel, proche de l'UDB sans en être membre, fut ministre des finances dans ce même gouvernement, ainsi que dans les gouvernements Paul-Henri Spaak (mars 1946) et Van Acker (mars-juillet 1946)

Aux premières Élections législatives de 1946 (Belgique) d'après-guerre il s'avéra qu'il s'agissait d'un parti de 'chefs', sans assise réelle dans le pays. Il ne récolta en tout que quelque 50.000 voix, principalement à Bruxelles.

Après cet échec cuisant, résultant en l'élection d'un seul représentant, le parti fut dissous. Comme en témoignent des épisodes postérieurs, l'idée du rassemblement des progressistes restera cependant vivace en Wallonie.

L'après UDB[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

Membres[modifier | modifier le code]