Une dame debout au virginal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jeune femme au virginal.

Une dame debout au virginal
Jan Vermeer van Delft - Lady Standing at a Virginal - National Gallery, London.jpg
Une dame debout au virginal (Staande virginaalspeelster)
Artiste
Date
vers 1670-1672
Type
Technique
Peinture
Dimensions (H × L)
51,7 × 45,2 cm
Mouvement
Localisation
Numéro d’inventaire
NG1383

Une dame debout au virginal (en néerlandais : Staande virginaalspeelster) est une huile sur toile de Johannes Vermeer réalisée vers 1670-1672. Mesurant 51,7 cm de haut et 45,2 cm de large, le tableau est actuellement exposé à la National Gallery à Londres.

Description[modifier | modifier le code]

Au centre du tableau, nous pouvons voir une dame debout au virginal, on peut également voir deux tableaux sur le mur et la fameuse fenêtre à gauche, si caractéristique de Vermeer. Le tableau de gauche représente un paysage semblable à celui représenté sur le couvercle du virginal. Celui de droite représente Cupidon tenant une carte à jouer. Cela est sans doute relié à l'association de la musique et de l'amour.

Historique[modifier | modifier le code]

Diego Duarte (1612-1691), un banquier d'Anvers, bijoutier et collectionneur d'art du Portugais, possédait en 1682 une dame au virginal on ne sait pas de quel tableau il s'agit. Lors de la succession de la famille de Vermeer par Pieter van Ruijven (1624-1674) en 1696 dans Amsterdam aux enchères 21 tableaux de Vermeer sont proposés, dont le numéro 37, "demoiselle jouant du clavecin". Plusieurs tableaux de cette vente aux enchères ont trouvé acquéreur.

Jan Danser Nijman (1735-1797) un commerçant de La Haye possédait au XVIIIe siècle, quatre tableaux de Vermeer, à savoir la dentellière, l'astronome, géographe et La dame debout au virginal. Ce dernier a été vendu à Amsterdam en 1797 et aboutit à Londres. Théophile Thoré-Bürger (1807 à 1869), les Français critique d'art l'a acquis dans les années 1860. Ses héritiers vendirent la dame debout au virginal en 1892 au National Gallery de Londres.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Walter Liedtke, Vermeer : Tout l'œuvre peint, Ludion, , 208 p. (ISBN 978-90-5544-743-5), p. 166-171)
  • (en) Walter Liedtke, C. Richard Johnson Jr et Don H. Johnson, « Canvas Matches in Vermeer : A Case Study in the Computer Analysis of Fabric Supports », Metropolitan Museum Journal, New York, The Metropolitan Museum of Art,‎ , p. 99-106 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :