Unidisc Music

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Unidisc Music
Fondation 1977
Fondateur George Cucuzzella
Genre Funk, hip-hop, musique électronique, musique latine, reggae, rock, soul
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Siège 57 Hymus, H9R 4T2, Montréal, Québec
Site web www.unidisc.com

Unidisc Music, Unidisc Music Inc.[1], ou Unidisc Musique[2],[3], est un label discographique indépendant canadien, situé à Montréal, au Québec. Il est fondé en 1977 par le disc jockey local George Cucuzzella, et est surtout connu pour sortir des albums rares et assez difficiles à trouver de rock, musique électronique, funk, soul, hip-hop, jazz, reggae, musique latine et de musique a cappella et du milieu des années 1960 à la fin des années 1980, en formats vinyle ou CD.

Il existe deux types d'enregistrement : Unidisc Productions (Int'l.) Ltd. (enregistrements effectués au Canada et Unidisc Music Inc. (enregistrements effectués aux États-Unis). Undisc Music est classé sous le code SIC 509909[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Unidisc est lancé en 1977 par le disc jockey canadien George Cucuzzella, dans la banlieue de Pointe-Claire, à Montréal, au Québec[2]. Dans les années 1970, Montréal, en parallèle à des villes comme Philadelphie et New York, est un lieu de prédilection pour la musique disco[2]. En parallèle, Unidisc se consolide avec le temps et se spécialise dans l’édition et la distribution musicale[2]. Le producteur Vincent Degiorgio explique avoir dirigé le label depuis son appartement à ses débuts[5]. Unidisc Music est considéré par la presse spécialisée comme « l'une des plus importantes maisons indépendantes d'édition de disques au Canada, est établie dans la banlieue montréalaise, à Pointe-Claire (Québec)[6] ». Le label possède un large catalogue musical de genres variés et est considéré, à la fois par le public et la presse spécialisée, comme l'un des plus grands labels discographiques indépendants de tout le Canada[7].

Le , le membre du label Georges Thurston, alias Boule Noire, repose mourant à l'Hôpital juif de Montréal lorsqu'il reçoit la visite inattendue de Cucuzzella[3]. Celui-ci fait signer à Thurston plusieurs papiers que ce dernier croit être des contrats de vente concernant ses albums Soul pleureur et Réunion[3]. À son insu, Thurston signe la succession de trois albums et de deux clips vidéo à Unidisc Musique. Furieuse d'apprendre cet événement en juillet, après le décès de son époux le 17 juin, sa femme, Lorraine Cordeau, décide de porter cette affaire devant la justice[3].

En septembre 2010, Unidisc Music et DEP Distribution Exclusive Ltée (DEP) annoncent conjointement la signature d'une entente de partenariat stratégique entièrement intégrée avec Universal Music Canada. Randy Lennox, président-directeur général d'Universal Music Canada, déclare que « George Cucuzzella a fait d'Unidisc une entreprise avant-gardiste qui connait un immense succès sur la scène musicale, et nous sommes ravis de collaborer avec lui et avec son équipe, a déclaré M. Lennox. Le partenariat formé par nos entreprises contribuera au renforcement de l'engagement d'Universal sur le marché québécois, et il permettra à Unidisc et à DEP de tirer tous les avantages possibles de cette alliance stratégique[6] ».

En avril 2012, Unidisc annonce la sortie de A Night to Remember, un double album mixé par les DJ Jojo Flores de Montréal et Tony Okungbowa[2],[8]. L'album contient 32 chansons sélectionnées datant de 1976 à 1984, et couvrent un spectre large, du disco au proto-house[2]. Il est annoncé et publié le [9].

Unidisc Music lance une nouvelle initiative ; Kookoo Records, spécialisée dans la musique électronique et house.

Artistes notables[modifier | modifier le code]

Labels affiliés[modifier | modifier le code]

  • Black Sun
  • Blue Stripe Records
  • Matra Records
  • Sutra Records

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « nterview: DJ Tony Okungbowa & Jojo Flores Dish About Ellen DeGeneres », sur Guest of a Guest, (consulté le 13 mars 2016).
  2. a b c d e et f Éric Trudel, « Époque inoubliable », sur Journal de Montréal, (consulté le 13 mars 2016).
  3. a b c et d « Boule Noire dépouillé de son œuvre alors qu'il était mourant », sur fr.canoe.ca, (consulté le 13 mars 2016).
  4. « Undisc Music Inc. », sur iYellowPage (consulté le 13 mars 2016).
  5. Larry LeBlanc, « Industry Profile: Vincent Degiorgio », sur celebrityaccess.com (consulté le 13 mars 2016).
  6. a et b (en) « UNIDISC SIGNE UNE ENTENTE DE PARTENARIAT AVEC DEP ET UNIVERSAL MUSIC CANADA », sur newswire.ca, (consulté le 13 mars 2016).
  7. (en) Shauna Hardy, « Montreal Boogie Nights (1977-2012) », sur panoramitalia.com, (consulté le 13 mars 2016).
  8. (en) « DJ Tony Okungbowa & Jojoflores Announce A Night To Remember - As Recently Premiered On The Ellen DeGeneres Show. New York And Los Angeles Launch Events To Be Announced Soon », sur The Street, (consulté le 13 mars 2016).
  9. (en) Québecspot Média, « Tony & Jojo : nouvel album disponible le 1er mai », sur Québecspot, (consulté le 13 mars 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]