Une fille d'Albion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une fille d'Albion
Publication
Auteur Anton Tchekhov
Titre d'origine Дочь Альбиона
Langue Russe
Parution Drapeau : Russie , dans
Les Éclats no 33

Une fille d’Albion est une nouvelle d'Anton Tchekhov.

Historique[modifier | modifier le code]

Une fille d'Albion est initialement publiée dans la revue russe Les Éclats, numéro 33, du 13 août 1883, sous le pseudonyme A.Tchékhonté[1]

Résumé[modifier | modifier le code]

Fédor Otsov, maréchal de la noblesse, vient rendre visite à son ami Griabov. «Il est à la pêche avec la gouvernante anglaise», indique le valet. Otsov le trouve deux verstes plus loin, assis au bord de la rivière. Il est là depuis le matin avec «son épouvantail», mais cela ne mord pas.

Il faut dire que la fille d’Albion, Miss Twice, a peu de charme. Grande, maigre, des yeux exorbités d’écrevisse, un nez crochu en forme d’hameçon et des épaules jaunes et décharnées. Elle est en Russie depuis dix ans, mais ne comprend ni ne parle un mot de russe.

Une touche? Non, l’hameçon est coincé. Griabov, qui veut se mettre à l’eau, demande à Miss Twice d’aller un peu plus loin le temps qu’il se déshabille. Rien n'y fait, elle ne comprend rien. Il se met nu devant elle pour aller décrocher son hameçon : Miss Twice reste imperturbable.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir Dictionnaire Tchekhov, Page 99, Françoise Darnal-Lesné, Édition L'Harmattan, 2010, (ISBN 978 2 296 11343 5)

Édition française[modifier | modifier le code]